logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Investissez dans une franchise de glaces ou de yaourts glacés

Les franchises pour se lancer sur le secteur lucratif des glaces et yaourts glacés

Modifié le - Publié le

La glace constitue le dessert préféré de plus de huit Français sur dix. Ce segment ultra gourmand est d’ailleurs en hausse continue depuis 2016, porté par les innovations des fabricants et des franchiseurs. Les franchises de frozen yogurts et de glaces constituent un vecteur idéal pour se positionner sur ce marché porteur, grâce à des concepts adaptés aux attentes des consommateurs et à un accompagnement de chaque instant. Tout ce que vous devez savoir avant d’investir dans une franchise glacier ou de yaourts glacés.

Investissez dans une franchise de glaces ou de yaourts glacés

Les chiffres clés du marché de la glace

Si, avec 5,5 litres de glaces consommés chaque année par habitant, les Français sont loin derrière les Italiens et les Suédois, qui en consomment chaque année respectivement 11,2 litres et 12,3 litres (selon les chiffres de Planetoscope), la glace reste incontestablement notre gourmandise préférée. 

Et les chiffres du marché parlent d’eux-mêmes :

  • 237.8 millions de litres de glace ont été vendus en 2018, hors bûches
  • le CA s’est élevé à 1.180 milliards d’euros… Contre 223.3 millions l’année précédente ! Soit une augmentation de 6.3 % en volume et 8.4 % en valeur
  • 84.7 % des foyers français ont acheté une glace au moins une fois dans l’année
  • le budget moyen annuel affecté à l’achat de glaces grimpe à 46.6 €
  • le taux de pénétration s’est élevé à 87.4%.

Des indicateurs au vert, donc pour les marchands de glace, qui sont bien décidés à saisir l’opportunité qui leur est offerte !

Un secteur encore dominé par les groupes mondiaux et la grande distribution

Si l’industrie de la glace comporte plus de 400 entreprises en France, ce sont les grands groupes mondiaux qui continuent de dominer le marché et la grande et moyenne distribution concentrent l’essentiel des ventes du secteur (2/3 des ventes).

Sont donc présents sur le marché :

  • Unilever, le leader néerlando-britannique, qui compte dans son portefeuille des marques phares de la glace comme Ben & Jerry’s, Miko, Magnum ou encore Carte d’Or
  • Nestlé, qui a écoulé quelque 190 millions de glaces Extrême l’année précédente et continue de séduire les papilles des consommateurs avec la collection de produits La Laitière
  • Häagen Dazs, qui pèse 8.3% des ventes du secteur
  • Les marques des distributeurs, comme celles d’Intermarché, Casino et Carrefour, qui n’hésitent pas à proposer toujours plus de références dans leurs rayons.

À leurs côtés, des acteurs français comme Thiriet, la Charlotte, la Compagnie des glaces ou Erhard ont réussi leur intégration sur le secteur et tendent à attirer les consommateurs grâce à des glaces et yaourts glacés innovants et gourmands

Les défis du secteur des glaces

Le défi numéro 1 du secteur de la glace, c’est bien entendu la saisonnalité. Le pic de consommation se situe sans surprise pendant l’été et si les conditions météo ne sont pas optimales à cette période, c’est tout un segment qui risque d’être désorganisé. Pour pallier la saisonnalité, les fabricants font preuve d’innovation. Selon l’Association des Entreprises des Glaces, le principe de base pour séduire toujours plus de clients est de « répondre à la règle de 3 de la catégorie : impulsion / plaisir / innovation ».

C’est ainsi que les acteurs du marché proposent une gamme de références sans cesse renouvelée, développent des produits bio ou plus naturels, voire des glaces vegan, en adéquation avec les attentes des consommateurs, ou encore des glaces moins caloriques. Il y a deux ans, l’entreprise familiale Erhard, qui fabrique également des marques de distributeur, MDD, pour d’autres enseignes, a lancé une gamme de glaces gourmandes réalisées à base d’ingrédients soigneusement sélectionnés. Ses sorbets plein fuit ont notamment rencontré un beau succès. « Les consommateurs sont prêts à payer pour retrouver la qualité des glaces pâtissières avec des produits très denses et des matières nobles », estime François Richard, directeur marketing et innovation de l’entreprise familiale dans un article paru sur LSA. 

Autre piste pour désaisonnaliser la glace, en faire un produit de snacking, au même titre que le chocolat, les biscuits et autres pâtisseries que l’on aime consommer sur le pouce ou devant la télévision, après le dîner. C’est ainsi que fleurissent les nouveaux formats individuels, les toppings toujours plus variés et les associations gourmandes comme celle d’Unilever avec Ferrero, qui a donné naissance à une glace Kinder. 

