logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La fraude sur le web prend de l'ampleur

Selon une étude Toluna pour Affinion International

Publié le

Près de la moitié des Français (42% des hommes, 31% des femmes), déclarent avoir déjà été victimes d'une fraude sur le web

Phishings, piratages, vols et arnaques en tout genre sont en hausse en France selon les résultats d'une étude réalisée par Toluna pour Affinion International publiés récemment.

Selon une étude publiée en août par Affinion International, éditeur de solutions de prévention et de détection de la cyberfraude, 42% des hommes et 31% des femmes interrogées déclarent avoir déjà été victimes d'une fraude sur internet ! Un vrai phénomène qui prend de l'ampleur apparemment, malgré la mise en place récente du RGPD.

Des cyber délits de plus en plus fréquents

Quatre grandes catégories de cyber délits sont repérés par l'étude Toluna : la fraude aux achats et le vol de coordonnées bancaires dans 54% des cas, les tentatives d'extorsion par e-mail de type phishings (41%), les SMS et e-mails frauduleux (30%) et les usurpations d'identité sur les réseaux sociaux (29%).

Selon les personnes interrogées, les montants extorqués sont en majorité inférieurs à 200 euros (54% des cas), mais un internaute extorqué sur trois (33%) estime tout de même avoir perdu entre 2.000 et 10.000 euros. Les montants supérieurs à 10.000€ restent quant à eux, fort heureusement, beaucoup plus rares (0,8%).

L'enquête confirme également que selon l'âge, les arnaques s'adaptent. Ainsi, les seniors de 55 ans et plus, moins au fait des arnaques du web, sont une cible privilégiée du phishing : 1 senior sur 2 aurait ainsi déclaré s'être déjà fait escroquer par un hameçonnage par e-mail. C'est beaucoup plus que chez le reste de la population (1 Français sur 3 dans la tranche d'âge 35-54 ans).

Chez les 18-35 ans, la fraude la plus courante citée est l'usurpation des comptes sur les réseaux sociaux. 43% des sondés de cette tranche d'âge auraient ainsi déjà été touchés par cette pratique (vs 21% chez les seniors).

Interrogés sur les parades mises en place pour se protéger des fraudes sur le web, les Français optent en premier lieu pour une modification s'accompagnant d'une complexification des mots de passe pour 76% des répondants, suivie par une vigilance renforcée des partages chez 66% des femmes, la suppression régulière des cookies chez 60% des hommes.

Les Français peu au fait des systèmes de recours

Une fois que le mal est fait, les Français se trouvent souvent démunis. Leur premier réflexe est de porter plainte dans 51% des cas, 46% changent leurs mots de passe pour éviter que cela se reproduise, 29% seulement se rapprochent de leur assureur pour se renseigner sur les modalités d'une éventuelle prise en charge. Globalement, 64% des sondés déclarent ne pas savoir quoi faire en cas d'usurpation d'identité, et presque autant (59%) ne savent pas qu'il existe des services dédiés mis en place par les banques et les compagnies d'assurance pour limiter les risques liés à la navigation et aux achats sur le web.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top