logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Indépendants non-salariés : qui êtes-vous ?

Introduction au dossier : " Indépendants non-salariés : qui êtes-vous ? "

Publié le

Le 11 février dernier, l'Insee publiait un vaste panorama sur l'emploi et les revenus des indépendants. Commerçants, artisans, professions libérales, chefs d'entreprises, auto-entrepreneurs... Qui sont-ils ? Combien gagnent-t-ils ? Réponses dans ce dossier.

indépendants non salariés vdlf Fin 2011, selon l'Insee, en France, 3 millions de personnes dirigent une entreprise. « Ces entrepreneurs ont un point commun qui les différencie des autres travailleurs : l’absence de contrat de travail et de lien de subordination juridique à l’égard d’un donneur d’ordre ». Ces 3 millions de dirigeants d’entreprise sont indépendants. « La très grande majorité d’entre eux (2,8 millions) sont affiliés à un régime de protection sociale des travailleurs non salariés. »


Ces non salariés sont entrepreneurs individuels « classiques », auto-entrepreneurs ou gérants majoritaires de société. « Les autres (168.000) ont un statut de salarié de leur entreprise : ils sont présidents ou directeurs généraux de sociétés anonymes, présidents de sociétés par actions simplifiées ou gérants minoritaires de sociétés. » Les non-salariés représentent une personne en emploi sur dix.


Des effectifs non-salariés en hausse de + 26% entre 2006 et 2011

Fin 2011 selon l'Insee, la France comptait 2,8 millions de personnes exerçant une activité non salariée à titre principal ou en complément d'une activité salariée. « Exploitants agricoles, commerçants, artisans ou professionnels libéraux, ils exercent plus fréquemment que les salariés dans la construction, le commerce ou la santé » et leur effectif est en nette hausse : « De 2006 à 2011, hors agriculture, les effectifs de non-salariés progressent de 26%, et plus encore dans certaines activités de service : conseil de gestion, design, informatique, activités artistiques et récréatives ou enseignement, notamment. » Comment expliquer cette forte hausse ? Selon l'Insee, la dynamique est essentiellement portée par le succès du statut d'auto-entrepreneur : « fin 2011, 487.000 auto-entrepreneurs sont économiquement actifs, soit un non-salarié sur cinq, hors agriculture. 33% d'entre eux exercent une activité salariée en complément de leur activité non salariée, contre 10% des non-salariés « classiques ».


Combien gagnent les indépendants non-salariés ?

Commerçants, artisans ou professionnels libéraux, les activités qu’ils exercent sont extrêmement diverses, tout comme le bénéfice ou le revenu qu’ils en retirent. « En moyenne, les non-salariés « classiques » gagnent 3.100 euros nets par mois. Les secteurs les moins rémunérateurs sont le commerce hors magasin (sur les marchés, à distance ou par d'autres canaux), les arts et spectacles, la coiffure, les taxis et l'enseignement ; à l'autre extrémité de l'échelle, les revenus moyens sont les plus élevés dans les professions juridiques, la médecine ou le commerce pharmaceutique. » Et les auto-entrepreneurs ? Ils gagnent en moyenne 460 euros par mois, « avec peu de différences selon les secteurs ».

Début 2010, le patrimoine brut des ménages dans lesquels vit au moins une personne exerçant une activité d'indépendant s'élève en moyenne à 595.600 euros, contre 197.400 euros pour les autres ménages. « À caractéristiques identiques, et en particulier à revenu et âge donnés, les ménages d'indépendants possèdent un patrimoine privé brut supérieur de 84% à celui des autres ménages. »


Quels secteurs d'activités ?

« Davantage présents dans les activités où les petites et moyennes entreprises sont nombreuses et où la relation de proximité est privilégiée, ils se répartissent différemment des salariés du privé entre les secteurs d’activité. » Hors agriculture, la moitié des non salariés exercent leur activité dans le commerce et l’artisanat commercial (21%), la santé et action sociale (17%) et la construction (14%), « alors que ces secteurs ne rassemblent que le tiers des salariés du privé. » Ils sont également surreprésentés dans certains services aux particuliers (hébergement et restauration, arts et spectacles, coiffure ou autres services personnels). À l’inverse, ils sont largement sous représentés dans les secteurs tournés vers l'international : moins de 5% dans l’industrie (contre 16% des salariés du privé). « Par rapport aux salariés du privé, les non-salariés sont également sous-représentés dans les services aux entreprises et mixtes, notamment dans les services administratifs et de soutien aux entreprises (nettoyage, sécurité) ou dans les activités financières et d’assurance. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top