Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

L'été le 21 juin : le jour le plus long de l’année 2019

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Célébrée depuis la nuit des temps, l’été calendaire tombe cette année un 21 juin. En ce jour de solstice, le Soleil atteint son extrême septentrional, nous faisant bénéficier de plus de 16 heures de lumière. C’est sans doute l’une des raisons qui a poussé Jack Lang à instaurer la fête de la Musique le même jour… Focus sur le commencement de l’été, le 21 juin 2019.

Le 21 juin, jour du solstice d’été

Le solstice d’été est un épisode astronomique qui se produit lorsque le Soleil est à son point le plus au sud de l’équateur terrestre. À l’inverse, le solstice d’hiver a lieu lorsque l’astre du jour atteint son extrême septentrional par rapport à l’équateur céleste. Le solstice correspond ainsi à une durée maximale du jour en été et minimale en hiver et s’oppose aux équinoxes de printemps et d’automne, où la durée du jour et égale à celle de l’année.

Les jours avoisinant les solstices sont donc les plus longs en été et les plus courts en hiver. En conséquence, dans les pays dits tempérés (c’est-à-dire où les températures ne sont ni trop élevées ni trop froides et qui s’opposent également aux pays à deux saisons, sèche et humide), ces jours de solstice servent à marquer les saisons du calendrier. Et bien entendu, ces dernières sont inversées dans les hémisphères nord et sud.

Cette année, le jour de l’été tombe le 21 juin et contrairement aux idées reçues, ce n’est pas toujours le cas ! Il peut en effet survenir entre le 19 et le 22 juin. C’est ainsi que durant le XXIe siècle, le solstice d’été va se produire 53 fois le 21 juin et 47 fois le 20 juin.

L’été tombe-t-il forcément un 21 juin ?

La réponse est donc non. Mais comment expliquer ces écarts ? Ils sont dus aux variations de la déclinaison solaire, qui deviennent de plus en plus petites au fur et à mesure que le Soleil s’éloigne ou s’approche des solstices d’été ou d’hiver. Juste avant ces derniers, la vitesse de variation de la déclinaison passe en dessous de 30 secondes d’arc par jour et sont difficiles à calculer par les outils astronomiques, qu’il s’agisse du sextant ou de l’astrolabe. C’est pourquoi la datation du solstice est imprécise, de l’ordre de 3 à 5 jours.

De plus, le calendrier grégorien fait lui aussi varier la date du solstice d’été. Comme l’orbite de la Terre n’est pas totalement circulaire et que sa vitesse dépend de sa position, les saisons ne possèdent pas toutes une durée égale. Elles varient de 89 jours pour l’hiver à 93.7 jours pour l’été boréal. L’année tropique, légèrement plus longue que l’année civile, décale d’environ 6 heures la date du solstice chaque année. Les années bissextiles permettent de corriger cet écart tous les 4 ans.

C’est ainsi que l’été a pu tomber le 22 juin en 1975, ce qui se reproduira en 2203, ou qu’il tombera le 19 juin en 2488, un évènement qui n’est encore jamais intervenu depuis la création du calendrier grégorien.

Le jour le plus long de l’année

Lors du solstice d’été, la trajectoire du Soleil atteint son point le plus haut par rapport aux étoiles. En parallèle, l’axe de rotation de la Terre, qui est incliné d’environ 23° par rapport à la verticale du plan de son orbite, implique que l’hémisphère nord est plus « proche » du Soleil que l’hémisphère sud, un phénomène qui atteint son apogée autour du 21 juin.

En conséquence, le Soleil est à son zénith au-dessus du tropique du Cancer et le jour est plus long que la nuit. La journée peut ainsi dépasser 16 heures du lever au coucher du soleil. Cette année, l’apogée aura lieu le 21 juin à 15h54, qui marquera le début de l’été. En 2015 à Paris, le jour s’est levé à 5h47 pour se coucher à 21h58, la journée a ainsi duré 16 heures et 11 minutes. Dès le 22 juin en revanche, la durée du jour commencera à diminuer et si cette diminution sera de prime abord imperceptible, elle va ensuite aller en s’accélérant jusqu’à l’équinoxe d’automne.

Il est à noter que plus l’on s’approche du cercle polaire arctique, plus la durée du jour augmente. Dans les pays nordiques, on passe alors à l’été perpétuel. A Trondheim par exemple, au nord de la Norvège, le 21 juin 2018 a eu une durée de 20 heures et 35 minutes et le soleil n’étant pas descendu sous l’horizon, il n’y a pas eu de nuit.

Le solstice d’été dans l’histoire

L’arrivée de l’été a toujours été synonyme de fêtes, et ce depuis l’Antiquité. En Égypte, l’année débutait le jour du solstice, quand les eaux du Nil gonflent. En Grèce, l’été marque le début des festivités associées aux divinités d’Athéna et de Déméter.

De la même manière, les sites hérités du néolithique révèlent les célébrations liées au passage à l’été. Les alignements de mégalithes, les menhirs et autres dolmens sont en effet érigés en fonction du lieu où le Soleil se lève le 21 juin et à cette date, des festivités sont notamment organisées à Stonehenge, un vaste ensemble mégalithique situé en Angleterre.

Certaines tribus amérindiennes et notamment les Indiens des Plaines et les Sioux se lancement dans une danse du Soleil pendant le solstice d’été, une forme de prière pour le renouveau de la vie et des saisons.

Dans la Chrétienté, les anciennes fêtes païennes associées au solstice d’été ont donné naissance à la fête de Saint-Jean, qui a lieu chaque année le 24 juin et pendant laquelle étaient organisées des retraites au flambeau et des feux de joie, jusqu’à leur interdiction dans les années 60 pour des raisons de sécurité.

Le 21 juin, c’est aussi le jour de la fête de la musique

La nuit la plus courte a été choisie par Jack Lang dès 1982 pour l’instauration de la Fête de la musique. Le passage à l’été constitue donc l’occasion d’organiser un peu partout en France des concerts de live music, une tradition qui a fini par s’exporter vers l’Europe et dans le monde entier. Aujourd’hui, plus de 120 pays célèbre la Fête de la musique en été.

Le 21 juin 2019 forme donc un rendez-vous pour les musiciens amateurs, qui peuvent se produire gratuitement dans les espaces publics et dans les rues. Les villes peuvent également organiser des podiums où sont invités les plus grands noms de la musique français et internationale. Selon le Ministère de la culture, chaque début d’été, ce sont quelque 5 millions de musiciens, qui animent 18 000 concerts en France et rassemblent plus de 10 millions de spectateurs.

Que faire pour le jour de l'été ?

En ce jour le plus long de l’année, prenons rendez-vous autour d'une bière et d'un burger dans un café Ninkasi, la franchise organise en effet plus de 900 concerts par an dans ses établissements. Sur la terrasse d'un Garden Ice Café, on se réjouit des douces températures tout en dégustant une salade gourmande.

Et que faire avec des enfants ? On profite du mercure qui grimpe pour les emmener dans des parcs de loisirs outdoor comme le Youpi'parc ou on loue un vélo dans une Station Bee's pour prendre un grand bol d'air à la campagne. 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,8/5 - 9 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !