logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°24 : Entretenir une bonne relation avec son banquier et son comptable

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Comptable et banquiers doivent être de véritables partenaires de votre affaire. En tant que franchisé, vous serez, comme tout chef d’entreprise, confronté à des problèmes de développement (et oui, se développer peut aussi être un problème), des problèmes de trésorerie, des besoins en financement, des besoins en conseil sur la gestion de vos ressources, etc. Or, vous ne trouverez de solutions à ces besoins qu’en ayant une relation saine et décomplexée avec votre banquier d’un côté, et avec votre expert-comptable de l’autre.

Banquiers et comptables sont des commerçants… tout comme vous !

On a trop tendance à sacraliser le banquier et l’expert-comptable. L’on ose rarement les consulter ou négocier avec eux, parce que ces deux métiers ont acquis une certaine aura au fil des années. C’est une erreur. En effet, l’un et l’autre sont des commerçants, avec des objectifs de CA, tout comme vous. En outre, vous êtes leur client. En tant que tel, vous pouvez attendre d’eux qu’ils s’impliquent et vous conseillent, comme n’importe quel prestataire.

Banquiers et comptables sont donc plutôt des partenaires, que vous devez rencontrer régulièrement, même s’il n’y a pas grand-chose à dire, si ce n’est expliquer où vous en êtes et comment se construit votre chiffre d’affaires.

Anticipez vos besoins

La pire des choses à faire, c’est d’attendre le dernier moment pour aller voir votre banquier ou votre comptable. Il est fondamental d’anticiper, constamment, pour le meilleur comme pour le pire. D’où l’importance d’être régulièrement en relation avec banquier et comptable. Ce n’est qu’à ce prix qu’ils vous connaîtront mieux et seront mieux à même de répondre à vos besoins en temps voulu.

Par exemple, si vous savez que votre année s’annonce plutôt bien et que vous envisagez, d’ici quelques mois, de réaliser un investissement qui demandera un emprunt, allez voir très tôt votre banquier. Expliquez-lui votre business et montrez-lui que vous savez où vous allez. Quand vous reviendrez le voir avec votre projet bien ficelé sous le bras, il aura déjà eu le temps d’y réfléchir et saura qu’il s’agit d’un projet réfléchi de longue date. Il sera donc plus enclin à soutenir votre dossier. Eh oui, n’oubliez pas comment sont prises les décisions dans les établissements bancaires (comme nous vous l’expliquions aux étapes 9 et 10).

Inversement, si vous savez que vous allez traverser un moment difficile, n’attendez pas le dernier moment : si votre banquier vous connaît et si vous lui faites part régulièrement de la manière dont votre business évolue, il sera plus enclin à vous proposer des solutions qui vous permettront d’éviter la crise.

Il en va de même pour le comptable : c’est avant de vous retrouver dans une situation inextricable que vous devez tirer la sonnette d’alarme. Car en actionnant les bons leviers au bon moment, vous pourrez sans doute vous en sortir.

Ce qu’il faut retenir :

  • Désacralisez le statut du banquier et du comptable : ce sont des commerçants comme les autres.
  • Considérez banquier et comptable comme des partenaires indispensables au développement de votre entreprise.
  • N’hésitez pas à solliciter les conseils de votre expert-comptable en matière de gestion. 


Retourner à l'étape précédente : développer et faire grandir son point de vente

Voir l'étape suivante : s'investir dans la vie locale

 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
Scroll to top