logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Diagamter : devenir chef d’entreprise, une réalité pour plusieurs salariés du réseau

Publié le

Ces dernières années, plusieurs collaborateurs de franchisés Diagamter ont repris le cabinet de leur dirigeant ou ont été associés sur un second point de vente.

Lionel Bettenfeld, militaire carrière, devenu franchisé DiagamterLe concept Diagamter peut offrir une promotion sociale à ses collaborateurs à travers l’accession au statut de dirigeant.

Tiphanie De Wilde, technicienne engagée à Évreux par Olivier Boquet (lui-même entré dans le réseau en 2003), vient ainsi de devenir associée sur la seconde agence du franchisé, ouverte en septembre à Rouen-Sud.

Elle n’est pas la première à bénéficier d’une telle évolution. D’autres collaborateurs ont carrément repris le cabinet de leur dirigeant, au moment de son départ à la retraite. Ainsi, dès 2012, Valérie Marie, alors attachée commerciale de l’entreprise depuis 4 ans, est devenue franchisée à Cherbourg, de même que Paul Danjou à Annecy, après avoir été technicien au sein de la structure du cédant pendant environ une dizaine d’années.

Quant à Lionel Bettenfeld, militaire carrière, il avait intégré en 2011 l’agence de Millau sans arrière-pensée pour sa carrière. « J’étais notamment connu de tous les prescripteurs, ce qui m’a surtout permis de tendre vers un taux d’évaporation proche de zéro, un argument essentiel et fondamental pour rassurer mon banquier. Cette transition s’est effectuée en toute complicité avec mon dirigeant. Nous avons, par exemple, dès la mi-2017, anticipé l’embauche d’un technicien pour effectuer ses missions. Le cédant a aussi accepté de poursuivre à mi-temps la réalisation de diagnostics immobiliers, au moins jusqu’à la date de son départ », assure Lionel Bettefeld, devenu franchisé Diagmater en 2017.

D’une manière générale, le concept Diagamter, et sa diversification sous la marque Aléa Contrôles TD, est attractif aussi bien pour des créateurs d’entreprise profanes du diagnostic immobilier en quête d’un modèle économique porteur qu’à des professionnels aguerris du secteur désirant bénéficier, entre autres, de diversification, d’importants gains de productivité et d’une stratégie de marque.

En 2018, le chiffre d’affaires moyen d’un cabinet Diagamter après deux années d’existence a augmenté de 11,04%, par rapport à l’année précédente, pour se situer à 263 526 €. Il a ainsi observé une hausse de près de moitié en seulement 4 ans pour les franchisés de l’enseigne, sur un marché national extrêmement porteur.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top