logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une mercerie en franchise : des opportunités à saisir !

Mondial Tissu, Quartier des tissus...

Publié le

Après des années de déclin, les merceries ont de nouveau le vent en poupe, portées par la vague du Do it yourself (DIY), autrement dit le fait-main. En franchise, plusieurs réseaux se positionnent sur ce secteur en plein renouveau.

Ouvrir une mercerie en franchiseLaines, tissus, boutons, canevas, points de croix et autres fils et aiguilles ont le vent en poupe depuis quelques années. Pourquoi ? Tout simplement parce que les jeunes générations s'y mettent ! Pendant longtemps taxées d'activités ringardes limite grand-mères, le tricotage, le crochetage, la broderie et la couture reprennent du galon. Les arguments de ce retour en grâce sont à aller chercher du côté des économies réalisables bien sûr, mais pas seulement.

En plein dans les loisirs créatifs

Coudre, tricoter, broder s’inscrivent aujourd’hui en plein dans le secteur porteur des loisirs créatifs au même titre que le modelage, la peinture, le relooking de meubles, la fabrication de bijoux, etc. Plus encore que l’aspect économique, toutes ces activités surfent sur la nouvelle vague porteuse du personnalisé et du fait main. Customiser les boutons d’un vêtement d’enfant, ajouter une touche de dentelle sur un t-shirt, tricoter un plaid pour une déco unique, confectionner un coussin original au point de croix... aujourd’hui, pour lutter contre le standard des boutiques classiques de déco et de prêt-à-porter, l’option du fait soi-même fait recette. Sans compter que dans loisirs créatifs... il y a loisirs ! Une notion qui a son importance, bien sûr, puisqu’en effet, le tricot, la couture ou la broderie sont des activités typiquement de détente et de création. Elles apportent à ceux qui s’y adonnent une vraie satisfaction et une réelle fierté. La mercerie devient ainsi de nouveau un lieu incontournable pour les nouveaux convertis.

Des opportunités pour se lancer

Pour ouvrir une mercerie aujourd’hui, il est indispensable de proposer à sa clientèle des produits de qualité. Le suivi des références est de fait un atout majeur pour fidéliser les clients. L’originalité des produits est également importante. Dans ce secteur tout particulièrement, les nouveautés sont attendues par les clients. Elles sont autant d’occasions de trouver de nouvelles idées, et de se laisser tenter par un coup de cœur. Tous ces éléments font que le rapprochement avec une marque développée en franchise est plutôt une bonne idée. Le profil des entrepreneurs dans ce secteur est celui de passionnés de la couture et du tricot. Bon gestionnaire, l’entrepreneur doit avoir le sens du commerce, le goût du conseil et l’envie de faire découvrir de nouvelles techniques à ses clients. Selon les enseignes, le coût de création fluctue beaucoup, notamment en fonction des surfaces exploitées et des stocks.

Les enseignes à suivre en franchise

Mondial Tissus : Ce réseau de magasins spécialisés dans la vente de tissus et d'accessoires de couture et mercerie, a été créé en 1981 et a immédiatement connu le succès. En 2009, l'enseigne a été la première à parier sur le sur mesure en proposant un service de décoration à la demande, à des prix accessibles. En 2015, l'enseigne a opté pour l'affiliation afin d'accélérer son développement. Depuis, le succès ne se dément pas. Mondial Tissus compte ainsi 75 magasins sous sa marque pour quelque 62.000m² de surface de vente. Pour rejoindre cette enseigne dynamique, le candidat doit disposer d’un apport personnel minimum de 70.000€ à 130.000€ en fonction de la nature du contrat et des mètres carrés (investissement global moyen de 350€/m²). Le droit d'entrée est fixé à 18.000€, avec une commission de 47% du CA HT en affiliation. Le CA réalisable après deux ans est estimé par l’enseigne à 800.000€.

Quartier des tissus : Ce réseau spécialisé dans la vente de produits liés aux tissus et à la couture a vu le jour en 2001, et c'est en 2012 que l'enseigne a décidé de se lancer en franchise avec une première ouverture à Rodez. De fil en aiguille, le réseau s'est agrandi pour compter aujourd'hui 8 points de vente. Se positionnant sur des surfaces moyennes de 400m² en centre commercial, Quartier des Tissus poursuit activement son développement. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 60.000€ (droit d'entrée 20.000€, investissement global 250.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne autour des 500.000€.

D’autres réseaux sont également à connaître sur ce secteur comme notamment :

Self Tissus, qui se développe en concession autour d'une offre de tissus au mètre, de mercerie et de vente de machine à coudre (apport personnel 30.000€, droit d'entrée 15.000€, CA à 2 ans 400.000€).

Lola Botona est une enseigne d'origine espagnole qui se développe aussi en France (droit d'entrée 1.800€, investissement global 40.000€).

Phildar, la marque bien connue de fils à tricoter, se développe en franchise depuis 1956 (apport personnel 100.000€, droit d'entrée 6.000€, investissement global 170.000€).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,8/5 - 5 avis

Trouver une franchise

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top