logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

« L'objectif c'est d'abord de faire réussir les gens qui rentrent dans le réseau », Eric Berthon (franchisé Oseys)

Eric Berthon est le premier franchisé du réseau Oseys, implanté dans le Loiret. Consultant en pilotage d’entreprise expérimenté, il s’est d’abord rapproché du réseau pour son outil, Pilotage Pro, et il a rapidement été séduit par sa qualité d’accompagnement. Découvrez son témoignage dans cette interview vidéo réalisée à distance. 

« L'objectif c'est d'abord de faire réussir les gens qui rentrent dans le réseau », Eric Berthon (franchisé Oseys)

OSEYS

Décisionnel et performance économique du pilotage d’entreprise.
Diagnostiquer, Analyser, Décider, Agir. Le réseau de dirigeants qui facilite les prises de décisions des dirigeants et leur permet de piloter et développer leur entreprise sereinement

Toute la Franchise : Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ? 

Eric Berthon : Je viens de la grande distribution. J’ai travaillé chez les pétroliers et dans la grande distribution et j'ai appris pas mal de choses sur la gestion, le management et l'aspect commercial. 

En 2005 j'ai souhaité devenir indépendant et j'ai cherché à faire un métier qui me permettait de transmettre ce que j'avais appris pendant 25 ans. Je suis entré chez Rivalis et j’y suis resté pendant cinq ans. J'ai quitté le réseau en 2010, avec d’autres confrères, et on s'est retrouvés dispersés à travailler seuls dans notre coin. 

J'avais connu Jean-Claude Grégoire chez Rivalis et j'ai su qu'il avait développé un outil, Pilotage Pro. J'ai pris contact avec lui et j'ai trouvé son outil très pertinent. J'ai donc souhaité travailler avec. Le réseau Oseys n’existait pas encore, donc on peut dire que j'ai démarré avec le début du réseau. J’étais le premier puisque Jean-Claude travaillait tout seul.

Comment avez-vous été accompagné ? 

Jean-Claude m'a aidé dans la démarche comme il le fait aujourd'hui avec les nouveaux, surtout dans la conception de son produit et l'utilisation de l'outil Pilotage Pro. C'est un des meilleurs outils qu'ils puissent y avoir sur le marché et j'ai eu l'occasion d’en rencontrer quelques-uns. 

J'ai découvert quelque chose qui était beaucoup plus pointu que ce que j'avais connu auparavant. Il permet de transmettre aux clients une autre façon d'approcher la gestion de leur entreprise.

>> Lire aussi : « Pilotage Pro est une solution simple et exclusivement dédiée au pilotage d’entreprise », Dominique Junique (utilisatrice des outils Oseys)

Les avantages d’Oseys se limitent ils à la performance de Pilotage Pro ? 

Non parce que Pilotage Pro reste un outil. C'est l’approche, par le biais de cet outil et d'une certaine pédagogie, qui nous permet d'apprendre à nos clients comment aborder la gestion de leur entreprise. 

Parce que dans les TPE ce ne sont en général pas des grands gestionnaires. On travaille beaucoup avec des artisans, par exemple, on a beaucoup d'entreprises du bâtiment. Ce sont des gens qui sont très doués dans leur métier, des plombiers, des menuisiers… Mais, bien souvent, la gestion leur casse les pieds parce que ce n’est pas leur métier initial et quand on n'aime pas faire quelque chose, en général, on ne le fait pas très bien. 

« On les conduit vers une autre façon de voir les choses, une autre façon de chiffrer, une autre façon de travailler, différemment et plus efficacement. Et on a de belles réussites »

Il y a beaucoup d'entreprises qui, à cause de ça, se casse la figure. Ça m’a d’ailleurs conduit à me lancer aussi dans l'accompagnement sur des redressements judiciaires de façon à aider les entreprises à réussir leur redressement. Mais c'est un dommage parce que le redressement c'est la dernière issue et que notre objectif est de les aider avant, pour ne pas en arriver là

On les conduit vers une autre façon de voir les choses, une autre façon de chiffrer, une autre façon de travailler, différemment et plus efficacement. Et on a de belles réussites.

