logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : le nettoyage écologique de véhicules

Publié le

Pratiquement inexistant il y a à peine cinq ans, le nettoyage écologique de véhicule a su prendre le train de la mode écologique en marche, et se développe à la vitesse de l'éclair : plus d'une quinzaine de réseaux se partage ce marché lucratif à l'heure actuelle en France.

La bonne idée au bon moment

Un lavage de véhicule "à l'ancienne", c'est-à-dire en centre de lavage à haute pression, ce sont 150 à 200 litres d'eau au moins qui partent dans la nature. Une étude du gouvernement estimait en 2002 que 6% de la consommation d'eau d'un ménage était dévolue au lavage du véhicule.

A peine deux ou trois ans plus tard, l'heure est à la montée du développement durable et à la percée des idées écologiques en France et dans le reste du monde; la nature n'a vraiment pas besoin qu'on utilise l'eau potable pour s'offrir une voiture propre. Un seul mot d'ordre pour ceux qui ont les idées vertes : é-co-no-mi-ser-l-eau !

Conscience environnementale en plein boum aidant, le moment était venu de se lancer dans une activité innovante et dans l'air du temps : le lavage écologique sans eau, comme le souligne Claude Visconti, franchisé Nettycars : "J’ai cherché des idées novatrices pour démarrer une activité personnelle. L’idée du nettoyage de véhicules à domicile a traversé mon esprit. "

Comment ça marche

Laver sans eau, c'est bien, ne pas déverser de produits encore plus polluants dans le sol c'est encore mieux ! Au fil du temps, les laboratoires se sont attachés à développer des produits capables non seulement de s'utiliser sans rinçage, mais aussi parfaitement écologiques en eux-mêmes… et efficaces, évidemment. Les produits les plus performants vont même jusqu'à lustrer et redonner un réel coup de neuf à la carrosserie sans la rayer comme ont pu le faire les premiers produits mis en circulation.

Le lavage écologique s'adresse à tous, aux particuliers comme aux professionnels. Les réseaux se déplacent majoritairement à domicile, ou officient dans des parkings ou des centres commerciaux, mais certains sont équipés de centres. Le plus intéressant pour eux étant bien entendu de trouver des clients professionnels (concessionnaires, loueurs,…) disposant de grosses flottes de véhicules.

Selon Karine Tavarès, à la fois franchisée et responsable du recrutement et de l'animation du réseau chez Ecowash Mobile, le lavage sans eau présente plusieurs avantages : d'abord au niveau de la qualité de la prestation, puisqu'il s'agit d'un lavage à la main, donc avec de meilleures finitions.
D'autre part, ce type de lavage peut s'effectuer n'importe où, dans presque toutes les conditions, permettant pour le client une économie de CO2, une économie de gasoil, et une économie de temps par rapport au lavage haute pression. Enfin, il s'agit d'un lavage durable, puisqu'il dépose un film protecteur qui va durer 4 à 6 semaines.

Quel marché pour le lavage écologique de véhicule ?

En Europe, on compterait près d'un véhicule pour deux habitants; même topo pour la France, qui compte plus de 31 millions de voitures particulières selon le Comité des Constructeurs Automobiles Français. Chaque année, 2,4 millions de véhicules neufs sont immatriculés, dont 900 000 pour des entreprises.

On estime que les véhicules personnels seraient lavés en moyenne une dizaine de fois par an : un potentiel de 310 millions de lavage, donc, et de plus en plus de propriétaires convaincus par la version écologique. Et cela sans parler des véhicules utilitaires, qui font grimper le chiffre des véhicules en circulation à plus de 37 millions.

Comment se lancer ?

La plupart des réseaux ne nécessite pas d'emplacement fixe, et propose de démarrer l'affaire seul. Deux avantages, donc : un apport personnel faible, à partir de 4 000€, et peu de compétences demandées au départ. C'est d'ailleurs le faible investissement qui a d'abord attiré Jérôme Corceret, franchisé Cosméti'Car. N'ayant pas les capacités financières d'investir dans le transport de personnes, il annonce clairement avoir choisi Cosméti'Car pour cette raison (le réseau demande 3000€ de droits d'entrée et 4000€ d'apport personnel).

D'autre part, pas d'équipe se trouve synonyme de pas de compétences managériales à avoir dans un premier temps. Tout repose sur les capacités commerciales du partenaire.
Un lavage écologique complet (intérieur+extérieur) représente en moyenne 50€ pour une petite citadine. Un somme non négligeable pour le client, qui appelle l'excellence de la part de l'enseigne.
Certains réseaux proposent également des services complémentaires comme la rénovation des sièges, ou la rénovation d'optique de phare. La fidélisation du client est de mise, avec des systèmes d'abonnements ou de cartes de fidélité, à l'image d'Ecolave qui propose des cartes 4, 6 ou 12 lavages. Au final, le chiffre d'affaires réalisable sera compris entre 50 000 et 150 000€ par an.


Retrouvez toutes les franchises de lavage écologique sur nos pages :


Laurence, Rédaction TOUTE LA FRANCHISE©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top