logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : Le secteur du jardinage résiste en 2012

Un marché à développer encore en franchise !

Publié le

Selon les données de l'étude annuelle réalisée par Promojardin, le marché du jardinage a plutôt bien résisté en 2012 avec des ventes en léger recul mais cependant au-dessus des années précédentes. Un marché porteur encore très peu développé en franchise !

Malgré la crise, ou plutôt grâce à la crise, les Français sont de plus en plus nombreux à revenir aux fondamentaux. La maison devient ainsi un refuge, et le bien être s'inscrit dans l'aménagement de son chez-soi. Le jardinage profite clairement de cette tendance en 2012.

Un marché bien orienté

Globalement selon les données annuelles de Promojardin, le marché du jardinage, malgré un recul de 1 % des ventes en 2012, reste bien orienté. En effet, le CA TTC ne cesse de grimper ces dernières années.
Il est ainsi passé de 6,994 milliards d'euros TTC en 2006, à 7,311 milliards d'euros en 2009, atteignant son point haut en 2011 (7,551 milliards d'euros), pour redescendre légèrement en 2012 à 7,477 milliards d'euros. Dans ce marché en 2012, les segments qui affichent les meilleurs résultats sont les plantes d'extérieur (+ 6 % à 1,706 milliard d'euros TTC), et les végétaux d'intérieur (+ 2 % à 464 millions d'euros).

Les autres segments sont à la baisse comme notamment les produits pour jardin (- 3 % à 567 millions d'euros), la décoration (- 2 % à 482 millions d'euros), l'équipement (- 1 % à 874 millions d'euros), les outils motorisés (-1 % à 996 millions d'euros), l'aménagement (- 0,2 % à 916 millions d'euros). Les loisirs au jardin connaissent la plus forte baisse (- 8 % à 1,471 milliard d'euros).

Essentiellement des circuits spécialisés

Le marché du jardinage est dominé par les circuits de distribution spécialisés. En 2012, les grandes surfaces de bricolage détiennent 30 % de parts de marché, les jardineries 22 %, les grandes surfaces alimentaires 19 % et les Lisas (Libre services agricole) 15 %. Le reste du marché s'éparpille entre les spécialistes motoculture (8 %), les producteurs (2 %), les fleuristes (2 %), les négoces (1 %) et le e-commerce (1 %). La tendance 2012 va vers un nouveau recentrage des achats chez les spécialistes : - 6 % pour la GSA, - 1 % pour la GSB, - 3 % pour les spécialistes motoculture, + 2 % pour les jardineries, + 2 % pour les Lisas. Selon les estimations du secteur, le e-commerce gagne des parts de marché en 2012 avec une évolution estimée de + 15 % en 2012.


Les services ont la cote

Si les Français aiment leur jardin, tous les propriétaires de jardin ne sont pas des jardiniers ! « Le marché le plus en progression est celui du service à domicile. Il faut en tenir compte pour le jardin. Il y a de nouveaux métiers à créer » note Promojardin. Une tendance qui devrait encore s'accélérer dans les prochaines années puisqu'en effet, selon Promojardin « le vieillissement de la population menace à terme les activités jardinières. À partir d'un certain âge, tout un chacun connaît des difficultés pour entretenir son jardin. » En franchise, de nombreux réseaux d'aide à domicile proposent des services d'entretien du jardin parmi leurs prestations (Zoe Services, Merci+, Papa Bricole, A2micile France, Age d'Or Services, Alveazen Services, Axeo Services, Domicile Clean, Domidom, Free Dom, Junior Senior, O2 Home Services, Tout a Dom Services, Help Confort, Leader Services).


Se lancer en franchise dans le jardinage

Outre les enseignes multi-services, qui proposent entre bien d'autres prestations un coup de main pour le jardin, plusieurs enseignes plus spécialisées se développent depuis quelques années sur le secteur de l'aménagement extérieur et les activités de paysagistes :

  • Cardinal Jardin : Sur un marché en pleine évolution, Cardinal Jardin est un réseau de partenariat qui a une approche novatrice et dynamique du métier de paysagiste. Plus encore que des prestations de jardinage, Cardinal Jardin propose à ses clients une prise en charge globale et design des extérieurs (allées, clôtures, mobilier, éclairage, décoration...). Lancé en franchise en 2008, Cardinal Jardin compte actuellement une vingtaine d'implantations et poursuit ses recrutements en France. Pour rejoindre Cardinal Jardin, le créateur doit disposer d'un apport personnel de 25 000 € minimum (droit d'entrée 25 000 €, investissement global entre 60 et 100 000 €). Le candidat recherché par Cardinal Jardin n'est pas forcément un spécialiste du jardinage.

  • Daniel Moquet : Créateur d'allées depuis 35 ans, Daniel Moquet a débuté son développement en franchise en 2004. En 2012, Le réseau d'entrepreneurs paysagistes Daniel Moquet a réalisé un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros, soit une progression de 10 % par rapport à l'année précédente. Actuellement, le réseau compte 84 franchisés, et ne souhaite pas s'arrêter en si bon chemin. En effet, le réseau Daniel Moquet souhaite se développer, soit en franchise soit en gérance (avec la possibilité de devenir franchisé) et recherche des masters franchise en Europe. L'objectif de développement est de 10 à 15 agences par an. Pour rejoindre cette enseigne, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 40 000 € (droit d'entrée 41 100 €, investissement global 200 000 €). Pour intégrer le réseau, le candidat n'a pas besoin d’être issu du bâtiment ou des travaux publics.

  • Toujours Vert : Lancé en réseau de concessions en 2012, Toujours Vert est le spécialiste français du gazon synthétique. Actuellement à la tête d'une quinzaine de concessions, le réseau Toujours Vert surfe sur un engouement marqué des Français pour des solutions d'aménagements extérieurs sans entretien. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 27 000 € (droit d'entrée 12 000 €, investissement global 37 000 €). Le réseau recherche des candidats qui ont déjà une boutique existante pour l'ouverture d'un corner, ou qui souhaitent ouvrir une boutique. Le profil recherché est essentiellement commercial.

  • Collman Dallages : Développée en licence de marques depuis 2013, Collman Dallages est spécialisée depuis près de 20 ans dans le dallage en pierre des abords de piscine et des lieux de vie extérieurs. Evoluant sur un marché à fort potentiel (la France est le deuxième pays au monde le plus équipé en piscine, après les Etats-Unis), Collman Dallages recherche des entrepreneurs indépendants pour étendre son réseau. Pour rejoindre cette enseigne, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 20 000 € minimum (droit d'entrée 9 500 €, investissement global 90 000 €).

  • Irrijardin : Créée en 1989 et lancée en franchise en 2004, l'enseigne Irrijardin développe un concept unique autour de 4 métiers de la gestion de l’eau dans le jardin (arrosage, piscine, spa et fontainerie). Seul réseau national à proposer une offre libre-service sur ce segment, Irrijardin compte, en 2013, 72 magasins en France, dont 58 franchisés. Pour rejoindre le réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30 000 € (droit d'entrée 13 500 €, investissement global entre 190 000 € et 240 000 €. Le candidat recherché ne doit pas forcément justifier d'expérience dans l'univers de la piscine et du spa, mais une expérience dans des fonctions commerciales et une bonne connaissance du bricolage sont indispensables.

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top