logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

8 conseils pour manager ses franchisés

Comment gérer les équipes d'entreprises partenaires ?

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En franchise, le management n'est pas une chose facile. Le franchiseur et ses équipes doivent faire preuve de compétences qui ne sont pas celles des managers issus du circuit entrepreneurial traditionnel. Quelles sont les choses à savoir pour bien manager ses franchisés ? Lisez notre article pour le savoir.

1. Manager les bonnes personnes

Une franchise ne fonctionne que si les chefs d'entreprise partenaires sont à la fois motivés et dotés de la force de travail nécessaire à mener leur point de vente vers le succès. C'est pourquoi les experts de la franchise considèrent que le management commence dès le recrutement. Il faut regarder au delà des moyens financiers des candidats et s'assurer qu'ils correspondent bien au profil du franchisé idéal.

2. Manager sans hiérarchie

Un manager en franchise ne peut pas s'appuyer sur son autorité. Puisqu'il n'existe pas de lien hiérarchique entre une tête de réseau et ses franchisés, il faut travailler d'égal à égal. Comme la sanction est impossible, les leviers qui doivent être actionnés sont ceux de la motivation et de l'enthousiasme. En franchise, les mauvais managers ne font pas long feu !

3. Le dynamisme d'un réseau repose sur la participation

Chaque franchisé du réseau, qu'il soit petit ou gros, nouveau venu ou vétéran de la première heure, doit avoir voix au chapitre. Si chacun ne se sent pas écouté, la motivation de l'ensemble du réseau s'en trouve mise en danger, et avec elle la performance de l'enseigne elle même. C'est pourquoi la mise en place de commissions de progrès et d'ateliers est conseillée : en plus de permettre à la tête de réseau de profiter des retours d'expérience de ses franchisés, elle contribue à maintenir le moral de l'équipe.

4. La franchise est une relation réciproque

Qu'il s'agisse d'échanges financiers, d'assistance ou de conseils, tous les acteurs d'un réseau doivent être pleinement conscients de leurs responsabilités comme des attentes de leurs interlocuteurs. Pour que le réseau fonctionne à plein rendement, le management se repose sur cette réciprocité. Chacun doit être prêt à accepter les conseils de l'autre.

5. Connaître la force de son enseigne

Certaines marques connues et importantes peuvent se permettre de pousser le rapport de force avec leurs franchisés. Quand la réputation de l'enseigne fournit au franchisé la plupart de sa clientèle, celui ci doit se plier aux exigences de la tête de réseau.

6. Des coûts d'animation maîtrisés

Si les franchisés acceptent que l'animation, la formation et l'assistance de la tête de réseau ait un coût, ce n'est pas pour autant qu'ils accepteront de payer le prix fort. Il est primordial qu'un franchiseur calcule le plus précisément possible ses frais afin de ne pas avoir à demander à ses partenaires des participations imprévues. Les services du franchiseur sont comme n'importe quel produit : ils doivent être vendus à un prix attractif, mais raisonnable.

7. La motivation passe aussi par les rapports humains

Il ne suffit pas d'encourager, de féliciter, voire de récompenser ses partenaires pour leur communiquer l'enthousiasme de la marque. Il est important de créer des relations chaleureuses avec les membres de l'équipe du franchiseur, mais aussi entre les franchisés. Si les acteurs du réseau ont plaisir à travailler ensemble, la motivation vient toute seule.

8. Le jeu d'équipe est primordial

Pour un franchiseur qui souhaite garder la cohésion de son réseau, il est vital de s'assurer que chaque franchisé saura rester à sa place. En effet, certains franchisés vétérans peuvent, avec le temps, cesser de jouer le jeu et entrer en conflit (ou tout du moins en résistance) avec la tête de réseau. Il s'agit là d'une problématique management majeure qu'il faut savoir résorber sous peine de perdre toute cohésion du réseau. Il faut savoir faire comprendre au franchisé qui ne joue plus le jeu qu'il met à mal son avenir en même temps que celui du reste de l'équipe de l'enseigne.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top