logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°6 : Le prêt d’honneur pour créateur d’entreprise

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Une fois le projet ficelé, vous allez vous lancer dans une deuxième étape de votre marathon : la recherche de financements. Au cours de cette étape, vous pourrez accéder à un prêt à taux zéro qui constituera un véritable coup de pouce : le prêt d’honneur.

Comment obtenir le prêt d’honneur ?

Le prêt d’honneur est un coup de pouce, attribué par une association (Initiative France, Réseau entreprendre) pour aider les créateurs d’entreprise à monter leur projet. Le prêt est à taux zéro, est attribué à la personne du porteur de projet et non à l’entreprise et peut être compris entre 2 000€ et 50 000€, en fonction du projet. En règle générale, ce prêt d’honneur, comme il est attribué au porteur de projet à titre personnel, permet de gonfler l’apport.

L’obtention du prêt d’honneur est loin d’être automatique : vous devrez présenter votre projet lors d’un entretien « amical » avec des techniciens (expert-comptable, avocat, banquier) et des chefs d’entreprise qui décideront de vous accorder ou pas ce prêt et qui en détermineront le montant, en fonction de vos besoins et de la confiance que vous susciterez.

Préparez solidement votre projet

Il est donc important de bien préparer son projet. Un business plan solide et clair, une présentation séduisante et efficace, un état d’esprit combatif mais pas agressif et surtout humble : voilà les clefs qui vous permettront d’obtenir à coup sûr un prêt d’honneur. D’autant que la franchise a plutôt la cote avec ces associations. En effet, Initiative France par exemple avance fièrement que 86% des entrepreneurs accompagnés et aidés sont pérennes à 3 ans. Dans la mesure où les franchisés sont également majoritairement pérennes à trois ans, cela rassure les réseaux associatifs qui sont plus enclins à apporter des fonds à un projet qui présente de belles chances de succès.

A savoir : le prêt d’honneur est souvent couplé avec le Label entreprendre en France des CCI. N’hésitez donc pas à vous rapprocher de votre CCI pour présenter votre projet : la CCI accompagne gratuitement les porteurs de projet dans leur préparation au label… et donc au comité d’attribution du prêt d’honneur. Ce peut être un sérieux atout pour réussir l’entretien.

Allez voir vos futurs partenaires avec ce label en poche

On l’a vu, le montant du prêt d’honneur n’a rien d’extraordinaire. C’est un coup de pouce. Mais ce coup de pouce financier peut se transformer en sésame auprès de nombreux partenaires : banquiers, partenaires commerciaux, etc. Tous sont rassurés par le fait que le porteur de projet a su convaincre Initiative France ou le Réseau entreprendre de lui accorder un prêt à taux zéro. Ils seront donc plus enclins à vous suivre si vous l’avez.

Enfin, généralement, les porteurs projets qui ont obtenu le prêt d’honneur sont valorisés sur les sites des associations et/ou au cours d’une soirée locale des entrepreneurs accompagnés. Cela permet un petit coup de publicité gratuite et cela peut être un début pour construire un réseau.

Ce qu'il faut retenir :

  • Le prêt d’honneur est un prêt à taux zéro compris entre 2 000e et 50 000€ qui vous est attribué personnellement.
  • L’obtention du prêt d’honneur est soumise à un entretien au cours duquel vous devrez convaincre des professionnels de la pertinence et de la viabilité de votre projet.
  • Le prêt d’honneur vous permettra d’obtenir plus facilement des financements.

 

Retourner à l'étape précédente : choisir un statut juridique

Voir l'étape suivante : réussir sa demande d'emprunt

 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis
Scroll to top