logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°11 : Recruter vos premiers franchisés

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Vous vous en doutez certainement, le recrutement de vos premiers franchisés est capital pour la réussite ultérieure de votre réseau. Et pour cause : comme votre enseigne est jeune, ce sont ces premiers franchisés qui vont essuyer les plâtres et vous permettre d’améliorer le concept tout en développant la notoriété de votre franchise. En outre, commettre des erreurs de recrutement répétées alors que votre réseau est jeune vous coûtera cher. Vous devez donc tâcher d’être aussi efficace que possible dans cette phase charnière.

Un échec de recrutement peut vous coûter cher

En tant qu’entrepreneur, vous avez déjà eu l’occasion de mesurer l’importance du recrutement de salariés. En tant que franchiseur, vous allez voir que recruter des entrepreneurs est non seulement tout aussi important, mais aussi beaucoup plus délicat. En effet, un échec dans le recrutement impliquera des coûts divers et variés (rupture de contrat, assistance juridique, reprise éventuelle de stock et nouveau recrutement), mais en plus cela nuira à votre image.

Car il ne faut pas oublier que vos premiers recruteurs, vos principaux prescripteurs et vos porte-étendards… ce sont vos franchisés ! Des franchisés satisfaits, heureux et investis valoriseront votre marque auprès de vos clients comme des candidats entrepreneurs. Inversement, un franchisé démissionnaire ou exclu ne peut que vous apporter une mauvaise publicité… ce que vous ne voulez surtout pas au début, où vous avez besoin que tout avance.

Enfin, n’oubliez pas que l’historique des entrées et sorties de réseau doit apparaître dans le DIP, ce document que vous devez remettre aux candidats franchisés avant toute signature de contrat. Or, si ce DIP fait état d’un turn-over important dès le début, même si les motifs de départ ne sont pas liés à la qualité de votre réseau, cela donnera une mauvaise image aux candidats qui iront peut-être trouver une enseigne où la stabilité est de mise.

Etablissez un profil type…

Exactement comme pour recruter un salarié, l’idéal est donc de commencer par établir un profil-type du franchisé idéal. La principale différence avec un recrutement classique, c’est que ce sont avant tout des savoir-être que vous allez chercher, pas nécessairement des savoir-faire. Et pour cause : le savoir-faire, c’est vous qui l’apportez !

Il vous faudra dès lors être capable de faire « un pas de côté » pour réussir à dégager les grandes qualités que vous attendez de vos franchisés. Prenons un exemple : vous créez une franchise dans le bâtiment. Soit. Pour autant, allez-vous chercher un profil d’artisan ? Non, pas nécessairement. La technique sera principalement assurée par les salariés. Quant aux connaissances techniques indispensables que devra avoir le franchisé, c’est vous qui allez lui apporter. En revanche, vous aurez besoin qu’il soit un brillant commercial, un excellent manager et un fin gestionnaire.

Une fois que vous aurez établi un profil-type, vous pourrez plus facilement :

  • Choisir les canaux que vous utiliserez pour diffuser votre annonce (vers des cadres, des entrepreneurs, des créateurs d’entreprise, des professionnels, etc.) ;

  • Sélectionner les candidatures ;

  • Aborder les entretiens avec les candidats franchisés.

… Sans être sectaire

Pour autant, vous ne devez pas tomber dans le « sectarisme ». C’est-à-dire que, même si votre profil-type est un brillant commercial, excellent manager et fin gestionnaire, cela ne signifie pas que vous devez exclusivement viser des cadres quadragénaires issus d’écoles de commerce… A trop fermer les origines professionnelles et éducatives de vos franchisés, vous prenez surtout le risque d’uniformiser votre réseau… vous fermant ainsi de nombreuses possibilités d’amélioration de votre concept, surtout possible grâce à la richesse des diversités individuelles.

« Industrialisez » le recrutement

C’est pour cette raison que vous devez impérativement structurer votre recrutement de manière extrêmement précise. Systématisez les tests de personnalité, les stages d’immersion en entreprise, très tôt dans le parcours, établissez des grilles de sélection des candidats, etc. Bref, industrialisez le processus de recrutement de manière à le rendre le moins coûteux et le plus performant possible.
Ici encore, l’aide d’ un cabinet de recrutement extérieur, au moins au début pour faire le tri, peut vous faire gagner beaucoup de temps et d’argent, malgré le coût initial supérieur…

Ce qu’il faut retenir :

  • Au lancement de votre réseau, vous n’avez pas vraiment le droit à l’erreur quant au recrutement.
  • Vos premiers franchisés sont les artisans du succès de votre enseigne !
  • Déterminez un profil-type tout en autorisant une diversité des parcours et des origines pour vos candidats franchisés.
  • Industrialisez le processus de recrutement pour optimiser les coûts et l’efficacité.


Retourner à l'étape précédente : définir le montant des droits d'entrée et redevances

Consulter l'étape suivante : choisir et protéger votre marque

 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis
Scroll to top