logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le palmarès des montants de cession-reprise en 2014

3ème partie du dossier consacré aux fonds de commerce 2014

Publié le

Comme les années précédentes, les plus fortes valorisations de fonds en 2014 hors industrie concernent le commerce d'optique et la pharmacie, loin devant les activités d'hébergement, et les télécommunications.


Dans le commerce de détail, la première place du palmarès des prix d'acquisition de fonds de commerce en 2014 revient sans surprise au soin de la personne et optique avec 816.102 € en moyenne. Dans cette catégorie, les pharmacies restent loin devant avec un prix d'acquisition moyen de 1.087.000 € en 2014 (vs 1.265.000 € en 2012). Loin derrière, l'on retrouve les magasins multi-rayons avec un prix d'acquisition de 301.617 € en moyenne, suivi des commerces de carburants et combustibles à 194.564 € en 2014. Le commerce de sport et loisirs arrive ensuite à 176.465 €. En dessous de 150.000 €, pointe le commerce d'habillement à 143.600 €, suivi du commerce de détail alimentaire à 137.869 €, le commerce de bricolage et équipement du foyer à 135.726 €. La vente hors magasin à 101.284 € arrive en queue de peloton, précédée par le commerce et réparation de véhicules à 117.121 €.

Les plus grandes variations à la hausse des prix d'acquisition entre 2013 et 2014 dans le commerce de détail concernent les magasins multi-rayons (+ 68,5%), la vente hors magasin (+ 15,6%), et la vente de bricolage et équipement du foyer (+ 10,4%). A l'inverse, les plus fortes chutes de valeur des fonds dans le commerce de détail concernent la vente de carburants et combustibles (- 45,4%) et le commerce et réparation de véhicules (- 22,6%). Les autres secteurs évoluent de façon moins extrêmes : + 6,5% pour le commerce de sport et loisirs, + 4,7% pour le commerce d'habillement, 0% pour le détail alimentaire, - 5,5% pour le soin de la personne et l'optique.


Dans le commerce de gros inter-entreprise, le commerce de biens domestiques arrive en tête avec un prix d'acquisition moyen de 435.189 €, suivi des centrales d'achat à 310.010 €, du commerce alimentaire à 258.203 €, du commerce de machines et équipements à 257.832 €, du commerce d'équipements informatiques et électroniques à 237.236 € et du commerce de matériaux de construction à 231.862 €. En bas du tableau, l'on retrouve le commerce de textile habillement à 154.003 €.

Les plus grandes variations à la hausse des prix de d'acquisition entre 2013 et 2014 dans le commerce de gros concernent les centrales d'achat (+ 25,8%), suivies par la vente de biens domestiques (+ 24,1%) et la vente de textile et habillement (+ 18,2%). A l'inverse, les plus grosses pertes de valeur des fonds sur un an concernent le négoce dans l'alimentaire (- 16%) et le négoce des matériaux de construction (- 14,3%).


Dans le secteur de l'hébergement, restauration et débits de boisson, les fonds les plus chers se négocient dans les activités de l'hébergement à 326.171 € (- 7,1%), suivi des débits de boissons à 155.157 € (- 11,2%) et de la restauration à 129.778 € (- 6,8%).

Dans ce secteur, les variations de prix d'acquisition entre 2013 et 2014 sont toutes négatives : débits de boissons - 11,2%, hébergement - 7,1% et restauration - 6,8%.


Dans les services aux entreprises, les fonds les plus chers sont ceux spécialisés dans les services techniques aux entreprises à 242.004 €, suivis des fonds spécialistes des services administratifs de bureau à 212.224 €. Viennent ensuite les activités de mise à disposition de ressources humaines à 198.015, les activités de location à 188.060 €, les autres activités de soutien aux entreprises à 180.983 €, la sécurité à 141.215 €, les voyages à 138.783 €, et enfin le nettoyage de bâtiments à 97.157 €.

Les plus grandes variations à la hausse des prix d'acquisition entre 2013 et 2014 dans les services aux entreprises concernent les autres activités de soutien aux entreprises (+ 25%), et les services techniques aux entreprises (+ 21,1%). A la baisse, les fonds les plus dévalués d'une année sur l'autre sont les activités de location (- 32,7%), les services administratifs de bureau (- 28,4%), le nettoyage de bâtiments (- 14,5%) et les voyages (- 8,3%). Les autres secteurs comme la mise à disposition de ressources humaines (- 0,3%) et la sécurité (- 1,2%)se maintiennent.


Dans les services aux particuliers, les fonds les plus chers sont les activités de réparation à 75.414 € et les autres services à la personne à 80.406 €. Les activités de coiffeurs, de soins de beauté et corporels arrivent en fin de tableau à 56.556 €. Dans ce secteur, les écarts de prix entre 2013 et 2014 oscillent de + 11,5% pour les fonds de coiffure à – 12,3% pour la beauté, en passant par + 3,4% pour les autres services à la personne.


Dans le secteur de l'information et communication, les fonds les plus chers en 2014 se placent dans les télécommunications à 369.849 €, suivis des fonds spécialistes de services informatiques à 310.917 €, les fonds spécialistes des films et son à 184.697 € et les fonds d'édition à 182.950 €. Dans ce secteur, les écarts de valeur de fonds entre 2013 et 2014 sont très importants pour les télécommunications (+ 64,1%) et l'édition (- 58%). Les films et son se maintiennent (- 3,7%) et les services informatiques progressent (+ 15,3%).


Dans les activités d'assurance et financières, le volet financier arrive largement en tête des prix de cession du secteur à 684.113 € . Les activités d'assurance se négocient à 341.223 € en moyenne . Dans ce secteur, le prix d'acquisition des fonds de commerce explose : + 33,8% pour les activités financières et + 23,2% pour les activités d'assurance.


Dans la construction, les travaux publics arrivent largement en tête du palmarès des prix de cession à 420.092 €, suivis par les autres activités immobilières à 283.030 € , les agences immobilières à 122.183 € et le bâtiment à 121.087 € . Dans ce secteur, tous les prix d'acquisition augmentent : + 9,7% pour les autres activités immobilières, + 9,5% pour les agences immobilières, + 7,5% pour le bâtiment, et + 7,2% pour les travaux publics.


Pour ce qui concerne les autres activités, la santé humaine arrive très largement en tête du palmarès des prix de cession à 285.114 €, suivi des activités culturelles à 198.407 €. Les activités sportives viennent ensuite à 137.844 €, suivies des activités liées à l'action sociale à 116.289 € et l'enseignement à 110.418 €. Les écarts de prix d'acquisition entre 2013 et 2014 sont très importants pour les activités de l'action sociale (- 46,1%), les activités de la santé humaine (- 21,9%), et l'enseignement (+ 35,2%). Les fluctuations sont moins importantes pour les activités sportives (- 7,2%).


Tous les chiffres précédents ont été calculés sur des moyennes globales. Le baromètre Bodacc précise toutefois que « le prix des fonds de commerce est bien entendu tiré par le chiffre d'affaires développé par le vendeur. » Les prix varient ainsi fortement d'une affaire cédée à l'autre, de 60.407 € pour une entreprise de bâtiment générant moins de 500.000 € de CA à près d'1,4 million d'euros pour une unité industrielle générant plus de 10 millions de CA. Pour un commerce de détail (hors pharmacie et hypermarché), les prix peuvent ainsi évoluer de 107.400 € pour un magasin générant moins de 500.000 € de CA à 317.400 € pour un magasin générant plus de 10 millions d'euros. « Les écarts sont grands dans le commerce de détail, le transport ou les services aux entreprises et restent sensibles dans la restauration. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top