logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La micro-franchise solidaire : nouvelle voie pour entreprendre à moindre coût ?

Lancez vous tenter par la micro-franchise

Publié le

Après le micro-crédit, qui consiste en de petits prêts permettant à des personnes en difficulté de se lancer, notamment pour créer leur entreprise, voici qu’un autre concept se développe. Il s’agit de la micro-franchise. En s’inspirant de ce qui fait la force de la franchise, et en couplant l’ensemble à la puissance du micro-crédit, il est aujourd’hui possible de lancer sa petite entreprise clé en main.
Comment fonctionne exactement la micro-franchise ? Ce modèle d’entrepreneuriat est-il fait pour vous ? Présentation complète des possibilités.

La micro-franchise, une véritable avancée sociale

A petits projets, petites sommes. Mais à petits projets, grandes ambitions. Comme le micro-crédit, qui permet avec des budgets résiduels de réaliser des projets importants (notamment dans les domaines du social et de l’aide aux personnes en difficulté), la micro-franchise apparait. Le pari est simple : permettre à une personne de se lancer en profitant de la force de la franchise, sans investir plus de 10000€. Une utopie ? Non, une réalité. L'Adie, l'agence pour le droit à l'initiative économique, est à l’origine de cette micro-franchise solidaire, une « innovation sociale » selon les propres mots de l’agence. Avec ce pari d’investir 10.000€ au maximum, l’Adie souhaite développer l’esprit d’entreprise à la fois du franchiseur solidaire, qui rend son enseigne accessible, et celui du micro-franchisé, qui accède au monde de l’entreprise sans avoir à réaliser un montage financier trop complexe. En utilisant la voie normale de la création en franchise, se lancer peut coûter bien plus que 10.000€. Le chiffre peut même atteindre plus de 100.000€ pour certaines activités comme l’hôtellerie ou la distribution.

Le système de la micro-franchise s’adresse aux personnes éloignées du marché du travail, qui ne disposent pas d’un niveau de qualification élevé. En entreprenant via un concept déjà testé, et en profitant de nombreux services mutualisés (comme pour la franchise classique), ces micro-entrepreneurs possèdent tous les atouts pour voir leur activité se développer rapidement. Une solution bien plus simple que de se lancer de manière indépendante, avec une aide réduite. Utiliser une marque, des méthodes commerciales, ou encore bénéficier d’une formation et d’un accompagnement métier en continu, cela n’est plus réservé qu’aux franchisés « traditionnels ».

Incubation et déploiement des projets de micro franchise solidaire

L’Adie, avec le concept de la micro-franchise, tient là une excellente solution pour aider les personnes qui n’ont pas d’idée d’activité, ni les moyens de se lancer, à retrouver un emploi. Mais comment se passe exactement le déploiement de la micro-franchise solidaire ? Quels sont les concepts utilisés ? Une cellule R&D, avec une équipe dédiée, est chargée « d’identifier, de mettre au point, de développer, et de tester des concepts de micro-entreprises "clés en main" ». Ensuite, un accompagnement complet est dispensé aux personnes candidates. « L’objectif est de créer 10 à 12 filières durables de micro-franchise solidaire, avec un potentiel de création de 3000 à 5000 emplois à horizon 10 ans » confie l’agence. Un objectif fort, qui demande un engagement de franchiseurs et d’investisseurs. Un fonds d’investissement a été spécialement créé, pour permettre aux personnes qui veulent soutenir les filières et s’engager, de prendre des participations au capital des projets lancés.

Déjà deux filières de micro-franchise durables sont aujourd’hui actives. La première est la micro-franchise O2 Adie, qui propose des services de petit jardinage aux particuliers. Cette filière, lancée en association avec un acteur reconnu de la franchise, O2 home services, permet aux candidats de rejoindre un franchiseur majeur des services à la personne. « Les micro-franchisés créent leur activité indépendante et bénéficient ainsi de la marque O2 et de la transmission du savoir-faire technique et commercial d'O2 home services » précise l’Adie. De la formation à l’assistance une fois le projet lancé, tous les services sont comparables à une franchise classique.

L’autre filière de micro-franchise solidaire proposée se nomme Chauffeur&Go. Il s’agit d’une coopérative qui propose un service innovant et surprenant de "chauffeur sans voiture". Oui, vous avez bien lu. Pour les particuliers et les professionnels qui ne peuvent (ou ne veulent) pas conduire leur voiture, en raison d’une invalidité temporaire, d’une perte de permis, ou par gain de temps, Chauffeur&Go met à disposition un chauffeur pour conduire leurs propres véhicules. Malin !

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis
1 commentaire
16/01/2015 12:54:44
-
Joiris Reynaud HOUSSOU
hjoirisreynaud@yahoo.fr
J'ai réalisé après la lecture de ses lignes les plus strictes vérités pour réussir son entreprise en toute franchise. *****VRAIMENT MERCI******

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top