logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

Êtes vous le (ou la) franchisé(e) que s'arrachent les enseignes ?

Avez-vous le profil type du candidat franchisé ?

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En matière de recrutement de franchisés, les franchiseurs se montrent parfois très difficiles. Même si tous n'ont pas les mêmes critères de choix, on détecte des tendances générales qui permettent de déterminer un profil type du candidat franchisé. Alors, vous situez vous dans la cible type ? Il est temps de le découvrir.

Quels sont les profils professionnels recherchés par les réseaux de franchises ?

On pourrait s'attendre à ce que les franchiseurs cherchent des professionnels de leur secteur. Il n'en est rien. La formation initiale et l'assistance de l'enseigne sont là pour aider les nouveaux venus à s'adapter. En revanche, une préférence pour les personnes ayant exercé des métiers de cadres et de commerçants est à noter dans beaucoup de réseaux.

En ce qui concerne les compétences, toutes les marques sont à la recherche de personnes dotées d'un fort esprit d'équipe ainsi que de qualités de management et de gestion testées et éprouvées.

Les situations personnelles préférées des réseaux franchisés

À part pour les franchises très typées, comme le secteur de la beauté ou de l'automobile, le sexe du candidat n'est pas une préférence. En revanche, certaines enseignes préfèrent les candidats franchisés qui souhaitent se lancer en franchise en couple – un gage de stabilité et de capacité de travail.

Quel apport personnel pour la plupart des franchises ?

En fonction des concepts et des réseaux, la mise de départ varie grandement. Elle s'échelonne entre 0 € (dans des cas très rares, le minimum courant étant souvent un ou deux milliers d'euros) et plus d'un demi-million. En moyenne, on estime que l'apport personnel est d'environ 50 000 €.

En franchise, les exceptions sont aussi les bienvenues

Bien entendu, ces tendances ne sont rien d'autre que des critères généraux dégagés sur un large éventail d'enseignes. Le fait de ne pas correspondre au portrait robot que nous dressons ci dessus ne vous retire pas vos chances. Vous pensez avoir ce qu'il faut pour la vie d'entrepreneur ? Alors lancez vous !


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top