Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

Michel Ohayon s’intéresse à La Grande Récré et Toys’R’Us France après avoir repris 22 magasins Galerie Lafayette

Publiée le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Coup de théâtre sur le marché français du jouet. Selon une information révélée par Le Figaro ce dimanche*, le Groupe Ludendo, placé en redressement judiciaire en mars dernier, pourrait bien accueillir un nouvel actionnaire, la Financière immobilière bordelaise (FIB) dirigée par Michel Ohayon. Celui-ci s’est également positionné pour les rachats des 53 magasins français de Toy’R’Us, laissant entrevoir un possible rapprochement des deux enseignes en France. Un scénario qui, s’il est validé par le Tribunal de commerce, donnerait naissance à un nouveau leader français du jouet. 

Article publié le 10 septembre 2018
Mise à jour du 3 octobre 2018 : Le Tribunal de commerce de Paris a tranché en faveur du plan de continuation présenté par Jean-Michel Grunberg au début de l’été (cf. Ludendo va se recentrer sur la France et la Grande Récré), avec l’entrée au capital du groupe Ludendo de la Financière immobilière bordelaise (FIB) de Michel Ohayon.
Mise à jour du 10 octobre 2018 : Le Tribunal de commerce d'Evry a finalement confié la reprise des magasins Toy'R'Us France à Jellej Jouets - Picwic 

Alors qu’était évoqué le possible rachat de Ludendo par Fnac Darty, seul repreneur à s’être manifesté auprès du Tribunal de Commerce de Paris en juin dernier (cf. Reprise de La Grande Récré par Fnac Darty, une bonne nouvelle ?), l’arrivée d’un nouvel actionnaire au capital du groupe permettrait l’application du plan de continuation porté par Jean-Michel Grunberg, rendant caduque cette offre de reprise. Le fils du fondateur et actuel PDG du groupe Ludendo, était en effet en attente d’un actionnaire capable d’investir quelque 30 millions d’euros dans la relance de l’enseigne. Cet actionnaire a aujourd’hui un nom. Il s’agit de Michel Ohayon (via la FIB), un self made man qui a fait fortune dans l’immobilier commercial et l’hôtellerie avant de diversifier ses activités et qui figure aujourd’hui à la 130e place du classement des plus grandes fortunes de France du magazine Challenges. 

>> Lire aussi : Ludendo va se recentrer sur la France et la Grande Récré

Une fusion des magasins La Grande Récré et Toy'R'Us en France ?

L’investisseur avait déjà fait parler de lui en début d’année en se portant acquéreur de 22 magasins Galeries Lafayette de province passés en affiliation par le groupe. L’annonce de son entrée au capital du groupe Ludendo, dont il deviendrait actionnaire majoritaire, laisse entrevoir l’étendue de ses ambitions d’implantation dans le paysage français du commerce et notamment sur le marché du jouet. En parallèle de cette offre,  La Financière immobilière bordelaise s’est en effet également positionnée sur le rachat des 53 magasins Toys’R’Us France, également en redressement judiciaire, en concurrence avec Pierre Mestre, fondateur d'Orchestra, et Jellej Jouets (cf. article LSA sur le sujet : Reprise de Toys'R'Us France : les noms des trois candidats dévoilés). 

Si ces deux opérations – l’entrée au capital de Ludendo et le rachat des magasins français de Toy’R’Us – devaient aboutir, Michel Ohayon serait en mesure de former un véritable poids lourd français du jouet, représentant 18% de part de marché. Selon Le Figaro, dans un tel cas de figure, les 53 magasins Toy’R’Us français passeraient sous enseigne La Grande Récré et Michel Ohayon aurait également l’intention d’installer des corners La Grande Récré au sein des 22 magasins Galerie Lafayette récemment entrés dans l’escarcelle de la FIB. La décision revient au Tribunal de commerce de Paris qui doit se prononcer le 18 septembre pour ce qui concerne le Groupe Ludendo et au Tribunal de commerce d'Evry qui donnera sa décision le 3 octobre pour la reprise de Toy’R’Us France. L’offre de la FIB pour le Groupe Ludendo sera vraisemblablement préférée à l’offre FNAC Darty. Reste à savoir si le Tribunal va également permettre à Michel Ohayon d’acquérir les magasins français de Toys’R’Us.

En pleine saison de préparation des fêtes de Noël, les fabricants et fournisseurs de jouets sont donc dans l’expectative quant à l’avenir du marché français du jouet qui va se dessiner dans les prochains jours. Ils peuvent déjà être rassurés quant à la poursuite des activités de la Grande Récré et de Toy’R’Us en France, les deux enseignes ayant désormais plusieurs plans de sorties de crise vraisemblables.  

>> Lire aussi : Les jouets pour adultes tirent le marché du jouet vers le haut !

*Lire l’article du Figaro : Un franchisé des Galeries Lafayette prêt à sauver La Grande Récré 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 1 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !