Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

« J'ai passé au crible l'ensemble des enseignes opérant sur le marché. LD2i m'a paru la plus adaptée » – D. Aït Aïssa (LD2i Melun)

Publiée le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Installé à Melun, en Seine-et-Marne, Djamal Aït Aïssa vient récemment de lancer son activité de diagnostic immobilier. Architecte de formation, justifiant de plus de 30 années de métier en Algérie, il a fait le choix, en France, de se reconvertir dans le diagnostic immobilier car le marché offrait un meilleur potentiel de développement. Pour être accompagné dans ce projet entrepreneurial, il a décidé de rejoindre le réseau LD2i. Il témoigne.   

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter  en quelques mots ?

Djamal Aït Aïssa Diagnostiqueur Immobilier LD2i Djamal Aït Aïssa : Architecte diplômé de l'Ecole d'Architecture et Urbanisme d'Alger, j'ai exercé mon métier pendant 32 ans en Algérie avant de me reconvertir dans le diagnostic immobilier en France.

TLF : Pourquoi avoir choisi de devenir diagnostiqueur immobilier avec le réseau LD2i ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

DAA : Bien entendu avant d'opter pour l'enseigne LD2i j'ai passé au crible l'ensemble des enseignes opérant sur le marché. LD2i m'a paru la plus adaptée à mes besoins. Réseau de taille humaine où tout le monde arrive à se connaitre, où règne vraiment un esprit d'entraide, de convivialité, une volonté de progresser, de se former et où la qualité des services à offrir à nos clients prime sur la rentabilité.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

DAA : Non je n'étais pas de la profession. Néanmoins mon métier d'architecte m'a facilité les formations certifiantes et me sert encore dans mon nouveau métier de diagnostiqueur immobilier. J'ai changé d'activité car j'ai changé de pays. Le métier d'architecte étant saturé en France j'ai préféré opter pour le diagnostic immobilier qui répond à un véritable besoin bien ressenti.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité par le réseau LD2i ?

DAA : Plutôt bien jusqu'à présent, je reçois beaucoup de conseils du réseau, une formation supplémentaire, des orientations dans le commercial et la communication. Je ne me sens pas isolé, je suis bien accompagné.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

DAA : La formation certifiante sert uniquement à obtenir la certification. Par contre la véritable formation qui nous permet de démarrer notre activité est justement celle que l'on effectue avec le réseau sur le terrain.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

DAA : Pour le moment tout a été respecté à la lettre et même plus. Franchement je me sens plutôt dans une famille ou la concertation est le maitre mot.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

DAA : Oui c'est bien ce que je viens de dire, l'esprit réseau est vraiment là et on se concerte sur tous.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

DAA : Je viens juste de commencer et il est trop tôt pour faire une estimation.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre CA et vos clients ?

DAA : beaucoup de prospection sur terrain et, avec le réseau, nous développons notre présence et visibilité sur le web.

TLF : Avec le recul, le concept LD2i est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ? 

DAA : Le concept LD2i est plutôt jeune sur le marché, mais il évolue bien et reflète une image positive chez les clients en général.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

DAA : Disons que mon analyse a été vérifiée à 75 ou 80%, le vécu sur terrain est plus ardu (il faut cravacher pour arracher des parts de marché devant des concurrents déjà installés depuis une dizaine d'années). Mais quand on est entrepreneur il faut toujours rester optimiste, sans cela il ne faut pas s'engager dans de telles aventures.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

DAA : Jamais et je suis bien convaincu en affirmant cela.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec LD2i ?

DAA : Absolument

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par le réseau LD2i ? 

DAA : Qu'ils nous rejoignent car ils ne trouveraient pas mieux ailleurs.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 2 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !