Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Les avantages et les inconvénients de la franchise participative

La franchise participative est-elle une formule intéressante pour les franchiseurs ?

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La franchise participative est une formule de financement prisée par les réseaux de franchise qui ne souhaitent pas se priver de profils présentant toutes les compétences mais pas les fonds suffisant pour ouvrir un commerce. Elle consiste en l'entrée au capital de la société du franchisé par une participation minoritaire du franchiseur. C'est une formule fait débat, ces détracteurs lui reprochant notamment d'être contraire à l'esprit d’indépendance juridique et financière de la franchise. Pourtant, utilisée à bon escient, la franchise participative présente plusieurs avantages pour favoriser le développement d’un réseau. 

Les avantages de la franchise participative

Franchise Participative Carrément Fleurs La franchise participative se présente avant tout comme un excellent moyen de retenir les bons candidats, des postulants à la création d’entreprise possédant les qualités humaines et les compétences requises par le concept mais n'ayant pas l'apport financier nécessaire au démarrage de leur projet de franchise. Pour les franchiseurs, la franchise participative se présente alors comme la solution pour apporter une aide financière à ces très bons profils plutôt que de risquer les voir partir à la concurrence ! La franchise participative s’apparente alors à un coup de pouce ponctuel, l’objectif étant, à terme, que le franchisé développe assez de capital pour racheter les parts de son franchiseur.  

>> Lire aussi : La franchise participative : un moyen de financement ?

Le franchiseur peut aussi utiliser la franchise participative pour pérenniser son réseau de franchise en verrouillant les meilleurs emplacements. Le franchiseur peut en effet décider d'entrer au capital de certaines entreprises franchisées bien situées, afin de pérenniser les emplacements stratégiques en s'assurant qu'à la fin du contrat de franchise, ils restent dans le réseau. La franchise participative permet aussi de rassurer et convaincre les candidats à la franchise. En entrant au capital des entreprises franchisées, les franchiseurs signifient aux franchisés qu'ils croient en leur projet et sont prêts à en partager les risques.

Elle est également parfois utilisée pour garder un contrôle sur les franchisés. Avec une prise de participation au capital de la société franchisée, le franchiseur devient un associé et a donc un droit de regard concernant la vie de la société franchisée, voire plus s'il dispose d'une minorité de blocage. Bien que minoritaires, certains associés ou actionnaires ont la possibilité de bloquer une décision d'assemblée dont ils contestent le bien fondé et/ou qu'ils estiment contraire à leurs intérêts. C’est notamment cet aspect de la franchise participative qui fait le plus débat. Le calcul de ces minorités de blocage se fait en fonction des seuils de majorité en assemblée prévus par la loi ou, le cas échéant, les statuts. C'est pourquoi les franchisés doivent veiller à limiter la participation du franchiseur à un niveau inférieur à la minorité de blocage définie par les statuts choisis par les deux associés.

Les inconvénients de la franchise participatives

La franchise participative présente de nombreux avantages, mais cette formule reste risquée pour les franchiseurs. La franchise participative n'est pas une formule illégale, cependant tout n'est pas permis. Ainsi un contrôle trop important de la part du franchiseur peut poser de nombreux problèmes. Il peut dénaturer la relation entre le franchisé et le franchiseur et ainsi remettre complètement en cause le contrat de franchise !

De nombreux litiges peuvent apparaître si on n'y prend pas garde. Aussi il est très important de tout clarifier et de bien établir les droits et les devoirs de chacun dès le départ. L'établissement d'un pacte d'actionnaires qui permet de fixer les conditions de rachat des parts par les franchisés, est d'une importance capitale. Tout doit être clarifier et noter noir sur blanc. 

Enfin, en prenant une participation financière dans le capital de leur franchisé, les franchiseurs vont également prendre un risque financier. En effet, rien ne leur assure que leur partenaire sera solvable et le risque pour le franchiseur est de se voir entraîner dans la potentielle défaillance du franchisé avec les conséquences que cela implique. Pour une jeune enseigne, notamment, cela peut avoir des répercussions sur la pérennité même du réseau. 

La franchise participative, si elle présente un certain nombre d’avantages, est donc à utiliser avec prudence et parcimonie et ne peut être envisagée comme une stratégie systématique de développement. Son principal attrait reste de permettre de lancer des franchisés au profil parfait mais n’ayant pas les moyens financiers suffisants. Cependant, dans ce cas particulier, certains réseaux lui préfèrent la location gérance qui présente également des avantages et inconvénients. 

>> Lire aussi : Tout savoir sur la location gérance

Quelques exemples

Découvrez quelques exemples d’enseignes ayant recours à la franchise participative : 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,8/5 - 2 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !