logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le marché du jouet performe en 2014 !

Un CA en hausse de + 5% entre janvier et août

Publié le

Après avoir connu une année 2013 en hausse modérée de 1%, le marché du jouet rebondit en 2014 avec une progression de 5% entre janvier et août.

marche-jouet-2014-chiffre-affaires Alors que Noël arrive à grands pas, le marché du jouet engrange en ce début d'année une progression de bon augure. En effet, selon les chiffres du cabinet NPD Group publiés dernièrement par la Fédération Française des Industries du jouet et de la puériculture, le marché du jouet a enregistré entre janvier et août une hausse de 5% de son chiffre d'affaires à 896,5 millions d'euros (contre + 3% sur la même période en 2013).

Ce rebond place la France au 1er rang européen aux côtés de la Grande-Bretagne, et loin devant l’Allemagne (+
2%), l’Italie (+ 1%) et l’Espagne (- 1%).


«
L’industrie peut se réjouir d’un très bon début d’année que l’on doit en partie à une offre renouvelée qui a su raviver l’intérêt pour les phénomènes de collection avec, en parallèle, une actualité très riche du côté du cinéma (La Grande Aventure Lego, Spider-Man, Dragons, La Reine des Neiges) qui a contribué à la croissance de 9% enregistrée par les ventes de produits sous licence », explique Frédérique Tutt, Expert du Marché Mondial du jouet dans un communiqué.

Des petits nouveaux et des grands classiques

Comme c'était déjà le cas à la fin de l’année 2013, les catégories phares du marché du jouet en 2014 sont à la fois les jeux de construction (+ 22%) et l’électronique junior (+ 21%). Mais comme le soulignent les chiffres NPD, le top des ventes de ce début d'année, et l’essentiel de la croissance du marché, provient des activités artistiques avec une augmentation du chiffre d’affaires de cette catégorie de 74% par rapport aux sept premiers mois de l’année 2013 ! « Le phénomène de société autour des bracelets « Loom » a contribué à une relance des achats d’impulsion avec une hausse de 8% des ventes des articles de moins de 10 €. Les distributeurs n’avaient pas connu tel engouement depuis les années Beyblade et Zhu Zhu Pets. »

Outre ces phénomènes de mode, les enfants plébiscitent toujours les grands classiques comme notamment les poupées «
avec Monster High et Barbie en tête des ventes pour les filles » et chez les garçons, les jeux de construction (Lego Chima, Lego Star Wars, le film Lego), et l'indétrônable Playmobil « à la première place du classement des propriétés à date en 2014 ».

Les licences toujours au top

Selon NPD Group, « les plus grosses surprises de ce début d’année sont Violetta et La Reine des Neiges, deux licences Disney qui ont réussi à se classer dans le Top 5 des plus belles progressions (cumul à date janvier-juillet 2014 v. 2013). » Globalement, cette année est largement impactée par le rebond de presque 24% des ventes de jouets liées aux licences télévisées, cinématographiques ou sportives. Ce qui fait dire à NPD Group que « le monde du divertissement peut avoir un impact considérable sur un marché du jouet de plus en plus en proie aux modes. »

Plutôt une bonne nouvelle pour les distributeurs de jouets car en effet, comme le souligne NPD Group, « l’année 2014 restera dans les annales comme l’une des plus fertiles en termes d’actualité pour les studios américains avec, à date, plus de 29 millions d’euros de chiffre d’affaires lié aux films sortis sur les 12 derniers mois. Et cela, sans compter Planes 2, Dragons et les Tortues Ninja dont l’influence sera perceptible sans doute dans les chiffres de ventes de la fin de l’été et de l’automne. »

Les professionnels optimistes

Si de toute évidence, les très bons résultats enregistrés par le marché du jouet en ce début d'année sont prometteurs et poussent les professionnels à l'optimisme, la prudence reste de mise. « En effet, les ventes des sept premiers mois de l’année ne représentant qu’un tiers du chiffre d’affaires annuel du secteur, tout reste donc à confirmer ».

Ceci étant, NPD Group prévoit pour 2014 «
une bonne croissance pour l’ensemble de l’année en tablant sur une saison en progression par rapport à l’année dernière. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top