logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Rénovation thermique : L'éco-conditionnalité favorise les réseaux de franchise

La rénovation thermique est LE grand moteur des marchés de l'habitat

Publié le

Depuis le 16 juillet dernier, un décret officialise le dispositif de l'éco-conditionnalité. Désormais, pour obtenir les aides destinées aux travaux d'amélioration de la performance énergétique, les Français devront en passer par un professionnel qualité "Reconnu Garant de l'Environnement (RGE)". Un atout pour les réseaux de franchise !

renovation-travaux-ecologie-eco-conditionalite

Depuis le Grenelle de l'environnement, les ambitions gouvernementales vont grandissantes pour améliorer la performance énergétique des bâtiments et par là même réduire l'impact environnemental des constructions. Ainsi, après l'entrée en vigueur pour les constructions neuves et les rénovations lourdes de la RT 2012 au 1er janvier 2013, voici venue depuis quelques semaines l'éco-conditionnalité.

Késako l'éco-conditionnalité ? Un montée en gamme des qualifications pour les professionnels de la rénovation thermique, mais aussi et surtout, un moyen de pression supplémentaire de l'Etat afin que la rénovation soit faite par des professionnels qualifiés et déclarés !


Pour bien comprendre, l'éco conditionnalité des aides à la rénovation énergétique s'inscrit dans le cadre du plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH). Ce plan d’actions de l’Etat a été mis en place pour encourager les particuliers à rénover « écologique ». L'objectif visé est de réduire de 38% les consommations d'énergie à l'horizon 2020 en rénovant 500.000 logements par an à l’horizon 2017 (120.000 logements sociaux et 380.000 logements privés).

Pour remplir cet objectif ambitieux, l'Etat a mis en place toute une palette d'actions diverses parmi lesquelles des primes exceptionnelles réservées aux ménages modestes, le maintien de la TVA à 5,5% au lieu de 10%, mais aussi le renforcement de l'éco-prêt à taux zéro, et un crédit d'impôt développement durable. Toutes ces incitations financières pour convaincre les Français de rénover « écologique » s'accompagnent d'un durcissement des conditions d'octroi des aides à la rénovation énergétique, c'est justement l'éco-conditionnalité.

En pratique, le dispositif d’éco-conditionnalité entré en vigueur le 1er septembre 2014 pour l’Éco-PTZ (date d’émission de l’offre de prêt), et le 1er janvier 2015 pour le crédit d’impôt développement durable (CIDD) limite les attributions des aides aux seuls particuliers ayant fait appel à un professionnel justifiant d'une qualité « RGE » pour « Reconnu Garant de l’Environnement » ou « Reconnu Grenelle de l’Environnement » (ancienne appellation).

La mention RGE pour les entreprises spécialistes de la rénovation thermique est délivrée par différents organismes tels que la CAPEB (Eco-artisan), la FFB (Les pros de la performance énergétique), Qualibat, Qualit'Enr, Qualifelec, Certibat, Céquami (Certivea).

La mention RGE est également délivrée pour la maîtrise d'œuvre (bureaux d’études, sociétés d’ingénierie, économistes de la construction, etc) par différents organismes tels que l'OPQIBI, l'OPQTECC; I. Cert (certification BENR), Certivea (Certification NF Etudes Thermiques).

Attention : RGE n’est pas une qualification supplémentaire mais une mention attestant de la compétence et de la capacité des professionnels à appréhender de manière globale la performance énergétique des bâtiments.

Sachant que les aides sont désormais conditionnées à la qualité RGE, les réseaux de franchise ont bien évidemment tout intérêt à obtenir (si ce n'est déjà fait), la qualité RGE pour l'ensemble de leurs franchisés. Cela concerne aussi bien les spécialistes de l'isolation, les spécialistes des énergies renouvelables, mais aussi les courtiers en travaux, les installateurs de fenêtres et portes, les constructeurs, etc.

Le marché de la rénovation en plein boom

Le marché de la rénovation, et plus spécialement le marché de la rénovation thermique ont le vent en poupe. Pourquoi ? Tout simplement parce que sur un marché immobilier très tendu et face à une baisse du pouvoir d'achat, rénover un logement permet de consommer moins d'énergie tout en gagnant en confort et en augmentant la valeur de son bien. Trois arguments qui font assurément mouche chez les particuliers bien sûr, d'autant qu'aujourd'hui plus encore qu'hier, les travaux engagés pour rénover son logement font l'objet d'aides de plus en plus conséquentes de l'Etat, dès lors que l'objectif est de réduire la consommation énergétique. Tous ces éléments font que le marché de la rénovation thermique est en plein boom.