Quelles sont les qualités indispensables pour exercer le métier de consultant en pilotage d’entreprise ?

Il y en a une qui est incontournable mais qui n'est pas propre métier c'est qu’il faut être commercial. Ce n’est peut-être pas le pas le terme approprié mais il ne faut pas avoir peur d'aller rencontrer des nouvelles personnes qu'on ne connaît pas, même si parfois on se fait refouler parce que la personne a autre chose à faire ou n’est pas intéressée. C'est la partie la plus délicate au début parce que quand on démarre, comme n'importe quel entrepreneur, on n'a pas de client et le client ne vient pas tout seul. Cet aspect n'est lié ni aux produits ni au métier mais au métier de chef d'entreprise. 

« C'est difficile au départ mais au fil du temps, avec le travail qu'on fait, la patience, la pédagogie, etc., on forge des relations qui sont sensationnelles avec nos clients »

Après, la qualité première c'est d’être pédagogue parce qu’on a affaire à des gens qui, souvent, sont dans leur bulle. Ils sont dans leur métier, sur leurs chantiers et pour le reste il faut les pousser à s'y intéresser. On leur apprend des choses qu'ils n'ont pas l'habitude d'entendre donc il faut du temps, de la patience et énormément de pédagogie. 

Mais quand ils commencent à voir les résultats de notre collaboration, là, par contre, ça devient plus facile. Moi, j'ai des clients depuis 15 ans et on a une relation qui est plus que professionnelle quelque part. On a des amis. Autant c'est difficile au départ mais au fil du temps, avec le travail qu'on fait, la patience, la pédagogie, etc., on forge des relations qui sont sensationnelles avec nos clients.

>> Lire aussi : « Avec les premiers clients, une dynamique se met en place », Jean-François Fiachetti (Franchisé Oseys)

Comment avez-vous vécu l’année 2020 et la crise Covid ?

Pour nous cette année est particulière même si elle est particulière pour beaucoup de gens. Je dirais qu’on ne fait pas partie des gens qui subissent la crise. Parce qu’on se bat justement avec nos clients pour qu'ils soient suffisamment solides pour encaisser des coups comme ça. J'ai des clients qui s'en sortent très bien parce qu’ils avaient déjà une rentabilité suffisante. On part du principe qu'une entreprise doit se constituer un matelas en cas de coup dur. 

Évidemment, les coups durs on ne les connaît pas à l’avance et celui-là c'est plus qu'un coup dur parce qu'on n'a jamais eu un cas comme ça. Il y a des entreprises qui s'en sortent et d'autres qui ne s'en sortent pas très bien. Ça nous permet d'expliquer qu’il faut prévoir ce genre de choses pour pouvoir encaisser. 

« Cette crise nous permet de faire entendre aux gens qui la subissent qu’il est temps de changer de façon de voir et de d'améliorer la rentabilité de leur entreprise »

Notre travail est d'optimiser la rentabilité de l'entreprise par des méthodes de gestion que pourraient adopter la grande distribution et les grandes entreprises de bâtiment mais qu'on adapte à la petite entreprise avec des outils comme Pilotage Pro. Pour nous, cette crise permet de faire entendre aux gens qui la subissent qu’il est temps de changer de façon de voir et de d'améliorer la rentabilité de leur entreprise. On constate notamment que tous ceux qui ont pris des prêts garantis par l'état vont avoir énormément de problèmes pour les rembourser.

Quel conseil donneriez-vous à un entrepreneur intéressé par l’activité de pilotage d’entreprise ?

On peut entrer dans n’importe quelle enseigne, si on n'a pas certaines qualités ça va être très difficile de faire ce métier. J'en ai déjà donné une qui est une qualité de relations humaines, cette faculté de rencontrer des gens, y compris des gens qu'on ne connaît pas, d'aller les voir pour expliquer ce qu'on fait et d'avoir la conviction, évidemment, que ce qu'on fait est bien. 

