logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°10 : S’assurer d’avoir toutes les cartes en main

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour votre projet entrepreneurial en franchise ? Voici 3 choses indispensables pour entreprendre en franchise.

1)    Posséder le sens du commerce.
2)    Avoir l’esprit réseau.
3)    Bénéficier du soutien de sa famille et de son conjoint.

1)    Posséder le sens du commerce

Le sens du commerce est la clé de la réussite de tout point de vente !  C’est une des choses que vous devez posséder et que le franchiseur ne pourra vous apprendre.

Accueillir la clientèle, satisfaire ses clients, savoir désamorcer les conflits en cas de mécontentements, savoir quand et comment faire un geste commercial, fidéliser sa clientèle, être à l’écoute, être avenant… des notions qui sont difficiles à apprendre et qui dépendent principalement des aptitudes et de la sensibilité de chacun. Fort heureusement, le sens du commerce se travaille et s’acquiert au contact de la clientèle.

Le sens du commerce n’est pas inné certes, il s’acquiert par la pratique et des méthodes de vente peuvent vous être enseignées.  Volonté, humilité et patience seront des qualités  essentielles si vous souhaitez apprendre ou travailler votre sens du commerce.

Si vous ne possédez pas cette fibre commerciale, cela n’est pas rédhibitoire pour autant. Si vous êtes plutôt doué en gestion vous pourrez (selon la taille de votre structure) vous concentrer sur la partie back office de votre point de vente et laisser le soin de la relation commerciale à un associé ou à un salarié. L’essentiel étant d’avoir conscience de vos éventuelles lacunes et de les anticiper dès maintenant.

Vous ne savez pas si vous possédez ou non le sens du commerce ? Pas de panique, vous le découvrirez bien assez vite, notamment lors de la formation et du stage de terrain proposé par le franchiseur.

2)    Posséder l’esprit réseau

La communication est essentielle au sein d’un réseau. L’esprit réseau est le gage de pérennité d’un concept.

L’esprit réseau concerne aussi bien le franchiseur envers ses franchisés, qu’un franchisé envers son franchiseur et que les franchisés entre eux. Il se caractérise par la nature des échanges que peuvent avoir ces différents protagonistes au sein de leur réseau.

Remonter les informations au franchiseur

Un franchisé est amené tôt ou tard à détecter sur son point de vente d’éventuels dysfonctionnements. Son rôle, en tant que membre du réseau est de faire remonter ces informations au franchiseur dans le but d’améliorer le concept. Des critiques et des axes d’amélioration du concept qu’il faudra amener de façon positive et ne jamais « laisser sortir» du réseau. Cela permettra au franchiseur de nourrir son concept, d’affiner sa stratégie ou encore de proposer de nouveaux outils de reporting ou de gestion à ses franchisés.

S’entraider et communiquer entre franchisés

Les franchisés s’apportent un soutien mutuel. Ils s’entraident bien souvent entre eux avant de faire appel au franchiseur.
Les franchisés partagent en effet les mêmes problématiques et rencontrent les mêmes difficultés sur leur point de vente. Ils sont donc les mieux placés pour en parler et pour se remonter le moral en cas de période « creuse ». Les derniers arrivés dans le réseau sollicitent les anciens, etc. Cette entraide et ces échanges sont très enrichissants et constituent une des forces du réseau. 

En plus de garantir la pérennité du réseau, l’esprit réseau est important car il assure l’unité et l’identité du réseau. Il doit être ressenti par les clients amenés à fréquenter parfois plusieurs points de vente de l’enseigne.


C’est au franchiseur de favoriser l’esprit réseau et de lui permettre de se développer par le biais de rencontres régulières, formations ou séminaires.

 

3) Bénéficier du soutien de sa famille et de son conjoint

Votre franchiseur s’assurera dès les premiers rendez-vous que votre conjoint n’est pas opposé à votre projet.  Pourquoi ?

La création d’entreprise s’accompagne souvent de sacrifices familiaux. Moins de temps, plus de stress, une faible rémunération les premiers mois d’activité… autant de changements qui bouleverseront vos habitudes familiales. Votre conjoint doit y être préparé et surtout adhérer au projet pour pouvoir vous soutenir lors des premiers mois d’activité et être à vos côtés en cas de difficultés. Pourquoi le soutien de son conjoint est-il si important dans la réussite d’un entrepreneur ? Tout simplement parce que dans les moments difficiles, soit votre conjoint vous encouragera, soit il vous enfoncera…

A défaut de vous soutenir et de vous encourager, votre conjoint peut évidement rester neutre par rapport à votre projet mais en aucun y être réfractaire ou s’y opposer fermement. Si votre famille n’adhère pas un minimum au projet, vous prenez le risque d’avoir, un jour ou l’autre à faire le choix d’abandonner votre famille ou d’abandonner votre projet !

Ces 3 éléments constituent de véritables atouts pour un créateur en franchise.  Des atouts qui feront de vous non seulement un très bon candidat à la franchise mais qui vous ouvriront également toutes les portes du succès et qui participeront à la pérennité de votre entreprise.


Ce qu’il faut retenir :

  • 3 éléments sont indispensables à votre réussite en franchise. Le sens du commerce, l’esprit réseau, le soutien de votre conjoint.
  • On dit souvent que le sens du commerce ne s’apprend pas, car il est très délicat à enseigner et repose essentiellement sur la sensibilité et le potentiel de chacun. Le sens du commerce n’est pas inné pour autant, il s’apprend et s’étoffe au contact de la clientèle, vous devez dès maintenant prendre conscience de vos éventuelles lacunes pour  vous organiser et devenir rapidement un bon commerçant.
  • La communication est essentielle dans un réseau de franchises. Vous devez être prêt et disposé à échanger avec les franchisés tout comme avec votre franchiseur.
  • La création de votre entreprise bouleversera votre vie de famille et impliquera quelques sacrifices familiaux. Votre conjoint ne doit en aucun être opposé à votre projet.

 

Retourner à l'étape précédente : Choisir le bon moment pour se lancer

Voir l'étape suivante : S'associer pour ouvrir sa franchise


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
Scroll to top