logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Coiffure : les solutions pour ouvrir un salon de coiffure en franchise

7 700 franchisés en coiffure

Publié le

Développé en franchise depuis de nombreuses années, le secteur de la coiffure se porte mieux. Deuxième secteur de l'artisanat en nombre d'entreprises, la coiffure innove et recrute en franchise.

Crise et forte concurrence obligent, le marché de la coiffure a connu des heures sombres ces dernières années. Mais après de fortes baisses, et de nombreux salons acculés à baisser définitivement le rideau, le marché se redresse peu à peu. La franchise s'en tire globalement mieux que les indépendants grâce notamment à des concepts en évolution où les services complémentaires viennent améliorer les marges.

Salon de coiffureUn marché à deux vitesses

Selon les derniers chiffres publiés par le Conseil National des Entreprises de Coiffure (CNEC), en 2016, le secteur de la coiffure comptait 85.700 établissements (+3% vs 205) dont 39.585 employeurs. Sur ce total, 67% sont des établissements indépendants, 24% sont des coiffeurs à domicile et 9% des établissements sous enseigne. Toutes catégories confondues, le secteur a généré en 2016, quelque 5,895 milliards d’euros HT de chiffre d'affaires. Le CA global du secteur est réalisé à 79% par les établissements employeurs. Parmi ceux-ci, 43,5% du CA est réalisé par les établissements sous enseigne alors que ces derniers sont pourtant largement minoritaires en nombre aux salons indépendants. Ceci démontre clairement l'intérêt de la franchise ! Les 7.700 établissements sous enseigne totalisent à eux seuls 50.800 actifs, soit 4.700 non-salariés et 46.100 salariés, tandis que les établissements indépendants totalisent 184.258 actifs, soit 71.150 non-salariés (19.400 à domicile) et 113.108 salariés. Comparativement, les établissements sous enseigne emploient beaucoup plus que les indépendants (9% des établissements emploient 19,5% des salariés du secteur). Les régions où le nombre d'établissements est le plus élevé sont l’Île-de-France (12.370 unités soit 14,5% du total), l'Auvergne - Rhône-Alpes (10.578 unités, 12,5%). Suivent au coude à coude l'Occitanie (8.551 unités, 10%) et la Nouvelle Aquitaine (8.533 unités, 10%), puis PACA (7.973 unités, 9%), les Hauts-de-France (7.653 unités, 9%), le Grand-Est (7.205 unités, 8,5%). Les autres régions arrivent loin derrière : Pays-de-la-Loire (4.738 unités, 5,5%), Normandie (4.322 unités, 5%), Bretagne (3.987 unités, 4,5%), Bourgogne-Franche-Comté (3.712 unités, 4,5%) et enfin Centre-Val-de-Loire (3.272 unités, 4%). Les DOM totalisent quant à eux 2.278 unités (2,5%). Le ticket moyen en 2016 s'établit à 44,50€ pour les femmes et 20,40€ pour les hommes. Ces prix moyens sont un peu plus élevés dans les établissements sous enseigne, respectivement 46,40€ pour les femmes et 23,20€ pour les hommes. Le ticket moyen évolue également selon la localisation des salons : 49,70€ pour les femmes et 25,70€ pour les hommes en Île-de-France vs 42,50€ pour les femmes et 19,3€ pour les hommes en province.

Les avantages de la franchise dans la coiffure

Deuxième secteur de l'artisanat en nombre d'entreprises, la coiffure est un secteur très concurrentiel. Pour sortir du lot et générer un chiffre d'affaires suffisant pour dégager de la marge, rejoindre une enseigne est clairement une bonne idée. Pourquoi ? En premier lieu, les réseaux de franchise développent une identité forte. La notoriété de l'enseigne est un vrai plus à l'installation. L'autre grand atout de la franchise tient à l'innovation produit. Chaque salon sous enseigne profite soit de produits de marques connues à prix négociés soit de marques propres vendues en exclusivité avec des marges plus conséquentes. Globalement, les salons sous enseigne génèrent également plus de chiffre d'affaires du fait des offres le plus souvent développées en haut de gamme. Ceci est vrai pour la majorité des salons mais quelques enseignes se positionnent également sur le discount avec des offres à bas prix mais avec de forts volumes. Un autre avantage de la franchise sur le marché de la coiffure tient à la diversification des offres. Outre les prestations de coiffure, les salons ajoutent des prestations de manucures et de soins capillaires. En optant pour la franchise, chaque coiffeur franchisé bénéficie de formations (initiale et continue), d'une assistance technique et juridique, d'une aide au montage et d'un accompagnement (aide à la recherche de local, aménagement du point de vente, recrutement, communication...).

Les inconvénients de la franchise dans la coiffure

Les offres étant le plus souvent positionnées sur le haut de gamme, la création d'un salon est renchérie. Emplacement N°1, équipements haut de gamme et belles décorations aux couleurs de l'enseigne font monter la note lors de l'installation. Au quotidien aussi, le poste financier du personnel est souvent beaucoup plus élevé. Les salons sous enseigne sont en effet ouverts sur des plages horaires élargies. Pour respecter les congés et les vacances, les équipes doivent être plus conséquentes. Cela se vérifie dans les chiffres précédemment cités : 9% des établissements emploient 19,5% des salariés du secteur.

Salons de coiffure, quelles sont les enseignes ?

En France, trois grands groupes se partagent actuellement le marché de la coiffure :

  • Provalliance avec ses marques complémentaires Franck Provost, Jean-Louis David, Coiff & Co, Saint Algue, Fabio Salsa, Intermede, Interview, Niwel, Jean-Marc Maniatis, soit un peu plus de 3.000 salons ;
  • Dessange International avec ses marques Dessange, Camille Albane, Fantastic Sams, Phytodess et Coiff'diff, soit un peu plus de 1.700 salons ;
  • Le groupe Vog avec ses marques Vog, Tchip coiffure, Shampoo Expert et Michel Dervyn, soit environ 900 salons.

Ouvrir un salon en franchise

La coiffure fait partie des activités artisanales réglementées. En effet, un coiffeur est un professionnel qui réalise des soins pour la chevelure et à ce titre, il doit acquérir un savoir-faire sanctionné par l'obtention d'un diplôme. Pour ouvrir un salon de coiffure en franchise, le candidat doit donc obligatoirement être titulaire d'un BP de coiffure (brevet professionnel), ou d'un BM (brevet de maîtrise), ou recruter des salariés diplômés. Le choix de l'enseigne est fonction de la ville d'implantation, de la concurrence sur place et de l'apport personnel disponible. Avant de se lancer, il est indispensable de procéder à une étude de marché sérieuse pour jauger de la concurrence et du potentiel de clientèle. Cette étude doit aussi permettre de déterminer les lieux de flux de la ville. Dès lors que l'enseigne est choisie, la recherche d'un local peut commencer. Généralement, les salons de coiffure en franchise s'installent sur des zones passantes, soit en centre-ville, soit en centre commercial. Ce type de local est souvent difficile à trouver et cher à louer. Un business plan détaillé est ensuite nécessaire pour poser le projet et s'assurer de sa rentabilité. Sur la base de ce dossier complet, le plan de financement pourra se monter. En termes de budget, en moyenne, il faut compter un investissement de 30 000 euros pour l’ouverture d’un salon de coiffure, mais cette moyenne cache de forte disparité selon le standing de l'établissement à ouvrir. En fonction de l'enseigne, l'investissement peut osciller entre 10.000 et plus de 150.000€.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top