« Si on n'est pas patient, si on s'estime plus fort que les autres, ça ne marche pas »

Il faut donc cette qualité de relations humaines et cet aspect pédagogique, c’est-à-dire la patience. La patience parce que c’est comme si on avait des élèves. Avec des élèves il faut dire une fois, deux fois, trois fois avant que ça commence à enregistrer. Donc si on n'est pas patient, si on s'estime plus fort que les autres, ça ne marche pas. 

On leur dit bien [aux candidats à la franchise] que notre métier est difficile parce que les gens ne savent pas trop ce qu'on fait. Quand on va les voir, ils disent "oui mais j'ai mon comptable". On ne fait pas la même chose mais eux ne le savent pas. On a une approche, au départ, qui est assez compliquée parce que notre métier n'est pas connu. La priorité est donc de faire connaître ce que l'on fait. C’est aussi l'objectif de Jean-Claude et du réseau avec Toute la Franchise, par exemple, et globalement par la communication pour que des gens et des entreprises s'intéressent à nous et viennent vers nous.

Quelqu'un qui a ces deux qualités de pédagogue et de relations humaines pour aller voir les gens et trouver des clients, il y arrivera chez nous

Quels sont les atouts de la franchise Oseys ?

Le gros atout d’Oseys par rapport aux enseignes que j'ai connues c'est la tête de réseau, c'est Jean-Claude Grégoire parce que c’est une personne qui est profondément humaine. Chez nous on peut beaucoup s'épanouir. 

>> Lire aussi : « Avec notre accompagnement et notre méthodologie, les consultants Oseys sont assurés de réussir », Jean Claude Grégoire (fondateur Oseys)

Si je prends l'exemple de cette crise du Covid, Jean-Claude a créé des outils – en parallèle de l'outil Pilotage Pro – pour aider les franchisés à expliquer à leurs prospects qu'elle était vraiment la problématique, par exemple, de prendre un prêt garanti par l'état, comment le rembourser, faire des simulations et leur faire comprendre comment on pouvait les aider dans ce cadre-là. Il a donc créé des outils qui permettent aux membres du réseau de mieux aborder les prospects et ça c'est tout à fait dans sa vision des choses, c’est-à-dire comment aider nos clients parce qu’on est là pour les aider. Et pour ça, il développe des outils au fur et à mesure. 

Au départ, il avait fait cet outil Pilotage Pro pour lui. Je suis venu mais je n’étais pas le seul, d’autres gens sont venus derrière et il s’est aperçu que son produit intéressait pas mal de gens. Il en est venu à se dire pourquoi ne pas monter un réseau, un réseau pour développer quelque chose, une méthode, parce que Oseys et Pilotage Pro c’est vraiment une méthode de gestion auprès des TPE et c'est par là que ça passe, l'aspect business vient après, il vient tout seul. 

Les deux liés ça fait qu’on a une fiabilité au niveau du réseau qui fait que l'objectif c'est d'abord de faire réussir les gens qui rentrent dans le réseau.


Voir l’interview d’Eric Berthon, franchisé Oseys dans le Loiret : 


Pour en savoir davantage sur Oseys, son offre d’accompagnement et les modalités pour devenir consultant en pilotage d’entreprise avec le réseau, rendez-vous sur la page de présentation de la franchise Oseys

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,3/5 - 3 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

À propos de OSEYS

Décisionnel et performance économique du pilotage d’entreprise.

DEVENEZ CONSULTANT OSEYS, ACCOMPAGNEZ ET AIDEZ LES ENTREPRISES DANS LE PILOTAGE STRATEGIQUE DE LEUR ENTREPRISES !
 
Devenez consultant OSEYS, c'est : 

Concentrer son activité sur les prestations à forte valeur ajoutée
Déterminer de manière rapide et efficace les axes d’amélioration de l’entreprise
Accompagner ses clients de façon très opérationnelle
Travailler avec les meilleures techniques et outils d’aides à la décision
Dispenser des conseils et des ...

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top