Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Alexandre Didier

IlliCO travaux

Alexandre Didier

Franchisé illiCO travaux à Vienne (38)

Franchise IlliCO travaux

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2000
  • - Date de lancement de la franchise : 2005
  • - Nombre d’implantations : 60
Créer une surveillance par email

Témoignage d'Alexandre Didier, courtier illiCO travaux dans l'Isère

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Alexandre Didier a rejoint le réseau illiCO travaux en octobre dernier à Vienne, dans le département de l'Isère. Pour Toute la Franchise, il revient sur son parcours et ses premiers pas aux côtés de l'enseigne de courtage en travaux.

Alexandre Didier, courtier illiCO travauxToute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Alexandre Didier : J'ai 34 ans, je suis sorti de l'école de commerce IFAG Lyon en 2007, j’ai principalement travaillé dans le développement commercial en BtoB ainsi que dans l’export dans différents secteurs tels que l’agroéquipement, le tourisme ou plus récemment le E-commerce. 

J’ai passé un certain temps à l’étranger, pour raison professionnelle et personnelle, ce qui m’a conduit à travailler dans l’export en 2011. J’étais en charge de la recherche et de la mise en place de distributeurs dans une dizaine de pays en Europe et en Amérique du Sud. 

J’ai également travaillé sur de courtes missions en management de transition sur des activités très saisonnières ces dernières années. 

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

AD : J’ai depuis longtemps eu envie de me lancer dans l’entreprenariat. 

Les différents secteurs d’activités dans lesquels j’ai pu travailler et plus récemment les missions en management de transition que j’ai pu effectuer m’ont beaucoup appris, mais malheureusement en France il est difficile de valoriser ce type de parcours assez peu linéaire. 

N’ayant pas d’idée précise sur l’activité que je souhaitais lancer et désireux de gagner du temps, je me suis tout naturellement intéressé à la franchise.

Je me suis beaucoup renseigné sur la franchise en général et les différents secteurs qui m’intéressaient. J’ai participé à des salons, des conférences …j’ai eu l’occasion de rencontrer des franchiseurs dans des secteurs d’activités divers et variés. 

Je n’ai pas consulté directement les franchises concurrentes d’Illico travaux. En effet il y en a très peu, et Illico travaux reste le pionnier du courtage en travaux en France. De plus, un élément important m’a tout de suite convaincu qu’Illico travaux était l’enseigne la plus adaptée pour moi : l’assistance à maitrise d’ouvrage. 

Il était important pour moi de sortir de mon bureau et voir évoluer les différents projets que nous confient nos clients. L’assistance à maitrise d’ouvrage est un vrai plus chez Illico travaux ! C’est également une responsabilité supplémentaire qui nous implique d’autant plus dans les projets de nos clients. 

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

AD : Je ne suis pas du métier à la base, ce qui n’est pas un problème en soit. Mon travail ne consiste pas à apporter des préconisations techniques mais plutôt à sélectionner des entreprises qui, elles, ont les compétences techniques pour répondre à la demande d’un client. 

Je n’ai pas fait une carrière linéaire dans le même secteur d’activité toute ma vie, par conséquent je n’étais pas attaché à un secteur d’activité plus qu’à un autre. 

Illico travaux m’a tout de suite plu d’un point de vu métier. En effet, j’aime apprendre et évoluer chaque jour dans mon activité professionnelle et le fait de me retrouver face à de nouveaux projets chaque jour était extrêmement enthousiasmant pour moi. 

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

AD : Je suis dans la phase de démarrage d’activité, par conséquent Illico travaux est très présent à chaque fois que je les sollicite, malgré tout ils me laissent aller à mon rythme.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

AD : Avant tout démarrage d’activité, Illico travaux dispense une formation théorique de 2 semaines au siège à Niort. C’est l’occasion de rencontrer les équipes et de créer des liens avec les personnes avec qui nous échangeons tout au long de l’année. 

Cette formation, bien que théorique, est dispensée entre autres par des formateurs / franchisés en activité, qui sont reconnus comme étant des spécialistes dans leur domaine (Assistance à maitrise d’ouvrage, développement commercial...). Ils nous font vivre la réalité du métier à travers leurs expériences et c’est extrêmement riche, concret et rassurant pour commencer son activité.