Selon les professionnels, l'objectif posé par l'Etat de passer de 175.000 à 500.000 logements rénovés booste le marché. De plus, le montant moyen par logement s'oriente à la hausse depuis 2011. Il s'installe en moyenne autour des 20.000 € TTC, soit 10 milliards d’euros par an de chiffre d’affaires potentiel pour le marché résidentiel.

Et l'éco-conditionnalité devrait encore accélérer le mouvement puisqu'en effet les primes sont renforcées (notamment pour les ménages modestes) et les dispositifs plus classiques comme le CIDD ou encore le prêt à taux zéro se focalisent désormais quasi exclusivement sur les opérations de rénovation énergétique. Encore une raison supplémentaire de se lancer bien accompagné en optant pour un réseau de franchise spécialisé dans la rénovation énergétique, le courtage en travaux ou encore les énergies nouvelles.

Ouvrir une franchise en rénovation thermique

En franchise, l'élan actuel des consommateurs pour la rénovation thermique profite à des entreprises spécialistes de la rénovation thermique (isolation, portes et fenêtres), mais aussi aux réseaux spécialistes des énergies renouvelables et aux réseaux de courtage en travaux. Selon les enseignes, l'apport personnel minimum nécessaire s'échelonne entre 10.000 € et plus de 50.000 €. L'investissement global (hors local) est également très variable selon les enseignes et les spécialités développées : de moins de 50.000 € à plus de 200.000 €).

Le secteur dans sa globalité est développé principalement en franchise, mais certains réseaux misent également sur la concession et plus rarement sur le partenariat. Selon les enseignes,
le candidat recherché peut se passer d'une expérience dans le bâtiment s'il justifie par ailleurs d'un bon niveau de motivation et d'une réussite commerciale. Bon gestionnaire, le candidat recherché peut être une femme ou un homme sans distinction.

Les réseaux à suivre en franchise

Les spécialistes de la rénovation thermique :

Abrico : Lancé en franchise en 2009, le réseau Abrico est un multi-spécialiste de l'éco-rénovation (menuiseries, fermetures, solaire, chauffage, chaudière, pompe à chaleur, isolation...). Ce réseau compte aujourd'hui 20 franchisés et poursuit son développement en s'appuyant sur l'originalité de ses solutions complètes. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 15.000 € (48.000 € d'investissement global, 34.000 € de droit d'entrée).

Belisol : Lancé en franchise en 1992, le réseau Belisol est un spécialiste reconnu de la vente et de la pose de menuiseries haut de gamme en PVC, aluminium et bois. Leader sur le marché Belge, l'enseigne se déploie également en France en concession. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 45.000 € (investissement global de 150 à 200.000 €, droit d'entrée 12 500 €).

Bis rénovation : Lancé en 2013, cette toute jeune enseigne se spécialise dans la rénovation thermique de l'habitat individuel (isolation, menuiserie, VMC). Pour rejoindre ce réseau qui compte à ce jour 4 points de vente, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 68.000 € minimum (135.000 € d'investissement global, 25.000 € de droit d'entrée).

FCA : Lancé en franchise en 2006, FCA compte aujourd'hui 22 franchisés. Cette enseigne spécialisée dans la rénovation de façade propose des solutions pour une offre thermique globale (isolation par l'extérieur, fenêtres, VMC). Pour rejoindre ce réseau à forte rentabilité, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 40.000 € (120.000 € d'investissement global, 20.000 € de droit d'entrée).

France Soufflage Isolation : Lancé en franchise en 2014, ce réseau est spécialiste de l'isolation par soufflage. Il compte actuellement 10 implantations en France et poursuit à bon rythme son maillage. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer de 20.000 € d'apport personnel minimum (investissement global de 62.500 €, droit d'entrée de 20.000 €).

Isocomble : Créée en 2001 et lancée en franchise en 2013, Isocomble est une enseigne spécialisée dans la rénovation de l’isolation des combles par soufflage des maisons individuelles. Forte de 8 implantations en France aujourd'hui, l'enseigne vise les 60 implantations d'ici 5 à 7 ans. Pour rejoindre ce réseau dynamique, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 25.000 € (investissement global de 80 à 110.000 €, droit d'entrée 25.000 €).

Isofrance Fenêtres : Filiale du Groupe ATRYA, Isofrance Fenêtres s'est lancé en réseau de concession en 2005. Forte de 30 concessions en France, l'enseigne se positionne sur le marché de la menuiserie à destination du particulier. Pour rejoindre Isofrance Fenêtres, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 25.000 € (investissement global 70.000 €, droit d'entrée 0 €).

Kionéo : Le réseau Kioneo, spécialiste de la vente et de l'installation de fermetures de maison (menuiseries PVC, aluminium et bois, volets, portes, portails) se développe depuis 2011 sous la forme du partenariat. L'enseigne compte à ce jour 39 implantations et recherche des candidats sur le grand Sud et l'Est de la France, Paris. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 20.000 € (investissement global de 50 à 70.000 €, droit d'entrée 0 €).

Tryba : Enseigne bien connue du grand public, Tryba se développe en concession depuis 1984. Forte d'un maillage de 250 implantations, le réseau Tryba (groupe Atrya) se spécialise dans la distribution de fenêtres, portes et volets. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (investissement global 75.000 €, droit d'entrée 0 €).

Les spécialistes des énergies renouvelables

GDF SUEZ Home Performance : Lancée en concession en 2013, cette enseigne s'appuie sur le nom porteur de sa maison mère. Elle se positionne sur le marché de la rénovation thermique et de la production d’électricité pour les particuliers en proposant des solutions performantes pour aider les particuliers à réaliser des économies d'énergie (évaluation thermique, conseil à l'installation des équipements). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport minimum de 20.000 € (50 à 60.000 € d'investissement global, 22.000 € de droit d'entrée).

Je produis mon electricite.com : Lancée en franchise en 2013, cette jeune enseigne se positionne sur quatre marchés porteurs dans le secteur des énergies renouvelables : Les panneaux photovoltaïques (dont l'aérovoltaïque), l'éolien, les pompes à chaleur (air/air et air/eau) et le thermodynamique. Pour rejoindre ce jeune réseau dynamique, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 10.000 € (10.000 € d'investissement global, 10.000 € de droit d'entrée).

Sereliance confort : Lancé également en franchise en 2013, ce réseau compte aujourd'hui 10 implantations en France. Sereliance confort se positionne sur les énergies renouvelables à prix accessible pour les particuliers. Pour rejoindre ce réseau en plein développement, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (123.000 € d'investissement global, 30.000 € de droit d'entrée).

Tryba Energies : Lancé en concession en 2010, Tryba Energies s'appuie sur la renommée du groupe Tryba (fenêtres et ouvertures) pour se développer. Spécialiste en conseil, vente et pose, chez le particulier, de systèmes photovoltaïques et de systèmes de chauffage liés aux énergies nouvelles, Tryba Energies compte aujourd'hui 15 implantations. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (60.000 € d'investissement global, 10.000 € de droit d'entrée).

Turbo Fonte : Lancé en concession en 2010, Turbo Fonte compte aujourd'hui 23 implantations en France. Spécialiste des appareils de chauffage haute performance au bois (cheminées, foyers fermés, inserts et poêles à bois) l'enseigne justifie d'un savoir-faire éprouvé de plus de 30 ans dans les énergies renouvelables. Pour rejoindre ce réseau porteur, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (80 à 120.000 € d'investissement global, 0 € de droit d'entrée).

Välfärd : Lancé en franchise en 2013, le réseau Valfärd regroupe des spécialistes du chauffage écologique, à bois ou granulés. Depuis cette année, l'enseigne propose également à ses franchisés des formations à l'isolation des combles. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 40.000 € (120.000 € d'investissement global, 17 500 € de droit d'entrée).


Les spécialistes du courtage en travaux

Activ Travaux : Lancé en franchise en 2006, le réseau Activ Travaux compte aujourd'hui 70 implantations en France. Spécialiste du courtage en travaux, l'enseigne multiplie les innovations pour faire évoluer son concept au plus près de la demande. La dernière en date (l'offre A.T.I.) est une solution de vente de travaux clé en main, garantie par contrat. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 6 000 € (16 000 € d'investissement global, 7.000 € de droit d'entrée).

Camif Habitat : Lancé en franchise en 2009, Camif Habitat se positionne sur une offre complète (prise en charge intégrale des projets clients) et originale (garanties du prix, des délais d’exécution et garantie de la qualité des travaux réalisés) de courtage en travaux. Forte de 45 agents commerciaux indépendants, l'enseigne commercialise, depuis mars 2010, le même concept que pour les particuliers, mais pour les professionnels (bureaux, commerces, professions libérales, …). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 10.000 € (0 € d'investissement global, 0 € de droit d'entrée).

Illico Travaux : Lancé en 2002, Illico Travaux est l’enseigne qui a créé le métier de courtier en travaux et qui a créé le marché du courtage en travaux. Actuellement à la tête d'un réseau de 35 franchisés, Illico Travaux poursuit son développement avec de nombreuses villes à pourvoir (Valence, Arles, Saint-Nazaire, Quimper, Calais, Beauvais...). Pour rejoindre ce réseau précurseur, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 15.000 € (de 20 à 40.000 € d'investissement global, 5.000 € de droit d'entrée).

La maison des travaux : Lancée en franchise en 2008, la Maison des travaux développe un concept à double vocation : proposer un service d'intermédiation entre les entreprises de l'habitat et les particuliers, mais aussi proposer des produits liés à l'habitat au travers d'un réseau de partenariats. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 10.000 € (investissement global 25.000 €, droit d'entrée 12.000 €).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top