Nouvelle cible également, les moins de 35 ans et les Millenials, pour qui les glaces doivent être instagrammables. Nouvelles textures, ganaches, éclats de noisettes, packagings impactants se prêtent ainsi au partage sur les réseaux sociaux.

Enfin, les glaces spécialement élaborées pour les enfants, sous des licences de marque comme celle des Minions, devraient elles aussi participer à la pérennisation du marché en France.

Le yaourt glacé, la nouvelle star de l’été

Se faire plaisir avec un produit sucré et glacé, voici la promesse que tiennent les frozen yogurts ou yaourts glacés, les nouvelles stars de l’été venues des États-Unis. Moins de matières grasses et plus sains que les crèmes glacées, ils tendent à s’imposer sur le secteur grâce à l’émergence de certaines enseignes comme celle de Yaourt Factory ou de Yaoz, qui cherchent à se développer largement sur le territoire. 

Alors comment s’explique le succès de ce réseau ? Par un concept bien rodé, imaginé par deux ex-étudiants de HEC, qui décident de ramener le yaourt glacé dans leurs valises après un séjour aux USA. Le modèle économique repose sur des corners installés en centre-ville ou en centre commercial, qui proposent des yaourts glacés 0% de matières grasses, personnalisables à l’envi avec des toppings aussi variés que des fruits frais, des bonbons ou des coulis.

Avec quelle franchise de glace se lancer en France ?

Rejoindre un réseau en franchise vous garantit de plus grandes chances de succès dans votre projet de devenir marchand de glace. En effet, vous profiterez immédiatement de sa notoriété, vous n’aurez plus besoin de passer des années à vous bâtir un nom. En parallèle, vous vous verrez remettre clés en mains un concept durablement éprouvé, le savoir-faire et les recettes qui ont forgé la réputation de la marque.

Le réseau Moustache se distingue par exemple de la concurrence avec ses boutiques haut de gamme décorées en noir et or, une sélection d’ingrédients locaux, et un positionnement écoresponsable. Les franchisés apprécient également le rythme de travail : 6 mois d’ouverture et 6 mois de congés.

Il est également possible d’ouvrir une boutique de glaces Häagen Dazs. Les franchisés bénéficient alors de toute la notoriété de l’enseigne mondialement (er)connue et de la qualité de ses produits. 

Enfin, une petite dernière vient de faire son apparition sur le marché du yaourt glacé artisanal à agrémenter soi-même : la marque française Chacun ses Goûts s’est ouverte à la franchise en début d’année. 

Pour ouvrir un glacier artisanal, vous pouvez aussi compter sur la franchise Amorino, qui produit des glaces artisanales dans le pur respect des traditions italiennes. Les ingrédients de très haute qualité comme la vanille Bourbon de Madagascar, les citrons de Sorrento, les manques Alphonso de l’Inde, viennent aromatiser des glaces italiennes à base d’œufs bio et de lait entier.

Autre alternative pour devenir glacier artisanal, Ô Sorbet d’Amour, qui propose plus de 100 parfums à emporter ou à consommer sur place pour les franchisés possédant une terrasse. Installées dans le bassin d’Arcachon, les boutiques bénéficient de l’une des plus fortes marges du secteur de la franchise grâce à la notoriété de cette marque qui existe depuis 1935.

Vous préférez un concept multi-produits ? La franchise Jeff de Bruges propose des crèmes glacées gourmandes aux côtés de son offre de chocolats, dragées et autres bonbons. Les magasins noirs et bleus profitent d’une image de marque très favorable auprès des consommateurs, qui y reviennent régulièrement pour découvrir les nouvelles recettes et vitrines, renouvelées tous les 15 jours. Pour mettre à jour leurs compétences, les franchisés Jeff de Bruges peuvent compter sur un programme de formation continue de qualité.

Un concept comme La Belle Liégeoise devrait également pouvoir vous séduire. Si l’enseigne propose, à la base, des gaufres artisanales belges, elle a bien saisi tout l’intérêt d’adapter son offre pour séduire les gourmands tout au long de l’année. La Belle Liégeoise lance ainsi une gamme de glaces et sorbets à déguster tels quels … ou sur une gaufre !

Découvrez plus en détail chacune de ces franchises de glaces avant de choisir celle avec laquelle vous déciderez de créer votre entreprise ! 

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,4/5 - 8 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top