logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Réseaux d'accompagnement : qu’est-ce que c’est ?

Quel est le rôle des réseaux d'accompagnement ?

Modifié le - Publié le

Si les statistiques varient selon les années et les études, il est communément admis que les entreprises ayant bénéficié de l’aide d’un ou plusieurs réseaux d’accompagnement ont un taux de survie à trois ans nettement supérieur à celles qui n’ont bénéficié d’aucun accompagnement. A quoi servent-ils précisément ? Quels sont-ils et comment choisir parmi l’offre pléthorique ? Focus sur les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise.

Réseaux d'accompagnement : qu’est-ce que c’est ?

A quoi servent les réseaux d’accompagnement ?

Alors que seuls 39% des chefs d’entreprise se faisaient accompagner au moment de la création en 2014, 90% de ces derniers se disaient satisfaits de cet accompagnement.

Et pour cause : les réseaux d’accompagnement apportent une aide précieuse non seulement en amont de la création de l’entreprise mais aussi et surtout, un suivi après la création. C’est notamment ce dernier qui est un gage de pérennité des structures accompagnées, en ceci qu’il permet une agilité, une adaptation de l’entreprise à la réalité de son marché.

Concrètement, hors financements, les réseaux d’accompagnement apportent aux créateurs d’entreprises :

  • Des conseils techniques et stratégiques ;
  • Un soutien humain ;
  • Des conseils et des informations avisées sur les formalités et les solutions de financement (deux aspects qui constituent les points principaux pour lesquels les porteurs de projets attendent de l’aide) ;
  • Un regard extérieur.

Grâce à cela, les réseaux d’accompagnement permettent de :

  • Valider la pertinence de son projet ;
  • Valider chaque étape de son business plan (voir notre article sur l’élaboration de son business plan) ;
  • Identifier les subventions et autres sources de financements auxquelles on peut accéder ;
  • Effectuer des formations sur des thématiques précises identifiées lors de l’accompagnement comme présentant des défaillances : marketing, gestion, vente, management, etc.

En somme, le regard extérieur avisé et expérimenté des professionnels des réseaux d’accompagnement permet de prendre du recul par rapport à son projet, de se poser ainsi les bonnes questions et, surtout, d’acquérir de la méthode dans la construction de son projet d’entreprise.

L’objectif des réseaux d’accompagnement est donc de « faire réussir le créateur, quel que soit son profil, à partir du moment où il a la personnalité d'un entrepreneur », résume Sophie Jalabert, déléguée générale du BGE (Réseau national d'appui aux entrepreneurs).

Choisir son réseau d’accompagnement

Une fois posés les atouts des réseaux d’accompagnement, encore faut-il sélectionner ceux vers lesquels se tourner. En effet, en France, l’offre est pléthorique. Le choix du réseau dépendra principalement de son profil de porteur de projet, de ses besoins (financement ou non) et de ses affinités avec une philosophie. Et ce, sachant qu’il est possible de cumuler certains de ces accompagnements.

Les chambres consulaires : CCI et CMA

L’un des métiers des chambres consulaires (CCI et CMA) est d’accompagner les porteurs de projets avant, pendant et après la création de leur entreprise. Elles ne proposent pas d’hébergement juridique ni de financement : mais une expertise, certains outils et de la formation. Leurs missions principales dans l’accompagnement des créateurs :

  • Soutien au montage et mise en place du projet ;
  • Aide dans l’élaboration du business plan ;
  • Aide dans l’élaboration des prévisionnels financiers ;
  • Stratégie de financement ;
  • Recherche d’aides et de subventions.

Il est à noter que l’accompagnement par les chambres consulaires est gratuit pour les porteurs de projets éligibles au dispositif Nacre. Pour les autres, cet accompagnement est payant, à l’instar des formations à la création d’entreprise (qui peuvent néanmoins être prises en charge par le CPF ou Pôle Emploi, selon le profil du candidat).

Les CCI et CMA peuvent également réaliser des études de marché et/ou fournir des données brutes pour réaliser une étude de marché. Toutefois, ces prestations sont payantes en sus.

Les réseaux associatifs gratuits

A côté des CCI et CMA, il existe depuis des décennies des réseaux associatifs d’accompagnement. Il s’agit principalement des structures suivantes, qui disposent toutes de relais un peu partout sur le territoire national, et même à l’international pour certaines d’entre elles :

  • BGE : réseau national d’appui à la création d’entreprise existant depuis plus de 30 ans, BGE est une association qui dispose de près de 500 antennes en France. L’un de ses atouts est d’être également centre de formation : ainsi, un créateur d’entreprise peut bénéficier de l’accompagnement et des formations complémentaires au sein de la même structure.
  • Réseau Entreprendre : créée en 1986, Réseau Entreprendre est une association reconnue d’utilité publique qui regroupe des dizaines de milliers de chefs d’entreprises qui accompagnent bénévolement des créateurs pour les aider à monter et pérenniser leurs projets. Sur dossier, l’association accepte de prendre en charge les porteurs de projets et peut même accorder des prêts d’honneur pour faciliter l’accès au financement.
  • France Active : France Active est un réseau d’accompagnement qui cible plus particulièrement les porteurs de projets ayant des profils dits « prioritaires » (jeunes avec de faibles apports, femmes en recherche d’emploi, porteurs de projets issus de territoires fragiles, etc.) et/ou des projets inscrits dans l’économie sociale et solidaire. France Active propose également des financements (prêts, garanties de prêts, investissements en propre, etc.).
  • Initiative France : « c’est un réseau de 215 associations de bénévoles, sur tout le territoire, qui se sont donné comme objectif de faire en sorte que toute personne qui a une idée puisse créer sa propre entreprise facilement. Et surtout créer une entreprise qui va durer et qui sera accompagnée pendant plusieurs années pour être un succès » expliquait ainsi Guillaume Pépy sur France Inter, le 10 juillet 2020. Le mode d’intervention des plateformes du réseau Initiative France repose sur un prêt d’honneur assorti d’un accompagnement pendant la durée de remboursement du prêt.

Il est à noter enfin qu’il est également possible, voire souhaitable en fonction des projets et des profils, de cumuler l’un ou plusieurs de ces accompagnements avec les accompagnements proposés par les réseaux de franchises. En effet, même quand on souhaite créer son entreprise en franchise, il peut être particulièrement profitable de se tourner, accompagné par sa tête de réseau, vers l’un des réseaux d’accompagnement présentés, notamment afin de bénéficier de prêts d’honneur, pour renforcer sa capacité de financement et mettre ainsi toutes les chances de son côté.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 2,8/5 - 4 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top