Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Cosmétiques : les Françaises plébiscitent le bio !

Les atouts et les freins de la cosmétique bio – Selon une étude Ifop pour Nuoo

, Franchise Bio

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Le bio a le vent en poupe, et pas seulement dans nos assiettes ! La preuve en est apportée par le sondage réalisé dernièrement par l'Ifop pour le compte de Nuoobox.com, site spécialisé dans la vente de produits cosmétiques bio ou naturels sur Internet. Décryptage.

Marché des cosmétics bioQuelles sont les évolutions des comportements et les attentes des Françaises en matière de produits de beauté naturels ? C'est à ces deux questions que le sondage réalisé par l'Ifop pour Nuoo auprès d’un échantillon de 1 000 Françaises souhaitait répondre. Et quelles sont donc les conclusions de cette étude ? Elles confirment d'un côté l’engouement des femmes pour les produits d’hygiène et de beauté bio ou naturels, mais « l’essor de ce marché reste freiné par les prix de ces produits et le manque de crédibilité des appellations "bio" ».

Qui achète des cosmétiques bio ?

Selon l'Ifop, 96% des femmes interrogées ont déjà utilisé des produits bio non alimentaires au cours de leur vie. Dans le détail, 58% des femmes du panel ont déjà acheté des produits cosmétiques et d'hygiène bio au cours de l'année passée. Ce chiffre est en constante augmentation. 33% des femmes étaient en effet acheteuses de ces types de produits en 2010, 35% en 2012, 49% en 2015). Outre les cosmétiques et produits d'hygiène, 54% des femmes ont également opté pour le bio en ce qui concerne les produits d'entretien ménager, 36% des produits de jardinage utilisables en agriculture biologique, et 28% des produits textiles bio.

Les plus grandes consommatrices des cosmétiques et produits d'hygiène bio sont :

  • les femmes de 50 à 64 ans (65%) ;
  • devant les 18/24 ans (59%) ;
  • et les 35/49 ans (57%).

Globalement, plus les femmes sont allées loin dans les études et plus elles achètent bio (64% pour les diplômées bac+4 vs 50% pour les femmes de niveau inférieur au bac). Le différentiel est encore plus important en termes de catégories socio-professionnelle : 69% des cadres ont déjà acheté des cosmétiques et produits d'hygiène bio vs 45% des ouvrières.

En termes géographique, les différences sont par contre peu marquées :

  • 56% dans l'agglomération parisienne ;
  • 59% dans les communautés urbaines de province ;
  • 54% dans les communes rurales.

Parmi les produits bio plébiscités par les femmes :

  • les produits de soins pour le visage arrivent en tête à 89% ;
  • viennent ensuite les produits d'hygiène pour le visage (88%) ;
  • les produits de soins pour le corps (87%) ;
  • les parfums et eaux de toilettes (84%) ;
  • les produits de maquillage (83%) ;
  • à égalité avec les produits de protection solaire ;
  • les produits pour cheveux (78%) ;
  • les produits de massage et de détente (62%).

Quels freins et motivation d'achat de produits bio ou naturels ?

Interrogées sur les principales motivations d'achat d'un produit cosmétique ou d'hygiène bio, les Françaises évoquent 3 principaux motifs :

  • le souci de préserver son corps, sa santé (64%) ;
  • l'efficacité des produits en termes d'hygiène et de beauté (60%) ;
  • et le souci de préserver l'environnement (56%).

Les autres motivations d'achat sont notamment

  • le souci du bien-être des animaux (50%) ;
  • le respect d'une certaine éthique dans le procédé de fabrication (46%) ;
  • ou encore le plaisir d'utiliser des produits agréables en terme de texture ou de parfum (44%).

Du côté des freins :

  • le prix trop élevé reste le premier élément cité (63%) ;
  • suivi de du manque de garanties sur la naturalité des produits (46%) ;
  • du manque d'efficacité des produits (40%), ;
  • du manque d'information sur les bienfaits/spécificités (40%) ;
  • le manque de confiance dans l'appellation "bio" présente sur les produits d'hygiène et de beauté (40%) ;
  • le fait que les produits ne sont pas agréables à utiliser (37%).

Méthodologie

Etude réalisée par l’Ifop pour Nuoo auprès d’un échantillon de 1047 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon de départ a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interviewée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Ces quotas ont été définis à partir des données du recensement pour la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en métropole (EE-INSEE2014). Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 6 au 10 septembre 2018.

Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

ces franchises recrutent actuellement

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !