logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une franchise de salon de coiffure

3 étapes pour ouvrir son salon de coiffure en franchise

Publié le

Ouvrir un salon de coiffure, en franchise ou en indépendant, exige de répondre à certaines obligations légales mais aussi d’aménager son local de manière à optimiser l’exercice de l’activité. Voici 3 étapes-clés pour ouvrir un salon de coiffure en franchise.

Ouvrir une franchise de salon de coiffure

Diplôme de coiffure obligatoire

La loi interdit l’ouverture d’un salon de coiffure, en franchise ou pas, si le salon n’est pas placé « sous le contrôle effectif et permanent d’une personne justifiant d’une qualification professionnelle dans le métier », à savoir le brevet professionnel de coiffure (BP) ou le brevet de maîtrise de coiffure (BM) ou une certification professionnelle inscrite au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et d’un niveau équivalent ou supérieur au BP.

Dans les faits, donc, deux options s’offrent aux franchisés souhaitant ouvrir un salon de coiffure :

  • Suivre une formation pour obtenir le diplôme
  • Embaucher un collaborateur ou une collaboratrice titulaire du diplôme et lui confier la responsabilité de l’activité coiffure

Cette dernière option est particulièrement intéressante pour deux profils de franchisés de coiffure :

  • Les investisseurs souhaitant confier la gestion du salon à un professionnel
  • Les franchisés souhaitant ouvrir un établissement proposant plusieurs activités (coiffure et esthétique par exemple) et souhaitant se concentrer sur la gestion commerciale, administrative, financière et comptable de l’établissement.

L’aménagement du salon de coiffure

Étape cruciale pour l’ouverture d’un salon de coiffure en franchise, le choix et l’aménagement du local se font dans ce contexte sous l’étroite supervision de la tête de réseau, ce qui constitue un avantage indéniable pour les franchisés. En effet, l’enseigne dispose d’une longue expérience concernant l’emplacement du local, sa configuration et son agencement : cette expérience permet au franchisé d’optimiser l’étape et d’éviter les erreurs.

Sauf exceptions, les salons de coiffure franchisés exigent une surface comprise entre 60m² et 90m² et doivent impérativement subir des travaux afin de créer des arrivées et évacuations d’eau pour les shampoings et le lavage des outils. L’achat ou la location des équipements spécifiques est également à prévoir au prévisionnel car, quelle que soit la solution de financement choisie, ce poste représente un important poste de dépense.

Les établissements proposants des soins esthétiques en complément de l’activité de coiffure devront également prévoir des espaces supplémentaires dédiés à cette activité, voire des boxes privatives.

Les barber shops sont des cas à part : non seulement ils exigent généralement des surfaces moindres (environ 30m²) mais en plus, en fonction des concepts de franchise, ils peuvent être ouverts en corners voire en shop in shop.

Tout au long de ces étapes, les franchises de salon de coiffure sont très présentes au côté de leurs franchisés afin de les accompagner et de leur permettre de concevoir un salon de coiffure fonctionnel, confortable pour les clients et en adéquation avec l’image de la marque.

Les obligations légales

Outre l’exigence du diplôme, les salons de coiffure sont contraints par un certain nombre d’obligations légales, au premier rang desquelles la publicité sur les tarifs. En effet :

  • Dans les salons pour hommes ou les salons pour femmes, au moins 10 prix de prestations doivent être affichés et visibles depuis l’extérieur ;
  • Dans les salons de coiffure mixtes, au moins 20 prix de prestations (10 pour les hommes et 10 pour les femmes) doivent être affichés et visibles depuis l’extérieur ;
  • Dans tous les cas, tous les prix des prestations doivent être affichés et visibles sur la zone d’encaissement.

La diffusion de musique à l’intérieur du salon de coiffure franchisé est soumise à la législation concernant les droits d’auteur. Les franchisés qui souhaitent diffuser de la musique et pour lesquels la tête de réseau ne prévoit pas de playlist dont elle aurait acheté les droits, doivent donc se rapprocher de l’antenne régionale de la Sacem pour obtenir les droits de diffusion de son répertoire. Ces droits sont payants.

Enfin, un exemplaire au moins de la convention collective applicable au secteur doit être accessible en permanence aux salariés du salon de coiffure franchisé afin que ces derniers puissent librement consulter leurs droits et devoirs.

Vous disposez désormais de toutes les clés pour ouvrir votre franchise de salon de coiffure. Si vous ne savez pas encore avec quelle enseigne vous lancer, consultez notre article : Choisir sa franchise de salon de coiffure.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top