Cette formation est complétée par une immersion auprès de franchisés expérimentés, directement en agence, sur une durée de 2 semaines.  

Au final, ces quatre semaines de formation permettent de commencer l’activité sereinement. 

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

AD : Jusqu’à présent oui. Ils ont respecté chacun de leurs engagements et restent disponibles et ouverts à toute remarque ou amélioration envisageable.  

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

AD : Les relations sont excellentes et l’esprit réseau est très présent et fortement encouragé par la tête de réseau. Lors de mes premiers contacts clients j’ai été aidé et assisté par plusieurs franchisés plus expérimentés. Ils ont passé plusieurs heures à m’aider et me conseiller sans rien attendre en retour. Ce sont également ce genre d’échanges qui font la force et la qualité d’un réseau.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

AD : Comme je l’ai précisé je suis dans la phase de démarrage de mon activité, par conséquent je ne peux pas répondre à cette question pour l’instant. 

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

AD : Je travaille beaucoup mon réseau personnel et professionnel. J’ai déjà des retombés grâce à cette démarche. De plus j’ai souhaité intégrer une pépinière d’entreprises pour ces mêmes raisons. Depuis que je suis dans la pépinière d’entreprises gérée par ViennAgglo, je multiplie les rencontres et les contacts. Vienne est une ville de taille moyenne, et le simple fait de rester connecté au réseau de créateurs d’entreprises m’ouvre de nombreuses portes notamment auprès des apporteurs d’affaires. Les agents immobiliers, courtiers en crédit, les banques …sont de formidables prescripteurs et apporteurs d’affaires. De plus, nous sommes de potentiels apporteurs d’affaires pour eux également ce qui équilibre notre relation. Je suis donc actuellement dans un travail de fond qui consiste à établir des relations de confiance auprès d’un maximum de partenaires locaux. 

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

AD : Je pense que nous sommes parfaitement positionnés. Tous les retours que j’ai pu avoir par les clients potentiels comme par les agences immobilières ou encore les artisans sont très positifs. De plus en plus, les clients souhaitent sécuriser leur projet et se dégager des contraintes liées à la gestion des travaux qu’ils engagent dans leur logement. Du point de vu des artisans, nous intervenons comme une force de vente détachée qui les soulage de toute la partie parfois contraignante et chronophage de gestion client. Ils peuvent se consacrer à leur activité et à ce qu’ils maitrisent vraiment.  

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

AD : Je dois reconnaitre que je suis agréablement surpris. Les franchiseurs ont tendance à survendre leur concept et faire miroiter un succès rapide, facile et sûr. Sur ce point, Illico travaux est très honnête et met en garde sur le fait que la réussite de notre projet ne dépend que de nous. Ils sont extrêmement présents, nous apporte une marque, un savoir-faire, des process, de la visibilité …mais au final, ce qui fera la réussite du projet est le travail fourni sur le terrain localement. A ce stade ils ne peuvent pas se substituer à nous. La relation de confiance que nous établissons avec les artisans, les apporteurs d’affaires, les clients …ne dépend que du franchisé qui tient les rênes de l’activité localement. Jusqu’à présent, ce que je vis tous les jours correspond tout à fait à ce qu’Illico travaux m’a communiqué et à l’idée que je me faisais du métier.  

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez dû la créer seul ?

AD : Il est toujours possible de créer son activité sans le soutien d’un franchiseur, mais il est évident que ce serait beaucoup plus long et compliqué. De plus, certains aspects de notre métier comme l’assistance à maitrise d’ouvrage ou la sécurisation des acomptes sur un compte séquestre ne peuvent être effectifs que grâce à notre appartenance à un groupe qui apporte du poids et des garanties aux banques et assurances. 

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

AD : Sans hésitation. Je trouve tout ce que j’attendais d’un franchiseur sans les contraintes liées à la pression pour atteindre des objectifs, un contrôle trop lourd et un cadre trop rigide. C’est pour moi le parfait équilibre entre indépendance et le coté rassurant de la franchise.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ? 

AD : Rencontrez les équipes Illico travaux qui sauront vous communiquer leur bonne humeur et envie d’entreprendre et échangez avec eux sur vos envies, vos appréhensions et vos attentes. Allez dans les réunions d’information pour découvrir le milieu de la rénovation, documentez-vous sur internet et plus généralement comme tout projet, essayez de vous projeter.  

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !