logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La nouvelle tendance « Made in France » et le marketing patriotique

Zoom sur la tendance du "made in France"

Publié le

La déferlante des produits « made in France » et de la communication qui y est liée n’a pas échappé aux consommateurs français. Cette déferlante n’est pas sans questionnements pour autant. Quelles sont les stratégies des entreprises pour décliner cette tendance dans leurs produits ? Cette appellation est-elle véritablement un gage de qualité ? Comment les consommateurs peuvent-ils s’y retrouver entre prix élevé et produits élaborés en France ? Quelques éléments de réponses dans cet article.

La nouvelle tendance « Made in France » et le marketing patriotique

Un phénomène pas si éphémère que ça

La tendance du « Made in France » est partie de la période des élections présidentielles, au printemps 2012. Le phénomène a poursuivi son chemin et semble en plus séduire les consommateurs. La vente en ligne, l’alimentation, la mode ou encore la décoration d’intérieur ont déjà vu en ce concept un moyen de se positionner sur le marché.
Côté alimentaire citons par exemple « City Cake ». Lancé en mars 2012 le concept s’est entouré des meilleurs pâtissiers et chocolatiers français afin de proposer des formules de douceurs livrables directement chez le client ou sur son lieu de travail. Très malin, l’idée permet de faciliter la vie de ceux qui n’ont pas le temps de s’arrêter prendre des petites gourmandises avant de rendre visite à leur grand–mère chérie ou qui ont envie d’envoyer directement une attention gourmande le jour de la Saint Valentin.
La société We Buy French se situe quant à elle sur le marché des produits bio et artisanaux. La qualité des produits permet à cette société de cibler une clientèle étrangère et notamment les internautes d’Australie, d’Asie et d’Europe du Nord. L’achat en ligne se fait très simplement et le site propose à ses clients de devenir membre « VIP » afin qu’ils puissent recevoir des offres plus intéressantes. Créée en juin 2010, cette société se développe à son rythme. Elle affichait à ses débuts un chiffre d’affaires de 20 000€ par mois, ce qui est assez prometteur.
Les entreprises de mode et de textile s’y sont mises aussi. Des sociétés entières se sont même basées sur le concept pour développer leurs produits. La marque Dessine-moi un soulier surfe totalement sur la vague du marketing patriotique en proposant des chaussures fabriquées en France par des artisans français. La jeune société est basée à Romans sur Isère et travaille en partenariat avec des artisans qui excellent dans leur domaine. Très bien, mais tout cela a un coût. Les paires de chaussures sont en effet proposées à un prix de vente de 200€ en moyenne. Le « Made in France » n’est pas forcément accessible à tous !

Ce qu’en pensent les consommateurs français

Responsabilité, qualité, authenticité, maintien de l’économie française, les produits « Made in France » séduisent les Français par leurs atouts. Très à la mode, ce concept se retrouve aussi en Grande-Bretagne, en Allemagne ou encore en Italie. En France les consommateurs sont sensibles à la qualité qu’ils jugent importante et absente des produits fabriqués en Asie notamment. Le problème est que les consommateurs français sont confrontés au fait qu’il existe encore peu de marques qui proposent des produits totalement fabriqués en France à des prix abordables. Il n’y a actuellement que le secteur du luxe qui assure une fabrication française sans s’inquiéter de la manière dont seront accueillis ses prix…

L’exemple des magasins E. Leclerc

Le magasin a décidé récemment de consacrer un rayon entier à des aliments 100% « Made in France ». Se donnant un an pour améliorer l’idée, l’équipe dirigeante des magasins E. Leclerc valorisera ses produits via des labels régionaux. Le but est de mettre en œuvre le fameux marketing patriotique prôné par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif. Le groupe a peut-être fais le bon choix quand on sait que 2 Français sur 3 seraient prêts à payer plus cher pour un produit « Made in France ».

Le rôle de l’Etat dans le « Made in France »

L’idée de développer le « Made in France » dans l’offre de produits aux Français est louable, mais encore faut-il qu’elle soit observée à l’échelle de l’Etat, à titre d’exemple au moins. Les uniformes de l’armée de Terre française par exemple sont fabriqués en Asie, quand ceux de la marine sont fabriqués à Toulon. Autre exemple, la Carte Vitale qui est fabriquée en Inde à New Delhi. Aujourd’hui, ce sont les Français qui glissent l’idée à l’Etat via un sondage IFOP réalisé en janvier 2013. En effets ils seraient 91% à penser que l’Etat doit intervenir face aux sociétés qui délocalisent leurs activités.
 

 Rédaction Toute la Franchise©

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top