logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Dossier : le snacking et la sandwicherie - Introduction

Publié le

Introduction : Dossier : le snacking et la sandwicherie
Partie 1 : Le snacking et la sandwicherie : Les facteurs de succès
Partie 2 : Le snacking et la sandwicherie : Des produits en pleine (r)évolution
Partie 3 : Le snacking et la sandwicherie : Nouvelles tendances, nouveaux concepts en émergence
Partie 4 : Le snacking et la sandwicherie : Les enseignes à suivre
Partie 5 : Le snacking et la sandwicherie : La Mie Câline monte au créneau
Depuis l'apparition de la restauration rapide en France dans les années 1970, le snacking et la sandwicherie n'ont eu de cesse de bouleverser leurs offres pour toujours mieux coller à la demande de la clientèle. Plus diététique, plus pratique, plus exotique,plus authentique... les tendances de la restauration hors foyer d'aujourd'hui sont là !

Un marché en plein boom !
Le marché de la vente à emporter est en pleine progression. Il pesait en France en 2009 30 milliards d’euros, soit environ le tiers du marché total de la restauration hors domicile. En cinq ans, les chiffres d'affaires annuels se sont envolés de +54,6% ! Un record ! Selon les chiffres publiés par les organisateurs du salon European sandwich and snack show, la restauration snacking vit une croissance de 2 ou 3 fois supérieures à la restauration traditionnelle (+ 13% /an en 30 ans pour la restauration snacking contre + 5% /an en 30 ans pour la restauration traditionnelle). Et même si globalement l'année 2009 a connu une baisse de la consommation de façon générale, le secteur du snacking et de la sandwicherie reste en expansion. Selon les observations du cabinet spécialisé Gira Conseil, 8,9 milliards de repas-prestations ont été consommés hors domicile en 2009. Cela équivaut à 150 repas par an et par Français pour un budget moyen de 2 900 € par ménage.

Des réseaux de distribution éclatés
Si il y a quelques années les sandwichs et autres produits snacking étaient la chasse gardée des cafés/brasseries et des enseignes de restauration rapide; aujourd'hui les modes de distribution éclatent tous azimuts. Ainsi, selon les derniers chiffres publiés par le cabinet Gira Conseil / salon European sandwich and snack show 5 grands acteurs se partagent désormais le pactole du snacking. Les poids lourds du secteur restent les acteurs historiques des circuits traditionnels (restauration rapide, cafés-bars-brasseries et restauration commerciale, hôtelière et collective) avec plus de 55% de parts de marché. Viennent ensuite les supermarchés et les hypermarchés avec 22% de parts de marché et les métiers de bouche (terminaux de cuisson, traiteurs, boulangeries) avec 15% de parts de marché. Les deux derniers acteurs que sont les stations services et la distribution automatique arrivent loin derrière avec respectivement 2,9% et 4,8% de parts de marché.

 
Dominique, Journaliste toute-la-franchise©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top