logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le snacking et la sandwicherie : Des produits en pleine (r)évolution - Partie 2

Publié le

Introduction : Dossier : le snacking et la sandwicherie
Partie 1 : Le snacking et la sandwicherie : Les facteurs de succès
Partie 2 : Le snacking et la sandwicherie : Des produits en pleine (r)évolution
Partie 3 : Le snacking et la sandwicherie : Nouvelles tendances, nouveaux concepts en émergence
Partie 4 : Le snacking et la sandwicherie : Les enseignes à suivre
Partie 5 : Le snacking et la sandwicherie : La Mie Câline monte au créneau
De l'encas à la p'tite faim, le secteur du snacking et de la sandwicherie est passé aujourd'hui au menu complet pour des offres repas-snacking complètes. Un changement de modèle qui a largement inspirer les industriels mais aussi les réseaux de distribution.

Si pendant longtemps le snacking a été associé à la malbouffe et à la surconsommation alimentaire entre les repas, aujourd'hui, les choses changent. En effet, de plus en plus, par manque de temps et par facilité, le snacking se substitue aux repas traditionnels. Selon les chiffres officiels des professionnels de la restauration hors domicile, aujourd'hui 50% des plus de 15 ans pratiquent le repas-snacking. Ce transfert du registre du grignotage vers celui du repas simplifié gagne chaque jour du terrain encouragé il est vrai par l'apparition d'une multitude de nouveaux produits snacking.

Le jambon-beurre qui reste un best-seller en France se voit de plus en plus concurrencer par des salades composées prêtes-à-manger, des smoothies mixant les fruits et les laitages, des plats préparés complets chauds ou froids et toute une panoplie de sandwichs complets au thon, au poulet, au jambon de Bayonne, sur base de baguette traditionnelle ou de pains spéciaux, les quiches et les tartes... A cela s'ajoutent bien évidemment les hamburgers et les pizzas qui eux aussi multiplient les variantes pour satisfaire tous les goûts.

Face à l'engouement d'une clientèle toujours plus nombreuse pour les produits en vente à emporter à déguster sur le pouce façon nomade ou à la maison, les industriels ont depuis quelques années multiplier les innovations. L'époque du sandwich basique est révolue. Aujourd'hui, les tendances lourdes du snacking vont vers des produits ultra-frais privilégiant la diététique et la forme, mais aussi vers des produits « authentiques » avec des ingrédients régionaux à forte valeur ajoutée gustative. Le bio a également le vent en poupe dans l'univers du snacking ! Les recettes exotiques sont aussi de plus en plus mises en avant pour une variété de saveurs accrue.

Outre les recettes, la bataille se joue aussi et surtout sur les packagings des produits à la vente. En l'espace de quelques années, les conditionnements individuels ont envahi tous les rayons : barquettes, gourdes, sachets... aujourd'hui de nombreux produits se déclinent en version individuelle pour mieux être consommés en solo. Le réchauffage des produits se fait aussi de plus en plus technique. Désormais, les emballages sont pensés pour être micro-ondables ! Et ce n'est qu'un début ! Les départements recherche et développement des grandes marques de la grande distribution tournent à plein régime.

Le sandwich roi du snacking en France !
Si le hamburger est outre-atlantique un best seller, en France le sandwich reste une valeur sûre. Preuve en est : En 2009, 1,23 milliard de sandwichs (contre 90 millions de hamburgers) ont été vendus en France avec une progression de 15% par an. En 2009, le seul marché du sandwich a généré 3,4 milliards d'euros de CA ! Le sandwich est distribué prioritairement par les boulangeries (22%), les sandwicheries (20%), les distributeurs automatiques (14%), les cafés et bistrots (14%), les magasins de détail-GMS (12%), les lieux de transport et les stations services (10%), et la restauration commerciale (8%). Sous le terme sandwich de très nombreux produits divers sont regroupés : du mythique jambon beurre au sandwich complet à base de pains spéciaux. Si le jambon beurre est sans conteste LE produit phare du snacking-repas, les nouvelles tendances vont vers toujours plus de produits frais ajoutés (salade, tomates, oignons) pour un regain d'équilibre alimentaire. Les produits estampillés authentiques ont également de nombreuses variantes franco-françaises (jambon de Bayonne, rosette de Lyon, moutarde à l'ancienne...). L'exotique fait aussi recette dans le secteur du sandwich tout comme le bio.

Dominique, Journaliste toute-la-franchise©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top