logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : Nouvelle donne sur le marché des énergies renouvelables

Le Plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) arrive bientôt.

Publié le

D’ici peu, l’attribution des aides publiques sera réservée aux particuliers ayant fait appel à un professionnel titulaire d’un signe de qualité « RGE ». La qualification devient dès lors un enjeu de taille pour les réseaux spécialisés !

Avec l'entrée en vigueur du Plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH), une nouvelle ère s'ouvre pour les réseaux spécialisés dans l'installation de matériel utilisant les énergies renouvelables. L'objectif de ce plan est de fait ambitieux : atteindre 500 000 rénovations énergétiques lourdes par an d'ici 2017 pour arriver à une diminution de 38 % des consommations d'énergie à l'horizon 2020. Pour parvenir à remplir cet objectif, d'ici peu l'attribution des aides publiques (éco-prêt à taux zéro dès le 1er juillet 2014 et crédit d’impôt développement durable dès le 1er janvier 2015) sera limitée aux seuls particuliers ayant fait appel à un professionnel justifiant d'une qualité « RGE » pour « Reconnu Garant de l’Environnement ». C'est ce que les professionnels appellent d'ores et déjà l’éco-conditionnalité.


Qualité RGE ?


La mention RGE est une mention fédératrice créée par les Pouvoirs Publics, l'ADEME et les organismes représentant les professionnels.
Elle atteste que les entreprises respectent des critères objectifs et transparents (formation, assurance, références, audit...). Le respect de ces critères est contrôlé de façon régulière. Dans la pratique, la qualité RGE est symbolisée par 4 labels : Qualisol, QualiPV, Qualibois et QualiPAC. Dans le détail, Qualisol est le signe de qualité pour les entreprises qualifiées installant des chauffe-eaux solaires et des systèmes de chauffages solaires combinés, pour la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage. QualiPV est le signe de qualité des entreprises qualifiées pour l'installation de panneaux photovoltaïques, pour la production d'électricité. Qualibois est le signe de qualité pour les entreprises qualifiées installant des chaudières au bois, des inserts ou encore des poêles à bois, pour la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage. Et enfin QualiPAC est le signe de qualité pour les entreprises qualifiées installant des pompes à chaleur aérothermique et géothermique, pour la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage.

Ces signes de qualité sont attribués aux professionnels

Un gros effort de communication...


Selon le dernier coup de sonde du 4e baromètre IFOP/Qualit'EnR, les Français sont peu au fait de l'entrée en vigueur prochaine de l'éco-conditionnalité. 50 % n'en ont jamais entendu parler, tandis que 43 % en ont déjà entendu parler et pensent que c'est une bonne chose, 7 % en ont déjà entendu parler et pensent que c'est une mauvaise chose ! Ces résultats démontrent qu'un gros travail de communication est encore à faire sur le RGE, mais aussi sur les aides existantes assez peu connues finalement du grand public. Quelles sont ces aides ? Le Crédit d’impôt (CIDD) tout d'abord, qui se monte à 15 % pour une opération isolée (sous conditions de ressources) et 25 % pour un bouquet de travaux (sans conditions de ressources) réalisable sur deux années consécutives (hors installations de panneaux solaires photovoltaïques plus éligibles). L'Eco-prêt à taux zéro ensuite qui permet à un particulier et aux copropriétés d'obtenir jusqu’à 30 000 € d’avance sans intérêt pour une rénovation lourde. A cela s'ajoutent deux nouvelles primes exceptionnelles : Une prime de 1350 € pour les ménages aux revenus moyens (si bouquet de travaux) et une prime de 3000 € pour les ménages les plus modestes (si amélioration énergétique de 25 % ou plus). Sans oublier la TVA réduite à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique depuis le 1er janvier 2014, contre 10% pour les autres travaux de rénovation.

Un marché toujours plus porteur



Selon les chiffres du 4e baromètre IFOP/Qualit'EnR, les Français sont toujours plus intéressés par les économies d'énergies et l'utilisation des énergies renouvelables. Pourquoi un tel engouement ? Principalement pour des questions économiques ! Ainsi, 81 % des sondés déclarent que les énergies renouvelables permettent de faire des économies financières (+4 points sur un an). Autre chiffre intéressant : 72 % des sondés déclarent que s'ils étaient équipés de panneaux photovoltaïques, ils préféreraient consommer directement l'électricité produite et vendre l'excédent au réseau. La vente de la totalité de l'électricité produite et la consommation de celle du réseau ne récolte que 12 %. En terme de confiance accordée aux différents types d'énergies renouvelables, l'insert bois fait égal à égal avec la pompe à chaleur (79 % de confiance), viennent tout de suite derrière le poêle à bois (78 %), la chaudière à bois (77 %), et un système solaire combiné chauffage/eau chaude (76 %). Les panneaux photovoltaïques ne récoltent que 68 % de confiance. Face aux installateurs, les Français accordent toutefois une confiance mitigée mais en progression (+ 2 % en un an). Ainsi 63 % des sondés se déclarent confiants (58 % oui plutôt, 5 % oui tout à fait), tandis que 37 % restent méfiants (33 % non plutôt pas, 4 % non pas du tout).

