logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

"Il faut être absolument complémentaires et ne pas travailler sur les mêmes tâches" Elodie et Pierrick Baude, franchisés aquila RH Caen

Publié le

Elodie et Pierrick Baude dirigent l'agence de recrutement aquila RH de Caen : ils ont accepté de nous dire plus sur leur parcours et sur la manière dont ils gèrent leur affaire en couple.

"Il faut être absolument complémentaires et ne pas travailler sur les mêmes tâches" Elodie et Pierrick Baude, franchisés aquila RH Caen

AQUILA RH

Devenez un acteur de l’emploi !
Agences de recrutement temporaire et permanent de profils généralistes

Comment vous est venue l’idée d’entreprendre en couple ?

E : En 2017, Xavier, ancien directeur d’agence aquila RH, m’a contactée pour relever un nouveau challenge, celui de la mise en place de son agence caennaise. Fin 2018, Xavier m’a proposé de racheter son agence afin qu’il puisse partir pour de nouveaux projets personnels. Pierrick, mon mari, emballé par le projet m’a poussée à le faire et nous voilà !

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours professionnel ?

E : J’ai effectué toutes mes études dans les ressources humaines. A l’issue de mes études, j’ai été embauchée au sein du même groupe pour gérer le premier implant Nord-Ouest au sein de la coopérative d’Isigny sainte mère (200 ETP).

Au bout d’un an, ayant stabilisé la mise en place de l’implant, je suis partie au sein de la direction régionale de pôle emploi dans le service de la maîtrise des risques et du contrôle interne.

Et en 2017, Xavier me contactait pour relever le défi du lancement de l’agence aquila RH Caen.

P : Plutôt atypique. Pendant plusieurs années j’ai multiplié les jobs : barman, serveur, animateur, formateur et directeur de colo, surveillant dans un collège et plusieurs métiers en intérim. A 24 ans, j’ai accompagné Elodie qui passait un concours pour rentrer dans une école pour son Bac +3. Attendant à l’accueil, la secrétaire m’a proposé de passer le concours pour passer le temps. J’ai obtenu le concours et j’ai donc réintégré les bancs de l’école pour un BTS NRC en alternance. A la suite du BTS, j’ai effectué de nouveau plusieurs métiers avant de rejoindre Elodie sur le projet de rachat d’aquila RH Caen.

Quels conseils donneriez-vous à d’autres couples d’entrepreneurs ?

E : Il faut être absolument complémentaires et ne pas travailler sur les mêmes tâches. Par exemple, à Caen, je gère tout l’opérationnel et Pierrick gère toute la gestion de l’entreprise et le commercial. On se complète et chacun a un rôle fondamental dans le développement de l’entreprise. Nous nous sommes fixé la règle d’or de ne pas ramener le travail à la maison. S’il nous reste des choses à faire, à la rigueur, on reste plus longtemps à l’agence. Mais quand nous franchissons la porte de la maison, nous ne sommes plus Pierrick et Elodie d’aquila RH.

P : Ne pas travailler sur le même domaine (chacun son travail et sa spécialité). Ne pas parler de travail en dehors des heures prévues. Accepter de passer la totalité de son temps avec son ou sa partenaire. Avoir une confiance aveugle dans le travail de son ou sa partenaire.

Les pièges à éviter lorsqu’on entreprend en couple ?

E : Le piège principal est de ne plus séparer le travail de la vie privée. C’est très difficile mais très important. Il ne faut pas non plus que l’un prenne le dessus sur l’autre dans les affaires. D’où l’importance d’être complémentaires. Si le couple a exactement le même profil, il y aura une concurrence naturelle qui viendra semer la zizanie. Voir dans la même direction est important mais chacun doit apporter sa vision en toute équité.

P : Passer son temps au travail ou à parler de travail, et empiéter sur la partie de travail de l’autre. Il faut bien s’écouter, se comprendre, et parler des choses difficiles (les échecs comme les réussites).

Quel a été le meilleur moment depuis que vous avez ouvert votre agence ?

E : Il y en a tellement…

  • Le jour de notre rachat avec le symbole de la remise des clés
  • Nos premiers jours à trois avec l’arrivée de Sabrina, notre consultante
  • Notre déménagement dans de plus beaux locaux spacieux et à notre goût
  • Nos premiers jours à quatre avec l’arrivée de Magali

Et tant d’autres….

P : Le premier bilan. Nous avons pu voir que, malgré notre jeune expérience en tant que dirigeants, nous avons su recruter (intérimaires et salariés de notre agence), investir et gérer la société pour qu’elle soit rentable.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ?

E : Je crois que ce qui me plait avant tout, c’est qu’aucune journée ne se ressemble. On ne sait jamais à quoi s’attendre ni qui nous allons rencontrer !

P : La gestion de l’entreprise en elle-même, ainsi que la relation avec nos clients et nos partenaires.

Comment votre agence a vécu cette année si particulière ?

E : Au début de la crise, la situation était difficile et inédite. Puis, j’ai relativisé en me disant que toutes les entreprises étaient dans la même situation et, qu’on soit gros ou petit, l’impact est le même. J’ai vécu le reste du confinement à bien préparer la reprise. Et ça a payé, nous sommes à ce jour cinq dans l’agence (Valentine nous a rejoints comme stagiaire longue durée) pour plus de 60 intérimaires.

P : Difficilement, comme tout le monde. Mais nous nous sommes donnés à 200% pour remonter la barre et cela a payé. 

Quel est le secret de votre réussite ?

E : L’amour du métier, la richesse des rencontres pour en tirer le meilleur, la ténacité, l’anticipation.

P : Le travail, la sincérité, la ténacité.

Une anecdote sur la vie en agence à nous partager ?

P : En agence de recrutement, des anecdotes arrivent tous les jours. Que ce soit avec les clients, les intérimaires, les partenaires… qu’elles soit bonnes ou mauvaises. Il y en a donc trop pour les citer. L’ascenseur émotionnel est très grand, ce qui pour ma part me rend, au fur et à mesure, de plus en plus grisonnant !

Consultez la fiche enseigne aquila RH pour découvrir comment rejoindre le réseau.

>> Lire aussi : Un nouveau franchisé Aquila RH ouvre son agence d’intérim à Saint-Brieuc (22)

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,5/5 - 4 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

À propos de AQUILA RH

Devenez un acteur de l’emploi !

L’agence d’emploi réinventée

Aquila RH recrute en intérim, CDD et CDI des profils principalement de niveau CAP à BAC dans les secteurs du BTP, du Transport, de la Logistique, de l’Industrie, de la Maintenance, du Tertiaire et des Services. 
Des agences en étage, une approche qualitative du recrutement
Le positionnement en étage des agences, par opposition au pas-de-porte traditionnel, favorise une étude approfondie du savoir-faire, du savoir-être et des attentes des candidats afin de leur proposer des ...

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top