logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le meuble renoue avec la croissance en 2010

Publié le

Le 15 décembre dernier, l’Institut de Promotion et d’Etudes de l’Ameublement (IPEA) levait le voile sur les premiers chiffres d'activité encore provisoires du marché du meuble en 2010 à l'occasion de son colloque annuel.

Une croissance estimée entre +2,8 et 3% pour 2010

Selon les chiffres officiels de l'IPEA, les 10 premiers mois de l'année 2010 affichent une progression de +2,9% des ventes. Ce chiffre encore estimatif tient compte des mauvais résultats enregistrés en septembre et surtout en octobre qui ont largement contribué à plomber les performances 2010. Avant ces deux mois d'automne, le bilan était largement positif grâce notamment à un excellent mois de juillet suivi d'un non moins excellent mois d'août. Un temps, ces deux mois d'été ont permis au secteur d'atteindre une croissance en cumul de +4,4% sur les 8 premiers mois de l'année. Mais l'automne a balayé devant la porte...
Fort heureusement, le mois de novembre a redressé la barre avec une croissance de +1,1%, ce qui limite la chute de l'évolution cumulée sur 11 mois à +2,8%. Bien évidemment, les professionnels du meuble qui espéraient une vraie reprise sont déçus globalement mais, et c'est là une consolation, le secteur du meuble fait globalement mieux que le bricolage (+2,1%), l'électroménager (+1,2%) et notablement mieux que le jardinage (-1,6%) ou le linge de maison (-2,2%). Les chiffres définitifs du meuble pour l'année 2010 seront présentés à la mi-février 2011.

Un marché de renouvellement essentiellement

Sachant que le meuble est un marché largement influencé par la construction et la vente de logements, il a logiquement beaucoup souffert de la crise immobilière depuis fin 2008 et début 2009. Devant un pouvoir d'achat en berne, le marché de renouvellement a été soumis à des arbitrages bien compréhensifs. Avec le retour de la confiance des ménages et le redémarrage de l'immobilier depuis la fin 2009, le meuble reprend logiquement des couleurs mais avec un peu de retard.
Du coup, les chiffres 2010 s'ils sont encourageants restent toutefois encore bien en deçà de ceux enregistrés en avant crise. La progression affichée en 2010 se réfère il est vrai à une année 2009 particulièrement calamiteuse ce qui fausse d'autant l'appréciation. Parmi les segments qui s'en sortent le mieux, la cuisine équipée est sans conteste la grande gagnante de l'année 2010. Il faut dire bien évidemment que dans sa grande majorité, cette famille de produit est plus typée marché d'équipement que marché de renouvellement... Ceci explique sans doute pourquoi sur les 10 premiers mois de l’année 2010, la croissance du marché de la cuisine équipée se situe entre + 5 et + 10% selon les acteurs interrogés.

Sur l'ensemble de l'année, selon IPEA, le marché de la cuisine aménagée pourrait dépasser les +10%. La famille des produits jeune habitat qui avait ces dernières années le vent en poupe devrait voir sa progression s'étioler en 2010, conséquence directe du nombre moins important d'ouverture de nouvelles surfaces de vente pendant les mois de crise.

2011, l'année du renouveau ?

Si comme nous l'avons vu 2010 restera dans les mémoires comme une année de transition post-crise avec des hauts et des bas, 2011 quant à elle s'annonce sous de meilleurs auspices. Pourquoi ? En fait les professionnels du meuble tablent sur un retour des constructions neuves qui vont logiquement impacter les achats d'équipement des ménages. La fin de la prime à la casse est également ressentie par les professionnels du meuble comme une « aubaine ».

En 2010, cette fameuse prime a largement contribué à détourner les budgets disponibles. Le pouvoir d'achat n'étant pas au beau fixe, les Français ont du faire des arbitrages au détriment du meuble. De même, la baisse importante des primes aux énergies renouvelables devrait redonner aux Français des envies d'aménagement intérieur. Ces estimations sont bien sûr à confirmer. L'avenir dira si les professionnels du meuble avaient vu juste.

Pour prendre connaissance des franchises dans le domaine de l'ameublement : Franchise ameublement et Enseignes de meubles en franchise

Dominique André-Chaigneau, Rédaction TOUTE LA FRANCHISE©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top