logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

4 étapes clé pour créer son entreprise

Monter son entreprise ne se fait pas en un claquement de doigt

Publié le

Que vous ayez toujours rêvé d’être votre propre patron, de changer de vie, que vous souhaitiez vivre d’une de vos passions ou d’une de vos compétences particulières, la création d’une entreprise est toujours une aventure riche mais aussi un parcours compliqué. De l’idée au démarchage des investisseurs, voici quelques notions importantes à prendre en compte avant de monter votre affaire.

1. Trouver la bonne idée

L’envie d’entreprendre naît très souvent d’un désir brulant de travailler à son compte, de prouver de sa capacité à se réaliser seul et de pouvoir vivre de manière autonome. Si pour certains, le projet naît aussi d’une idée concrète, d’autres ne savent pas toujours à quoi ressemblera l’entreprise qui leur permettra de trouver leur indépendance.

Si vous êtes à la recherche de la bonne idée, commencez par quelques exercices simples. Listez dix de vos passions et dix de vos compétences et talents. Ni plus, ni moins. Vous verrez que la tâche n’est pas aisée mais qu’elle est essentielle. Elle vous permettra dans un premier temps d’y voir plus clair entre vos réelles envies en fonction de vos capacités.

Pour ouvrir une entreprise, pas la peine cependant de trouver un concept inédit. Vous pouvez tout à fait vous emparer d’un concept déjà existant. Cependant celui-ci doit pouvoir rester dans vos cordes et être capable de vous apporter une bonne dose d’épanouissement personnel.
Vous souhaitez dénicher un concept novateur ? Ouvrez-vous l’esprit. Permettez à votre imaginaire de se libérer. Pour cela rien ne vaut le voyage. Restez également à l’écoute de votre entourage. Sondez-les pour savoir ce qui manque à leurs vies, ce qu’ils aimeraient voir changer ou améliorer. Prenez des notes lorsqu’ils qualifient quelque chose de « nul », « pas terrible », « agaçant ». Face à ces constats, il se pourrait bien que vous trouviez l’idée révolutionnaire devant laquelle tout le monde s’exclamera : « Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ? »

2. Conduire son étude de marché

La bonne idée et le bon concept enfin trouvé, l’aventure peut démarrer. Il vous faut maintenant déterminer le potentiel économique de votre concept. Même si vous vous emparez d’un concept ayant déjà fait ses preuves, il n’est jamais garanti que votre entreprise trouvera le succès. Selon l’INSEE, une entreprise sur deux met la clé sous la porte avant sa cinquième année d’existence. Une étude de marché permet de réduire le facteur chance en développant une théorie basée sur des éléments concrets. Si vous optez pour un concept éprouvé, il ne s’agira pas de prouver le potentiel du produit mais plutôt de votre emplacement, la proximité de la concurrence et le chiffre d’affaires prévisionnel.
Si vous vous lancez dans le développement d’une idée innovante, vous devrez définir le marché à attaquer (BtoB ou BtoC, voir les deux), définir votre produit/service ainsi que la cible potentielle susceptible d’être intéressée et définir le positionnement de vos concurrents s’ils existent.

3. Etablir le dossier et rencontrer les organismes d’aide

Une fois votre idée validée par une étude de marché, il vous faudra monter un premier dossier à destination des organismes d’accompagnement et investisseurs potentiels.
Il devra contenir une description de votre concept, avec le nom de votre future entreprise mais également l’étude de marché détaillée, une estimation même vague de votre chiffre d’affaires et une estimation de vos besoins en termes de financement.
Une fois le dossier prêt, vous pourrez partir à la rencontre des différents organismes d’aide à la création d’entreprise. Rencontrez les tous. Cela vous permettra de vous créer un premier réseau et de découvrir l’intégralité des aides auxquelles vous pouvez prétendre. Vous prendrez alors une première décision cruciale : le choix de l’organisme d’aide qui vous aidera à définir votre business plan.

4. Monter votre business plan et séduire les investisseurs

Vous n’êtes désormais plus seul. L’organisme choisi va vous aider à monter votre business plan, ce dossier très complet détaillant votre entreprise et vos prévisions sur les trois premières années d’activité. Le business plan est un document complexe à établir mais qui permet de choisir la bonne structure juridique de la future entreprise et d’établir précisément les besoins financiers à combler. Le business plan va servir à séduire des investisseurs potentiels, parmi lesquels se comptent peut-être votre famille, mais aussi les banques et différents mécènes.
Une fois les investisseurs trouvés et la somme de départ réunie, il vous faudra régler les formalités de création auprès de la Chambre de Commerce ou la Chambre des Métiers. Vous serez ensuite prêt pour la grande aventure de l’entreprenariat !

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 2/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top