logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La franchise et Noz : quelles alternatives dans le déstockage ?

Max Plus, Bravo Les Affaires, Le Marché aux affaires

Publié le

A l’heure de la généralisation de l’achat malin d’occasion ou en neuf à petit prix, les enseignes de déstockage et de vente de produits discount deviennent des repères pour les consommateurs à l’affût de bonnes affaires. Et tout le monde (ou presque!) s’y met !

ouvrir un magasin de destockage en franchiseLe succès des magasins d’usine et de l’outlet l’atteste : le déstockage a la cote ! Surstocks, méventes, liquidation des anciennes collections, fins de série, litiges de transports... les Français sont de plus en plus nombreux à chercher la bonne affaire, pour payer moins chers des produits divers. Et comme, face à eux, les marques cherchent à tout prix à se débarrasser des invendus sans (trop!) perdre d’argent, la boucle est bouclée ! Et les initiatives se multiplient sur le marché juteux du déstockage. Le nombre d’opérateurs spécialisés ou non explose, portés en cela par les nouvelles habitudes de consommation entérinées par la crise et la baisse du pouvoir d’achat.

Trois types d’opérateurs dans le déstockage

Sur le marché du déstockage, trois types d’opérateurs se côtoient.

Les premiers sont les pure players du net comme Degriffstock, Les Aubaines de La Redoute, Excedence (3Suisses, Daxon, etc.), Bazarchic, Dress-for-Less, Closeout, Destockage-Habitat, etc.

Les seconds sont des spécialistes du déstockage comme Noz bien sûr, mais aussi des enseignes comme Millestock, Max Plus, Stokomani (déstockage de grandes marques), Bravo Les Affaires, Cash Affaires, Croc'Affaires, Electro-Dépôt (activité low cost du groupe HTM aux côtés de Boulanger, Webdistrib ...), ID Stock dans le Nord Pas-de-Calais, Ueda, Chronostock (magasins éphémères de déstockage), etc. Toutes ces entreprises (également appelées soldeurs) sont les spécialistes des marchandises dites « hors cours ». Les approvisionnements sont très majoritairement, voire exclusivement, issus de déstockage, de surplus de stock, de fins de série, de DLUO courtes de changement de packaging, d’abandon de références, de vente aux enchères suite à des liquidations ou des litiges de transports.

Les troisièmes sont les grandes marques elles-mêmes qui offrent leurs fins de séries à la vente à prix réduits de façon ponctuelle sur leur site internet respectif, ou plus organisée à l’image de Confo Dépôt (le volet déstockage de Conforama), Go Stock (le volet déstockage de Go Sport), « Le coin des bonnes affaires » dans les magasins Ikea, ou encore Koodza, anciennement Toboggan (le volet déstockage de Décathlon).

A ces trois types d’opérateurs s’ajoutent aussi des enseignes plus typées discounters et solderies qui flirtent sur le même créneau de la bonne affaire à petit prix comme le Marché aux affaires, Babou, Bazarland, Gifi, Districenter, la Foire Fouille, Centrakor, etc.

La franchise quasi absente dans le déstockage...

Si bon nombre des spécialistes du déstockage ont pignon sur rue au gré d’un réseau de magasins parfois imposant (277 magasins sous enseigne Noz, 70 magasins Electro-Dépôt, 65 magasins Stokomani, 51 magasins Max Plus, une quinzaine de Mille Stocks, etc.), très peu ont choisi le modèle de la franchise pour se développer. Noz ne se développe ainsi qu’en propre via des succursales. Le même choix a également été fait par Electro-Dépôt et Stokomani. Max Plus accepte au coup par coup des partenariats sous forme de franchise en fonction des profils, tandis que Bravo Les Affaires se développe en franchise (apport personnel de 40 à 150.000€, droit d'entrée 25.000€, surface moyenne de 500 à 1.200m²)...

… mais très active dans le discount !

Dans le secteur des discounters et des solderies qui opèrent sur des cibles assez proches en terme de clientèle, la franchise est notablement plus développée avec notamment des réseaux comme Gifi (444 magasins), Centrakor (300 magasins), la Foir'Fouille (220 magasins) ou encore Tati (150 magasins), MDA (électroménager), Mac Dan, Hema, Flying Tiger, Sestrene Grene, mais aussi hors franchise comme Primark (vêtements), Districenter, etc.

A ces grandes enseignes françaises et étrangères s’ajoutent des enseignes comme :

Babou, l'enseigne spécialiste des produits d’équipement de la maison et de la personne à prix discount. Ce réseau fort de 92 magasins se développe selon la formule du mandat de gestion accessible sans apport personnel. Le Marché aux Affaires, l’enseigne spécialiste des produits de décoration, voilage, ménager, loisirs, bricolage, produits saisonniers, etc., qui est à la tête de 170 magasins (apport personnel de 60 à 80.000€). Bazarland (36 implantations), l’enseigne généraliste du discount (plaisir de saison, déco & cadeaux, rideaux et textile, ameublement, bazar utile, arts de la table, soin de la personne et coin des bonnes affaires), accessible dès 100.000€ d'apport personnel. Sur des marchés de niche, le discount fait également recette avec des enseignes comme La Halle au sommeil, spécialiste de la literie de marque à prix discount (62 implantations, 30 000€ d'apport personnel), ou encore dans le secteur des cosmétiques des enseignes comme PB Cosmetics (13 implantations, 30 000€ d'apport personnel), ou Saga Cosmetics (38 implantations, 60.000€ d'apport personnel).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top