logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Lors de sa convention VoiciMonBien recevait Philippe Bloch

Publié le

Dans le cadre de sa première convention, organisée mi-octobre, le réseau VoiciMonBien avait convié Philippe Bloch, économiste, conférencier de renom, écrivain, chroniqueur au magazine « L’Entreprise » de 2003 à 2012, puis aux « Echos » et, depuis onze ans, animateur de l’émission « L’Entreprise BFM » sur BFM Business.

A l’issue d’une intervention particulièrement appréciée par l’assistance, il a donné une interview dans laquelle il a réaffirmé ses convictions d’entrepreneur.




A la question de savoir pourquoi il avait accepté d’intervenir dans le cadre de la convention d’un jeune réseau, devant une quarantaine de personnes, alors qu’il est plus habitué aux assemblées réunissant des centaines de participants, Philippe Bloch affirme : « Ce qui compte c’est le plaisir que j’ai à partager mes convictions, surtout quand elles sont d’entrepreneur à entrepreneur ». Soulevant le fait que certains, dans l’assistance, partageaient certainement les doutes légitimes de tout entrepreneur qui vient de démarrer, pour qui les choses ne vont pas assez vite, il soutient que son objectif est de « leur faire part de [son] expérience d’entrepreneur qui a tenté des choses pas faciles, qui s’est planté, qui a rebondi, qui s’est acharné pour finalement arriver à des choses plutôt sympa ».

« Il faut penser grand »

Dans cette interview Philippe Bloch dispense également ses conseils aux entrepreneurs qui se lancent à leur compte. Le premier d’entre eux, est certainement de ne se lancer dans l’entrepreneuriat que « que si le rêve est plus fort que la réalité qui attend [le futur chef d’entreprise] ». Il insiste sur le fait que « se lancer dans une entreprise n’est pas un problème d’activité, de métier, de business, etc. » mais bien d’ambition. « Il faut penser grand » assène-t-il en ajoutant que « tant que le rêve est intact tant qu’il y a de la passion, de l’énergie de la ténacité il n’y a pas d’obstacle ».

« Il faut bosser dur »

Il assure également que la motivation première de l’entrepreneur doit être le plaisir et la liberté. Pour lui « être entrepreneur c’est être un homme libre. On dépend de ses clients, de ses banquiers mais fondamentalement on décide de sa vie ». Cette liberté se mérite et Philippe Bloch avertit que l’entrepreneuriat demande du courage et de la ténacité : « Il faut bosser dur, il n’y a pas de miracle. On en réussit pas en bossant 35 heures par semaine, ni même 40. Il faut le savoir. »

Et « croire en son projet »

Enfin il garantit qu’il faut « croire en son projet » et « ne jamais écouter les gens qui vous expliquent pourquoi ça ne marchera jamais ».

En fin d’interview, il donne son avis sur le concept de franchise VoiciMonBien, fraichement ouvert aux entrepreneurs indépendants en 2014 et qui permet d’entreprendre dans la communication et la valorisation de biens et lieux par le biais de diverses prestations, notamment basées sur les innovations technologiques.

« tous les ingrédients du succès »

Pour Philippe Bloch le concept VoiciMonBien est bien positionné. Les tendances sur lesquelles il se base sont bonnes et le produit « parait correspondre au marché », même s’il admet qu’il est compliqué de maitriser « le timing de l’innovation » et que si le « le moment […] parait plutôt bon » il n’est pas « le meilleur pour en juger ».

En revanche il est formel sur le fait que si « aujourd’hui une quarantaine de personnes […] croient en ce projet, […] c’est déjà un cap ». Selon lui, la mission de VoiciMonBien est maintenant de fédérer ces entrepreneurs qui croient au projet pour, collectivement, « développer une enseigne exceptionnelle différenciée par son état d’esprit et que chacun respectera ».

Il insiste aussi sur le fait que la réputation d’une marque se fait par le boucher à oreille et que ce sont les « clients convaincus que sans [VoiciMonBien] ils n’auraient pas pu vendre leurs produits ou faire une transaction aussi efficacement et dans de bonnes conditions » qui seront les meilleurs ambassadeurs de la marque.

Il conclut en concédant que la franchise VoiciMonBien dispose de « tous les ingrédients du succès » !

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top