logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le franchisé : un chef d'entreprise performant !

Le franchisé : un patron indépendant !

Publié le
La franchise suscite au sein de l’entrepreneuriat de nombreuses interrogations quant à l’indépendance et à la liberté d’action laissées au franchisé, parfois montré du doigt pour suivre un modèle et sacrifier, dit-on, son autonomie. Pourtant, à y regarder de plus près, l’entrepreneur qui choisit de rejoindre un réseau préserve non seulement son indépendance, mais tire également de très nombreux avantages à être épaulé par la tête de réseau, des avantages qui se répercutent sur la qualité de gestion de son activité.

Le franchisé : un patron indépendant

Le franchisé est considéré comme un entrepreneur indépendant dès la rédaction du contrat de franchise, qui stipule que le lien entre franchiseur et franchisé repose sur une collaboration « entre deux entreprises juridiquement et financièrement distinctes ». Le franchisé est donc bel et bien le seul maître à bord, et donc le seul responsable de son activité, et c’est également lui qui effectue toutes les démarches de création d’entreprise (immatriculation, demande de financement…etc.) comme tout entrepreneur classique. Franchiseur et franchisé sont donc des partenaires et ne représentent en aucun cas un système « meneur-suiveur » que certains commerçants ou artisans dénoncent.
Bien sûr, le franchisé doit en contrepartie de l’utilisation de la marque d’une enseigne et de la transmission du savoir-faire, respecter les exigences du franchiseur stipulées dans le contrat, comme l’adoption d’une stratégie commerciale planifiée ou l’application de normes (logo, couleurs, agencement…etc.). Mais les entrepreneurs bien décidés à s’investir dans le développement d’une activité n’accordent en fin de compte pas une grande importance à leur obligation de peindre les murs en rouge, blanc cassé ou vert pomme, ou de suivre des stratégies définies. Car l’essence même de l’entrepreneuriat n’est autre que la gestion et le développement économique d’une entreprise, et sur ce point là, la franchise répond idéalement aux attentes des chefs d’entreprises.

Le franchisé : un entrepreneur immédiatement opérationnel

Lancer son activité seul n’est pas chose facile : le concept est-il porteur ? Est-il assez pertinent pour obtenir la confiance des organismes financiers ? Le marché local y est-il propice ? Avec la franchise, l’entrepreneur s’épargne toutes ces interrogations car le concept a fait ses preuves et ne demande plus qu’à être exploité, le positionnement est viable et la stratégie efficace. Le franchisé réalise alors une économie de temps et peut surtout se lancer beaucoup plus sereinement et plus rapidement : les fournisseurs sont déjà sélectionnés et les banques sont plus confiantes, surtout qu’un grand nombre de franchiseurs aident l’entrepreneur dans la réalisation de son dossier de financement, ou bénéficient même de partenariats avec les banques. La clientèle est quant à elle déjà gagnée, sans besoin de prospecter, la notoriété de l’enseigne évitant au chef d’entreprise le tableau cauchemardesque du magasin, de l’agence ou du restaurant vide les premiers jours d’activité. Tous ces avantages qui résultent du travail antérieur du franchiseur sont une véritable aubaine pour le chef d’entreprise franchisé, qui peut ainsi concentrer dès le départ sa réflexion sur l’exploitation du concept, ce que l’entrepreneur seul ne peut se permettre !
Mis à part un démarrage d’activité rapide et la préservation de la santé mentale de l’entrepreneur, l’autre grande force de la franchise est de proposer une formation complète destinée à préparer le franchisé à tous les aspects de l’exploitation de son activité. À l’issue de la formation initiale, souvent associée à une formation terrain, le franchisé est capable de gérer l’administratif, de manager ses équipes, d’appliquer des méthodes commerciales, de maîtriser la technique, d’utiliser le système informatique, et dans le cas de la restauration d’appliquer les normes en vigueur. Et c’est sur ce point précis que le chef d’entreprise franchisé se démarque totalement du commerçant ou du patron classique : il maîtrise toutes les facettes de son activité, ce qui le rend nettement plus performant qu’un entrepreneur isolé et non formé dont le management maladroit ou les méthodes commerciales inadaptées pourraient être fatales à l’activité.

Une concentration sur le cœur de l’activité et un gain en efficacité

Une fois l’activité démarrée, le franchisé bénéficie d’un autre grand avantage par rapport à l’entrepreneur isolé : il n’a qu'à se concentrer que sur la gestion et le développement économique de son activité. Le marché pâtit de la conjoncture économique ? Les méthodes commerciales ne semblent plus pertinentes ? De nouveaux moyens d’exploitations plus performants et des nouveaux produits ont vu le jour ? Très bien, voyons à la prochaine réunion les solutions que nous exposera le franchiseur ! Car c’est bel et bien le rôle que remplit la tête de réseau, et qui constitue la contrepartie des exigences imposées au franchisé : déployer des stratégies commerciales, techniques, juridiques ou encore financières pour s’adapter aux évolutions, proposer de nouveaux outils d’exploitation plus efficaces ou encore rechercher des innovations sur les produits et les services, afin que le concept reste pertinent et compétitif. Le franchiseur se charge également de la communication en élaborant des campagnes publicitaires et en lançant des actions promotionnelles, et épargne ainsi à l’entrepreneur une charge de travail supplémentaire et ô combien délicate. Tous ces services rendus par la tête de réseau permettent ainsi au franchisé de gagner en efficacité, ce dernier pouvant consacrer toute son énergie dans la gestion de son activité.

Indépendant et autonome, le franchisé est de surcroît un chef d’entreprise qui non seulement peut lancer son affaire rapidement, mais qui est également armé pour développer efficacement son activité. En acceptant de suivre le modèle du franchiseur, l’entrepreneur ne fait pas réellement de concession mais bénéficie au contraire d’avantages qui lui permettront de pérenniser son activité et ainsi de réussir.

Dominique, Journaliste toute-la-franchise.com ©

Vous envisager de créer votre entreprise en franchise ? Découvrez ici tous nos conseils pratiques pour vous lancer, dans notre "rétroplanning pour devenir franchisé"

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top