logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
franchise DOMICILE CLEAN
franchise DOMICILE CLEAN

Faites confiance à un professionnel des Services à la Personne

Franchise Aide à la personne

Pour en savoir plus :

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

Domicile Clean Amiens : « une progression constante avec des objectifs plus qu'atteints ! »

Publiée le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Bertrand Tuvache a choisi de créer son entreprise en franchise avec Domicile Clean il y a un peu plus de deux ans. A la tête de l’agence Domicile Clean d’Amiens, dans la Somme, il revient aujourd’hui sur les raisons qui l’ont poussé à passer du salariat à un poste de chef d’entreprise et sur l’accompagnement dont il a bénéficié de la part du réseau.

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bertrand Tuvache : J’ai 42 ans, je suis en couple et j’ai 3 enfants. Je suis gérant de l'agence Domicile Clean Amiens depuis septembre 2015. Notre zone d'intervention se situe sur Amiens et 20 km autour.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

B.T. : Je voulais créer une entreprise en maximisant les chances de réussite et l'appui d'un franchiseur me paraissait tout à fait indiqué pour bénéficier d'un modèle économique qui a fait ses preuves. Bien évidemment, j'ai consulté plusieurs enseignes disponibles sur ma zone de chalandise et mon choix final s'est porté sur le réseau Domicile Clean pour des raisons relationnelles, de professionnalismes et aussi de clarté et de transparence.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

B.T. : Non, initialement j'ai fait des études de commerce international. Mon dernier emploi en tant que salarié était conseiller en commerce extérieur pour un établissement bancaire français. Ma motivation première était de devenir indépendant professionnellement. Ce beau projet que je portais depuis 2013 est devenu réalité en 2015 suite à une fusion au sein de la banque et une réorganisation régionale qui ne me convenait pas. C'était le bon moment pour me lancer !

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

B.T. : J'ai été accompagné au tout début de mon projet. J'ai profité d'une équipe réactive et disponible qui m'a par exemple épaulé dans la réalisation de mon business plan. J'ai ensuite suivi la formation initiale en amont de l'ouverture de mon agence. Depuis que j'ai ouvert, je bénéficie d'un suivi mensuel et d'une visite en agence par trimestre. Je peux également compter sur une assistance administrative assurée par l'équipe du siège.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

B.T. : La formation initiale effectuée au siège est indispensable et intensive. Tout y est abordé, le social, les plannings, le recrutement, la gestion et les obligations comptables et administratives, la relation commerciale, la prospection, etc....C'est un condensé concret de notre quotidien, et à ce titre ça m'a beaucoup aidé pour éviter certaines erreurs et donc gagner en efficacité.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

B.T. : Oui, totalement. L'apport en expertise est réel, je ne suis jamais resté sans réponses aux questions posées. Les échanges avec la tête de réseau sont fluides et aisés.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

B.T. : Nous nous voyons lors de nos conventions nationales qui ont lieu courant Juin sur 2 jours. Je trouve qu'il y a un esprit réseau qui se crée facilement avec ceux qui en ont l'envie. Selon les affinités de chacun, il est aussi possible d'échanger entre nous tout au long de l'année

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

B.T. : Mon second exercice comptable vient de se clôturer, et oui la progression est constante avec des objectifs plus qu'atteints car le CA est au-delà de ce qui était prévu à cette date.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

B.T. : Il faut bien évidement conquérir des nouveaux clients, mais il faut surtout les garder ! Et pour cela il faut apporter un service de qualité, ce qui prend du temps et de l'énergie mais ça vaut le coup. Je ne vais pas vous donner précisément les clefs mais disons, qu'il faut être bon communicant, bon recruteur, bon manager, et surtout avoir un réel sens du service.

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

B.T. : Oui et la réussite du réseau en est la preuve concrète

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

B.T. : Dans l' ensemble je dirais oui. Après, chaque région ou ville peut avoir ses particularités, par exemple en manière de consommer ou de rechercher les contacts. Il est donc indispensable de bien connaître la zone de chalandise et d'avoir bien étudié le marché en amont.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

B.T. : Avec le recul, je suis certain que non. L'appui du franchiseur est l'atout majeur dans la progression du CA depuis l'ouverture. J'ai forcément bénéficié des années d’expériences acquises par le réseau.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

B.T. : Oui sans aucune hésitation !

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

B.T. : De se poser les bonnes questions sur leurs motivations et de bien s'assurer de la cohérence entre leurs valeurs et celles véhiculées par le réseau.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

DERNIERES NEWS DU RESEAU DOMICILE CLEAN

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Voir toutes les news

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top