logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Cigarette électronique : un marché qui résiste à la crise

Etat des lieux : le marché de la cigarette électronique ces dernières années

Publié le

La cigarette électronique a fait son apparition sur le marché français courant 2010, et a très vite suscité un vif engouement auprès des fumeurs. Face à ce constat, plusieurs acteurs spécialisés dans ce secteur d’activité ont émergé sur le tout le territoire national, rendant le marché très attractif. Près d’une décennie après son arrivée dans l’hexagone, où en est aujourd’hui le marché de la cigarette électronique en France ? Quelques éléments de réponse.

Cigarette électronique : un marché qui résiste à la crise

Un engouement réel dès 2010

En 2018, le marché de la cigarette électronique était estimé à plus de 820 millions d’euros en France. Un chiffre colossal qui a mis en lumière la rentabilité de ce secteur qui a notamment mûri entre 2011 et 2014, grâce à des avancées technologiques, et des enseignes spécialisées telles que J Well qui s’affirme aujourd’hui comme le premier réseau Européen dans le secteur de la cigarette électronique. Depuis 2016, l’application de la Directive européenne sur les Produits du Tabac a permis une meilleure structuration du marché comme l’explique Alexandre Gabay, chargé du développement du réseau J Well : « Le marché de la cigarette électronique est un marché actuellement en plein essor, mais de plus en plus régi par différentes règles qui font que le marché devient plus qualitatif et plus encadré ».


Pour ce dernier, cet encadrement permet désormais aux entreprises de proposer à leurs clients des produits de meilleure qualité, avec des conseils de professionnels : « quand ce marché est arrivé en France, tout le monde pouvait se lancer dans ce secteur. Aujourd’hui, avec toutes les réglementations, pour ouvrir un magasin de cigarette électronique, il faut soit être un entrepreneur aguerri, avec toutes les connaissances nécessaires sur la cigarette électronique, ou choisir de s’appuyer sur une franchise telle que J Well qui propose un concept clé en main, avec la transmission du savoir-faire nécessaire ». 

Le marché de la vape face à la crise du coronavirus 


Après plusieurs semaines de polémique débutées fin août 2019 aux Etats-Unis, le marché de la cigarette électronique qui commençait à remonter la pente doucement début 2020, a été frappé de plein fouet par le Covid-19. Le 14 mars 2020, le gouvernement annonce le confinement total sur tout le territoire, et donc la fermeture de tous les établissements recevant du public. Un coup dur pour le secteur qui commençait à renouer de nouveau avec la croissance. 

Néanmoins, le 18 mars 2020, le gouvernement reconnait les boutiques de cigarette électronique comme étant des commerces de première nécessité. Une requalification qui permet aux différentes enseignes d’ouvrir à nouveau leurs portes, mais en prenant le soin de respecter les gestes barrières, afin de continuer à lutter contre la propagation du covid-19 sur le territoire national. 

Désormais, masque et gel hydroalcoolique sont obligatoires pour accéder aux boutiques. Pour s’adapter à ces nouvelles normes, de nombreux commerçants, encouragés par leurs réseaux, ont mis en place un système de drive, de livraison ou encore de vente à la porte de la boutique. 

"Dans nos boutiques, nous proposons uniquement des produits de la marque J Well, ou nos filiales"



Depuis le 11 mai, date officielle du déconfinement, il est à nouveau possible de rentrer dans les boutiques, mais avec un système de circulation précis, en respectant la distanciation sociale et en obligeant le port du masque. L’enseigne J Well a de son côté pu garder une dynamique d’activité relativement correcte grâce à maitrise de sa chaine de production, comme le rappelle Alexandre Gabay : « Aujourd’hui la principale différence entre J Well et les autres enseignes positionnées sur ce secteur d’activité est que tous les produits commercialisés dans les points de vente du réseau sont des produits que nous avons imaginés, fabriqués, avec la certification AFNOR. Dans nos boutiques, nous proposons uniquement des produits de la marque J Well, ou nos filiales ». Afin de reprendre son développement en main et poursuivre ses objectifs, J Well continue de recruter des porteurs de projet motivés, en adéquation avec ses valeurs, avec un budget pour le démarrage. 

Vous souhaitez en savoir plus sur le marché de la cigarette électronique en France et les conditions requises pour se lancer en franchise ? Rendez-vous sur la rubrique dédiée aux différents réseaux pour savoir comment devenir franchisé(e) dans le secteur de la vape. 

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top