logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une animalerie : les opportunités en franchise

Tom&Co, Husse, Kalina, Pet's Planet...

Publié le

Avec un peu plus de 63 millions d'animaux de compagnie, dont près de 20 millions de chiens et de chats, le marché de l’animalerie est plus que jamais porteur. Peu développé en franchise, le secteur recèle toutefois de belles opportunités à saisir.

Ouvrir une animalerie en franchiseLes Français aiment les animaux ! Les chiffres le prouvent, d’ailleurs : en France, en comptant les poissons, les oiseaux, les cochons d’inde, les chevaux, les lapins, etc., 63 millions d’animaux domestiques sont recensés, dont 19 millions de chiens et chats. La France se place ainsi au 3e rang mondial pour la proportion d'animaux domestiques par habitants. Le marché de l’animalerie, estimé à 4,9 milliards d’euros par an, est en croissance constante. Selon les derniers chiffres Promojardin / Prom’Animal, les 4 grandes catégories du marché (alimentation, hygiène et soins, accessoires, vivant), connaissent une croissance de 18% sur 5 ans. Et si 9 segments de marché se côtoient sur ce secteur (le chien, le chat, le petit mammifère, l'oiseau d'élevage, l'oiseau de la nature, la basse-cour, l'aquariophilie, le bassin et la terrariophilie), le plus gros du chiffre est réalisé par deux espèces : le chien et le chat, qui pèsent pour plus de 80% de l'ensemble. Entre 2014 et 2015, le marché du chien était le plus dynamique avec +3,9%, suivi du chat (+1,8%). Les autres segments connaissent des résultats contrastés plutôt en recul pour ce qui concerne l'aquariophilie, stable pour le petit mammifère et l'oiseau d'élevage, et plutôt en hausse pour le segment de la basse-cour et la terrariophilie.

Le Pet-Food tire le marché

Le marché autour des animaux est dopé par le "Pet-Food", autrement dit l’alimentation pour les animaux qui représente à lui seul plus de 70 % du CA. Ce seul segment pesait pour 3,47 milliards d’euros en 2015, et il est en forte croissance (+10 % en moyenne sur les 5 dernières années). Comment expliquer ces bonnes performances ? Tout simplement parce que ce marché a pour immense avantage d’être très peu sensible à la conjoncture économique. En effet, quand on a des animaux, le minimum vital est la nourriture. Et pour limiter le recours aux vétérinaires et garder leurs animaux en forme, les Français n’hésitent pas à « investir » dans une alimentation plutôt haut de gamme. Face à ce phénomène, les industriels rivalisent d’innovations pour proposer toujours plus de nouveaux produits. Les gammes n’ont ainsi de cesse de s’élargir, ce qui attise l’intérêt des acheteurs. En dehors de l’alimentation, le marché est également en forte croissance sur le segment hygiène et soins (+27% en 5 ans). Ce segment représente 18% de l'ensemble à 873 millions d'euros en 2015. Viennent ensuite les accessoires (9% du marché à 433 millions d'euros, +1% en 5 ans), et enfin le vivant (2% du marché, à 109 millions d'euros, 0% en 5 ans).

Un marché, 9 circuits de distribution

Sur le marché de l’alimentation animale et des accessoires pour les animaux de compagnie, 9 principaux circuits de distribution sont en concurrence. Le circuit qui s’octroie la part du lion est sans conteste celui de la grande distribution alimentaire. Ce circuit totalise en effet à lui seul 47 % des parts de marché avec un CA en 2015 de 2,28 milliards d'euros (+9% en 5 ans). Les autres circuits en présence qui se partagent l’autre moitié du CA global sont :

  • Les jardineries, avec 13% de parts de marché à 614 millions d'euros (+5% en 5 ans)
  • Les vétérinaires, avec 14% de parts de marché à 692 millions d'euros (+26% en 5 ans)
  • Les libres services agricoles (LISA), avec 9% de parts de marché à 417 millions d'euros (+21% en 5 ans)
  • Le e-commerce, avec 7% de parts de marché à 358 millions d'euros (+259% en 5 ans !)
  • Les animaleries sous enseigne, avec 5% de parts de marché à 242 millions d'euros (+30% en 5 ans)
  • Les grandes surfaces de bricolage, avec 3% de parts de marché à 124 millions d'euros (+5% en 5 ans)
  • Les pharmacies, avec 2% de parts de marché à 112 millions d'euros (-14% en 5 ans)
  • Les éleveurs et toiletteurs, avec 1% de parts de marché à 47 millions d'euros (+6% en 5 ans)

Ces quelques chiffres Promojardin / Prom’Animal démontrent que les circuits les plus dynamiques sont soit des pure-players de l’internet, soit des spécialistes (vétérinaires, animaleries sous enseigne, libres services agricoles).

Ouvrir une animalerie : quelles opportunités en franchise ?

Tom&Co

Si l’animalerie au sens large est encore peu développée en franchise, les réseaux actifs sur le secteur sont de fait peu nombreux, ces derniers affichent plutôt de bons résultats notamment du fait de leurs propositions personnalisées et de leurs larges gammes de produits innovants. Tel est le cas notamment de l’enseigne Tom&Co.Ce réseau d'animalerie belge (Groupe Delhaize) est l’un des leaders européens dans l’alimentation et les accessoires pour animaux avec 142 points de vente, dont 122 franchisés en Belgique, au Luxembourg et en France. Il propose à ses clients des marques propres en exclusivité qui font la différence (Pet's Budget, Tom&Co, Nutri'Expert) à des prix particulièrement intéressants pour les consommateurs. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 100.000€ (droit d'entrée 25.000€, investissement global +/- 350.000€). Derrière ces poids lourds du secteur, d’autres réseaux d’animalerie recrutent, parmi lesquels Rapid'Croq (apport personnel entre 40 et 50.000€ - droit d'entrée 15.000€, investissement global de 130 à 160.000€ pour un local de 250 m²) ou encore des réseaux de type LISA comme Gamm Vert, Kiriel, Espace Emeraude, etc.

D’autres acteurs de référence en franchise se positionnent également sur ce secteur avec des concepts de livraison à domicile plus abordables pour les candidats :

  • Pet's Planet, le réseau de conseillers nutritionnels pour chiens et chats, qui compte 105 implantations (apport personnel 6500€, droit d'entrée 8500€, investissement global 25.000€)
  • Husse,le leader européen de la livraison à domicile d'aliments et produits de soins pour chiens, chats & équidés, qui compte 114 implantations (apport personnel 4000€, droit d'entrée 7800€, investissement global 15.000€)
  • Kalina, le spécialiste de l'alimentation et des produits soins et hygiène pour chiens, chats et chevaux, qui compte 15 implantations (apport personnel 5000€, droit d'entrée 0€, investissement global 11.000€).
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top