En terme d'intention d'équipement en systèmes ENR, 37 % des sondés se déclarent prêts à s'y mettre à échéance plus ou moins longue. Parmi ces sondés convaincus, les intentions sont partagées entre le chauffe eau solaire (16 %, - 1 % sur un an), les panneaux photovoltaïques (15 %, idem à 2013), le poêle à bois (15 %, + 1 % sur un an), la pompe à chaleur (14 %, + 2 % sur un an), un système solaire combiné chauffage/eau chaude (13 %, - 3 % en un an), un insert bois (9 %, - 1 % sur un an). L'échéance prévue d'équipement tous systèmes confondus s'établit pour 7 % des cas à moins de 6 mois, 21 % dans six mois à un an, 37 % dans un ou deux ans, et 34 % dans plus de deux ans.

Les réseaux à suivre en franchise



Abrico : Lancé en franchise en 2009, le réseau Abrico compte aujourd'hui 20 franchisés. Ce multi-spécialiste de l'éco-rénovation développe des solutions complètes : menuiseries, fermetures, solaire, chauffage, chaudière, pompe à chaleur, isolation... Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 15 000 € (48.000 € d'investissement global, 34.000 € de droit d'entrée).

Bis rénovation : Lancé en 2013, cette toute jeune enseigne se spécialise dans la rénovation thermique de l'habitat individuel (isolation, menuiserie, VMC). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 68.000 € minimum (135.000 € d'investissement global, 25.000 € de droit d'entrée).

Brisach : Lancé en concession depuis 1969, Brisach compte 140 implantations. Leader de la cheminée et des poêles, Brisach jouit d'une forte notoriété à travers toute la France. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 60.000 € (150 à 200.000 € d'investissement global, 25.000 € de droit d'entrée).

FCA : Lancé en franchise en 2006, FCA compte aujourd'hui 22 franchisés. Cette enseigne spécialisée dans la rénovation de façade propose des solutions pour une offre thermique globale (isolation par l'extérieure, fenêtres, VMC). Pour rejoindre ce réseau à forte rentabilité, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 40.000 € (120.000 € d'investissement global, 20.000 € de droit d'entrée).

GDF SUEZ Home Performance : Lancé en concession en 2013, cette jeune enseigne jouit d'entrée de jeu du nom porteur de sa maison mère sur le marché de la rénovation thermique et de la production d’électricité pour les particuliers. GDF SUEZ Home Performance propose des solutions performantes pour aider les particuliers à réaliser des économies d'énergie (évaluation thermique, conseil à l'installation des équipements). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport minimum de 20.000 € (50 à 60.000 € d'investissement global, 22.000 € de droit d'entrée).

Je produis mon electricite.com : Lancé en franchise en 2013, cette jeune enseigne se positionne sur quatre marchés porteurs : Les panneaux photovoltaiques (dont l'aérovoltaïque), l'éolien, les pompes à chaleur (air/air et air/eau) et le thermodynamique. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 10.000 € (10.000 € d'investissement global, 10.000 € de droit d'entrée).

Sereliance confort : Lancé également en franchise en 2013, ce réseau compte aujourd'hui 6 implantations en France. Son crédo ? Proposer des énergies renouvelables à un prix accessible aux particuliers. Pour rejoindre ce réseau très prometteur, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (123.000 € d'investissement global, 30.000 € de droit d'entrée).

Tryba Energies
: Lancé en concession en 2010, Tryba Energies bénéficie de la renommée du groupe Tryba (fenêtres et ouvertures). Spécialiste en conseil, vente et pose, chez des particuliers, de systèmes photovoltaïques ou de systèmes de chauffage liés aux énergies nouvelles, Tryba Energies cultive une ambition de leader. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (60.000 € d'investissement global, 10.000 € de droit d'entrée).

Turbo Fonte : Lancé en concession en 2010, ce réseau compte aujourd'hui 23 implantations en France. Spécialiste fabricant d'appareils de chauffage au bois (cheminées, foyers fermés, inserts et poêles à bois) Turbo Fonte bénéficie d'un savoir-faire de plus de 30 ans dans les énergies renouvelables. Pour rejoindre ce réseau porteur, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (80 à 120.000 € d'investissement global, 0 € de droit d'entrée).

Väldärd : Lancé en franchise en 2013, le réseau Valfärd regroupe des spécialistes du chauffage écologique, à bois ou granulés. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 40.000 € (120.000 € d'investissement global, 17.500 € de droit d'entrée).

Wanders : Lancé en franchise en 2010, le réseau Wanders compte aujourd'hui 65 franchisés. L'enseigne spécialiste du bois développe ou sélectionne des appareils très performants à haut rendement dans le respect de l’environnement. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 50.000 € (150 à 250.000 € d'investissement global, 20.000 € de droit d'entrée).


Le 4e baromètre IFOP/Qualit'EnR
a été réalisé sur un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 2 au 6 janvier 2014.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top