logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Création d'entreprise : la micro-entreprise a pris de l'ampleur en 2016

Selon une étude Acoss Stat

Publié le

Acoss Stat, observatoire économique de l'Acoss et des Ursaff, publiait fin juillet son suivi conjoncturel concernant les micro-entrepreneurs en 2016. C'est notamment la hausse de 7% du nombre de bénéficiaires du régime de la micro-entreprise par rapport à 2015 qui marque les esprits.

Belle dynamique pour la micro-entreprise en 2016La micro-entreprise n'aura pas attendu l'élection présidentielle et les promesses de réforme d'Emmanuel Macron pour accélérer son développement : en 2016, le nombre de micro-entrepreneurs s'accroit de 7% par rapport à 2015, soit 70.000 nouveaux inscrits, pour un total de 1.072.000 bénéficiaires du régime.

Le chiffre étonne quelque peu, puisqu'il s'agit de la première accélération des créations depuis le lancement du dispositif en 2009, le rythme de progression ayant plutôt eu tendance à baisser depuis lors. Cette embellie procède à la fois de l'augmentation des immatriculations et de la baisse des radiations, respectivement à +8,2% et -4,9%.

La micro-entreprise est globalement en bonne santé…

Outre l'augmentation du nombre de micro-entrepreneurs, Acoss Stat note la croissance du nombre de bénéficiaires déclarant un chiffre d'affaires positif, de même que les hausses du chiffre d'affaires trimestriel global et du chiffre d'affaires trimestriel moyen.

Plus précisément, 62,5% des inscrits ont déclaré un chiffre d'affaires positif au dernier trimestre 2016, en hausse de 6,1% par rapport à 2015, année qui avait déjà vu une hausse de 7,8%. Côté chiffre d'affaires trimestriel, on observe une croissance de 8,9% sur le résultat global, et une hausse de 2,7% sur le CA trimestriel moyen sur un an.

… mais affiche des disparités en fonction des secteurs et des régions

Lorsqu'on observe les chiffres de plus près, ce dynamisme général affiche en réalité quelques disparités, tant en fonction des secteurs que des régions. Ainsi l'étude d'Acoss Stat montre que les secteurs des transports, des activités immobilières et de la santé observent une hausse du nombre d'inscrits particulièrement marquée, avec respectivement +67,7%, +19,1% et +16,9%, tandis que l'on retrouve en queue de peloton les activités juridiques (-1,8%) et les réparations hors automobile (-1,9%). Côté chiffre d'affaires, le transport, l'immobilier et la santé se démarquent encore, laissant cette fois en bout de file l'agriculture et le commerce de détail sur marchés non classé ailleurs.

En ce qui concerne les disparités régionales, il est à noter que l'ensemble des régions françaises enregistrent des chiffres en hausse, tant pour le nombre de micro-entrepreneurs que pour le chiffre d'affaires trimestriel global. Mais la Corse et PACA marquent le pas, avec respectivement +3% en 2016 contre +11,6% en 2015, et +2,8% contre +7,1%. L'Aquitaine, les Pays de la Loire et l'Ile-de-France sont, elles, les régions les plus dynamiques.

A quoi s'attendre pour la suite ?

Après les effets de la loi Pinel qui avait quelque peu "brouillé les pistes" pour les créateurs d'entreprise par les instabilités et les incompréhensions qu'elle a provoquées, il semble que la micro-entreprise soit sur la pente ascendante, comme le prouve les résultats de 2016. Le gouvernement a bien compris que les micro-entrepreneurs sont une composante non négligeable de l'économie française avec 8,752 Milliards d'euros générés en 2016, et des chantiers sont en cours pour leur donner toute la place qu'ils méritent. De nouvelles plateformes digitales apparaissent, les entreprises ont davantage recours à cette forme de travail, et surtout, des réformes importantes sont attendues, annoncées comme des priorités par Emmanuel Macron. Parmi elles, la hausse des plafonds de chiffre d'affaires, la refonte du RSI, ou encore l'exonération de charges la première année d'activité devrait sans nul doute booster la croissance de ce régime dans les mois et les années à venir.

Retrouvez ci-dessous l'étude complète publiée par Acoss Stat

 
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top