logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Pourquoi célèbre-t-on la Fête du travail et offre-t-on du muguet le 1er mai ?

Tout savoir sur la Fête du travail du 1er mai

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Puisant ses origines aux États-Unis, la Fête du travail est aujourd’hui célébrée un peu partout dans le monde, à l’exception, en Europe, de la Suisse et des Pays-Bas. Le 1er mai 2019 constitue l’occasion de se pencher sur l’histoire de la Fête des travailleurs et sur celle de l’un de ses symboles, le muguet. La vente des petits clochettes blanches représente chaque année un pourcentage important du CA des fleuristes et une source de revenus non négligeable pour le Parti Communiste Français. Tout savoir sur la Fête du travail le 1er mai.

L’histoire de la Fête du travail, une célébration née aux États-Unis

Les origines de la Fête du travail sont à rechercher du côté du pays de la libre entreprise, les USA, à la suite de revendications du monde ouvrier et anarchiste.Une grève générale est ainsi lancée le 1er mai 1886, avec pour objectif d’obtenir la journée de travail de 8 heures. Pourquoi le 1er mai ? Tout simplement parce qu’une grande partie des entreprises entament leur année comptable et que la plupart des contrats arrivent à échéance à cette date-là. S’ensuit le déménagement quasiment obligatoire des ouvriers pour retrouver du travail, le 1e mai étant ainsi baptisé « moving day », le jour du déménagement. 370 000 travailleurs répondent présent à l’appel à la grève, paralysant ainsi de nombreuses usines.

À Chicago, la grève s’éternise pendant 4 jours et dégénère dans un bain de sang. Une bombe est lancée sur les policiers, qui ripostent en tirant dans la foule. Bilan : une dizaine de morts, mais plus de 200 000 ouvriers américains obtiennent la journée de travail à 40 heures. 5 anarchistes sont condamnés à mort, 4 seront exécutés et le dernier se suicidera en prison.

La Fête des travailleurs : pour le passage à la journée de 8 heures en France

En juillet 1889, la IIe internationale socialiste se réunit à Paris à l’occasion du centenaire de la Révolution française, et décide de faire du 1er mai la Journée internationale des travailleurs, en commémoration des évènements du Haymarket Square de Chicago. La revendication majeure est également le passage à la journée de 8 heures de travail.

La fête du travail est ainsi célébrée deux ans durant, avant de tourner au drame à Fourmies dans le Nord de la France. Des ouvriers réclamant l’instauration de la journée de 8 heures sont fusillés par la troupe militaire formée sur demande du patronat. 9 morts et 35 blessés inscrivent définitivement le 1er mai dans la tradition de la lutte ouvrière.

Pourquoi le 1er mai est un jour férié ?

Il faut attendre le 23 avril 1919 pour que le Sénat français ratifie effectivement la journée du 8 heures et fasse du 1er mai 1920 une journée chômée. Plus tard, en 1936, l’arrivée du Front Populaire au pouvoir permet l’instauration de mesures phares en faveur des travailleurs. Le temps de travail hebdomadaire est réduit à 40 heures par semaine et deux semaines de congés payés sont accordées aux salariés.

L’arrivée de la Seconde Guerre mondiale marque une autre étape dans l’histoire de la Fête du travail. Sous le régime de Vichy, le maréchal Pétain décide avec la loi Belin de faire du 1er mai la Fête du travail et de la Concorde, essayant par-là d’associer le patronat et le salariat dans un esprit corporatiste, et de mettre fin à la lutte des classes. On passe donc de la Fête des travailleurs à la Fête du travail, qui deviendra un jour chômé et payé en 1947, selon les dispositions du gouvernement de la Libération.

Les défilés du 1er mai et les organisations politiques

En hommage aux luttes ouvrières et syndicales, quelques organisations et partis politiques organisent traditionnellement des défilés le 1er mai. C’est notamment le cas de Force Ouvrière, de la CGT, le CFTC, la CFDT ou encore du Parti Communiste Français. Si leur participation est historique, celle du Front National est en revanche bien plus récente.

Longtemps, le parti d’extrême droite organisait son défilé le 8 mai, en commémoration de la libération d’Orléans par Jeanne d’Arc. En 1988, Jean-Marie Le Pen décide de déplacer le défilé au 1er mai, espérant récolter des voix pour le second tour des Présidentielles, programmées le 8 mai cette année-là. Nicolas Sarkozy a lui aussi choisi de rassembler ses partisans le 1er mai 2012, avant de perdre les élections au profit de Français Hollande.

Le 1er mai, un jour toujours chômé et payé

11 jours fériés figurent au Code du travail, mais un seul est obligatoirement chômé : celui du 1er mai. Les salariés n’ont donc pas l’obligation de venir travailler et leur rémunération leur est tout de même versée. Aucune condition d’âge ou d’ancienneté ne vient conditionner ce droit.

Bien entendu, cette règle est soumise à exception en fonction du secteur de travail. Les établissements de santé, ou industriels qui fonctionnent en continu, ou encore les hôtels peuvent exiger de leurs salariés qu’ils viennent travailler le 1er mai. Ils en droit en échange à des contreparties, variables en fonction de leur convention collective.

>> Lire aussi : Où travailler en France 

Pourquoi vend-on du muguet pour la Fête du travail ?

L’un des symboles du 1er mai et de la Fête du travail, c’est bien entendu le muguet. Avant les clochettes blanches, il y a eu le triangle rouge porté par les manifestants lors de la grève du 1er mai 1890, dont chacun des côtés représentait une revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Il sera remplacé par une fleur d’églantine après la fusillade de Fourmies, en mémoire de l’une des victimes, Marie Blondeau, qui en portait une à sa boutonnière au moment où elle a été tuée. Le muguet apparaîtra sous le régime de Vichy, imposé par le maréchal Pétain, qui estime que la couleur rouge rappelle trop le communisme.

Il est à noter que la tradition d’offrir du muguet pour le 1er mai existe depuis la Renaissance en France. Le roi Charles IX en avait reçu le 1er mai 1561 comme porte-bonheur et décide d’en offrir les années suivantes à toutes les dames présentes à la cour en ce jour.

>> Lire aussi : Ouvrir un magasin de fleurs 

Les chiffres de la vente du muguet en France

La vente de fleurs sur la voie publique est interdite, à l’exception du muguet le 1er mai. Il existe en effet une tolérance administrative encadrée par des arrêtés municipaux, qui permet de proposer du muguet sauvage en petite quantité, à condition de ne pas s’installer à proximité d’un fleuriste, de pas matérialiser le point de vente avec un tréteau ou une table, ou encore de ne pas ajouter d’autres fleurs ou un emballage aux brins.

Chaque année, il se vend environ 69 millions de brins de muguet pour un budget global de 100 millions d’euros, dont 10% sont réalisés sur la voie publique. 85% du muguet non sauvage est produit à Nantes, le reste dans la région de Bordeaux. 15 jours avant le 1er mai, quelques 4 000 saisonniers viennent au secours des 2 000 salariés des récoltants.

Le premier à bénéficier des fruits de la vente tolérée de muguet demeure le Parti Socialiste Français, qui récupérerait entre 500 000 et 600 000 € chaque année, à l’occasion de la Fête du travail.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top