logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les PME jugent le nouveau crédit d'impôt sur la compétitivité insuffisant

Selon le baromètre trimestriel de KPMG et de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), les petites et moyennes entreprises jugent à 74 % que le nouveau crédit d'impôt sur la compétitivité est insuffisant.

Publié le

L'annonce en novembre dernier du lancement d'un nouveau crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) n'a semble-t-il pas suffit à rassurer les patrons de PME. Ainsi, selon le baromètre trimestriel KPMG / CGPME, 74 % des dirigeants de PME jugent que le crédit d'impôt pour la compétitivité « ne permettra pas d'alléger le coût du travail ».

Pour mémoire, ce nouveau dispositif mis en place par le Gouvernement et présenté comme une mesure phare pour aider au redressement de l'économie française, va redistribuer aux entreprises 20 milliards d'euros en rythme de croisière au bout de trois ans, dont 10 milliards d'euros dès la première année (2014) et 5 milliards les deux années suivantes. Il est ouvert à toutes les entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés (IS), autrement dit les sociétés anonymes (SA), les sociétés par actions simplifiées (SAS), les sociétés à responsabilité limitée (SARL), soit 1,4 million d'entreprises, mais aussi aux entreprises non soumies à l'IS sous la forme d'une réduction d'impôt sur le revenu autrement dit les sociétés en nom collectif (SNC) et les entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée (EURL). Globalement, ce nouveau crédit d'impôt fonctionne comme la prime pour l'emploi. Le montant du CICE est calculé en proportion de la masse salariale brute de l'entreprise sur les salaires compris entre 1 et 2,5 fois le Smic. Selon le gouvernement, le CICE équivaudra à une baisse de 6 % du coût du travail sur les salaires inférieurs à 2,5 Smic.


Des patrons inquiets pour l'avenir

Face aux problèmes de trésorerie et à l'accès de plus en plus difficile aux crédits, les dirigeants de PME restent inquiets. Et l'insuffisance du CICE n'est pas fait pour arranger les choses. Ainsi, selon le baromètre trimestriel KPMG / CGPME : « Après avoir atteint un record au trimestre dernier, la part des patrons de PME se déclarant inquiets pour l'économie française reste toujours très élevée malgré une légère baisse (88%, -3 points) ». Cette inquiétude touche tous les secteurs mais plus particulièrement les PME du secteur industriel (95 %) et celles de 100 à 249 salariés (92 %). A titre personnel, l'inquiétude va grandissante vis-à-vis de leur propre activité puisque 58 % des dirigeants interrogés se disent pessimistes (+2 points par rapport à septembre).

Cette inquiétude est surtout portée pour plus de la moitié des PME (53 %) par des difficultés liées à la baisse de leur chiffre d'affaires (+ 5 points par rapport à septembre et + 14 points sur un an). Et concernant la trésorerie de leur entreprise, un tiers des dirigeants de PME constatent que la situation économique a des impacts négatifs importants sur les conditions d'accès au crédit. 71 % des PME interrogées déclarent ainsi désormais connaître au moins une mesure de durcissement de la part de leur banque (contre 66 % en septembre).


Le baromètre trimestriel KPMG / CGPME a été réalisé par téléphone du 10 au 14 décembre 2012 auprès de 402 dirigeants d'entreprises représentatifs des PME françaises de 10 à 500 salariés.

 

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top