logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les soldes d'été à l'heure du premier bilan

Le bilan des soldes est plutôt positif mais les ventes restent cependant en chute libre cette saison.

Publié le

Selon les chiffres du baromètre Toluna/LSA, le premier bilan des soldes d'été est plutôt satisfaisant mais ne compensera sans doute pas un début de saison en chute libre.

Selon le baromètre des soldes Toluna/LSA, 8 Français sur 10 (79,3 %) ont fait les soldes d’été « ce qui démontre que les soldes officielles restent un moment très attendu par les consommateurs malgré la chasse permanente aux bonnes affaires sur le web et dans les ventes privées », analyse LSA.


Ceci étant, les commerçants attendaient mieux ! Il faut dire que les stocks en début de soldes étaient au plus haut du fait du temps exécrable d'avant saison. Et malgré des rabais très conséquents d'entrée de jeu, l'engouement suscité par les premiers jours de soldes est resté timide.


Fort heureusement, le retour du beau temps et de conditions estivales fin juin a redonné des couleurs aux chiffres de vente, notamment dans l’habillement.


Un panier moyen en baisse

Les consommateurs ont consacré seulement 207,5 euros en moyenne à ces soldes d’été, « ce qui risque de ne pas pouvoir compenser le manque d’activité du premier semestre qui a frappé de nombreux magasins » résume LSA. Signe de la crise, près de la moitié des Français (48,8 %) ont dépensé moins de 150 euros pendant ces soldes, « alors que leur budget prévisionnel moyen était de 203,5 euros », remarque Toluna. Comme lors des soldes précédentes précise LSA « les acheteurs ont d’abord été intéressés par la mode (74,6 % des acheteurs) et l’hygiène-beauté-santé (22,7%), loin devant les autres types de biens (alimentation, ameublement-décoration, électroménager, high-tech…). »


Des résultats variables selon les formats de vente

Les meilleurs résultats ont été enregistrés par les grands magasins et les réseaux d'enseignes spécialisées (42,6 % des acheteurs). Les hypers et supers arrivent juste derrière avec 34,1 % des acheteurs, en recul par rapport aux années précédentes.

Pour Jean-Michel Silberstein, délégué général du Conseil national des centres commerciaux interrogé par les Echos, : « On prévoyait - 10 % on a fini à - 1 %. Nous avons évité le pire ».

Selon Toluna, Internet fait désormais jeu égal avec les magasins indépendants avec respectivement 26,1 % des acheteurs et 26,8 %. Selon la Fevad, les grands sites de vente en ligne enregistrent certes une progression (+ 4 %), mais sans commune mesure avec les années précédentes.

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise ©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top