logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En 2012, la franchise reste optimiste selon la FFF

9ème enquête menée par la FFF et la Banque Populaire

Publié le

Les résultats de la 9e enquête Banque Populaire – Fédération française de la franchise (FFF), en partenariat avec L’Express viennent d'être publiés. Il en ressort la confirmation de l'optimisme des franchiseurs et franchisés mais aussi la montée en puissance des stratégies digitales dans les réseaux.

La franchise reste confiante face à la crise ! C'est la conclusion que tire la 9è enquête Banque Populaire – Fédération Française de la Franchise (FFF). « En dépit d’un contexte économique incertain, la franchise reste optimiste face à l’avenir. 72% des franchisés et 95% des franchiseurs se disent confiants quant à l’avenir de leur réseau. »

Et de fait, même si la crise est belle et bien là, selon la FFF, «l’appartenance à un réseau rassure les franchisés : 81% d’entre eux considèrent qu’ils résistent mieux à la crise qu’un commerçant ou un entrepreneur isolé. » Une confiance d'autant plus partagée que le modèle de la franchise recrute et crée de l’emploi : « 48% des franchisés déclarent avoir créé au moins un emploi depuis 2011 (création de 1,7 emploi en moyenne) et seulement 3% affirment avoir licencié sur les 12 derniers mois (vs 6% par rapport à l’année précédente). ».

Des concepts rassurants et évolutifs

Si les franchisés attestent qu'ils ont plus que jamais confiance dans la qualité et l’évolution du concept (70%), les qualités humaines véhiculées par le réseau auquel ils appartiennent (68%) sont également plébiscitées. Rien d'étonnant dans ce cas que les principales motivations citées par les franchisés lors de la création d’une entreprise en franchise soient directement liées à la sécurité apportée par le réseau. Et de fait, parmi les raisons les plus souvent exprimées par les franchisés, 29% d'entre eux déclarent tirer parti de la réputation et la notoriété de l’enseigne, 27% (vs 20% en 2011) bénéficier de l’encadrement du suivi, de l’aide et de l’assistance du réseau, et enfin 20% d’entre eux tirer avantage des forces du réseau.
Bien épaulés par leurs franchiseurs, les franchisés n'hésitent pas à s'investir encore plus dans leurs réseaux. « 39 % des franchisés (vs 31% en 2011) envisagent d’ouvrir un autre point de vente et 32% d’entre eux au sein même du réseau (vs 26% en 2011). » Pour les encourager encore un peu plus dans cette voie, les franchiseurs développent de plus en plus d’outils d’animation au sein des réseaux de franchisés. « En parallèle, de plus en plus de franchisés participent aux animations, et notamment aux groupes de travail. Ils se disent à la recherche d’une présence plus appuyée des animateurs, d’un suivi régulier, d’une qualité d’écoute et aspirent au développement de la formation continue ».

Et ces efforts paient puisqu'en effet, selon la FFF, « les franchisés se disent satisfaits de l’assistance du franchiseur, des moyens fournis pour être plus réactifs et de l’opportunité pour le franchisé de changer de carrière. » Sachant que la population des franchisés vieillie, désormais « plus de la moitié des franchiseurs anticipent la question de la transmission et 53% (vs 47% en 2011) mettent en place des outils d’accompagnement. »


La franchise se digitalise

L'autre grand enseignement de la 9è enquête Banque Populaire – FFF tient à la confirmation de la montée en charge des technologies digitales en franchise. En 2012, selon la FFF, « plus d’un franchiseur sur trois a mis en place une stratégie de distribution multicanal, combinant la vente par Internet, sur smartphone et par correspondance. » L’utilisation d’Internet, des réseaux sociaux et des nouvelles technologies se déploie donc à grande vitesse au sein des réseaux pour recruter de nouveaux candidats, mais aussi pour conquérir de nouveaux clients et fidéliser la clientèle. En chiffres, selon la FFF, « 45% des réseaux franchisés font appel au e-commerce, ce qui représente une légère hausse par rapport à 2011 (39%). 84% des ventes en ligne sont ainsi réalisées sur le site du franchiseur. »
Et si pour 86% des franchiseurs interrogés, les sites Internet restent le moyen de communication le plus utilisé dans le recrutement de nouveaux franchisés, l'année 2012 est également marquée par l'arrivée des enseignes sur les réseaux sociaux. « L’utilisation des réseaux sociaux pour faire connaître l’actualité du point de vente est cette année en nette hausse avec 27 % des résultats (vs 20% en 2011). 76% des franchiseurs intègrent les réseaux sociaux dans leur stratégie d’entreprise. Facebook s’impose naturellement comme le principal réseau social plébiscité pour communiquer sur les points de vente et leurs nouveautés. » Enfin, si le paiement par téléphone mobile (m-commerce) suscite l’intérêt de plus en plus de franchisés, « la plupart d’entre eux attendent en revanche son développement pour sauter le pas ». 45% des franchisés ont recours aux cartes de fidélité et 60% utilisent l’envoi d’e-mails et de SMS pour fidéliser leur clientèle.


Portrait robot du franchisé 2012

L'enquête Banque Populaire – FFF dresse chaque année le portrait robot du franchisé. Pour 2012, le franchisé type est toujours majoritairement un homme à 66%, dont la moyenne d'âge se situe entre 35 et 49 ans (51% des franchisés). L'âge des franchisés lors de la première ouverture en franchise s'établit en moyenne à 35 ans. Le niveau d'études se situe majoritairement à BAC+2 et plus (49% des franchisés). En terme de localisation géographique, 44 % des franchisés sont installés dans des villes de moins de 25.000 habitants. La reconversion reste une motivation forte de l'entrée en franchise puisque les 2/3 des franchisés (69%), étaient salariés avant d’entrer en franchise. Fidèles à leurs réseaux, l'ancienneté moyenne des franchisés s'établit à 10 ans. Côté finance, les ressources propres et l’emprunt restent au cœur de la problématique d'installation des franchisés. « Parmi les critères qui interviennent dans le choix d’une banque par un franchisé, on retrouve en premier lieu l’acceptation du financement (avec une hausse nette enregistrée de 36% en 2012 vs 28% en 2011).
Viennent ensuite l’antériorité de la relation (35%) et la proximité (30%). « Les franchisés mono-bancarisés sont en hausse cette année (74% contre 64% en 2011). » Une fois installé, le franchisé atteint en moyen un revenu annuel de 34 500 € pour un chiffre d’Affaires médian de 475 K€. 55% des franchisés s’estiment plus avantagés que les salariés en matière de rémunération. Autre point important : désormais, 1 franchisé sur 4 exploite plusieurs points de vente au sein de la même enseigne.


L'enquête Banque Populaire – FFF – l'Express a été réalisée sur un échantillon de 403 entreprises franchisées, interrogées par téléphone du 2 au 7 juillet 2012. 153 franchiseurs ont également été interrogés en face à face du 2 juillet au 31 août 2012. A noter que les franchisés interrogés ne sont pas nécessairement franchisés dans les réseaux des franchiseurs interrogés.

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top