logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Reprendre une franchise, comment ça marche ?

Acheter un magasin franchisé n’est pas tout à fait une reprise d’entreprise classique.

Publié le

Acheter un magasin franchisé n’est pas tout à fait une reprise d’entreprise classique. Vous traitez directement avec le cédant bien sûr mais celui-ci est lié par un contrat avec son réseau. Il est donc nécessaire d’obtenir l’accord de ce dernier et de l’inclure dans le processus de vente. Retour sur les étapes à suivre pour reprendre une entreprise déjà dans un réseau et sur l’influence de la franchise dans ces démarches.

Pourquoi reprendre une franchise existante ?

Reprendre une franchiseReprendre une franchise représente un investissement. Vous reprenez une entité déjà en activité, avec sa clientèle, son stock et son image. Toutes ces caractéristiques vont générer des coûts plus élevés que si vous aviez choisi de créer votre implantation de toute pièce. En échange, vous obtenez de véritables garanties sur la rentabilité du projet et la validité de son concept. Cela constitue une tranquillité d’esprit appréciable pour tous les entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans un secteur concurrentiel. Vous n’avez pas à gérer la période de création, la constitution de la clientèle et toute la publicité nécessaires au lancement d’une entreprise.

Contrairement aux créateurs, vous évitez également les restrictions budgétaires des premiers mois pendant lesquels, vous achetez le stock mais n’encaissez que peu de rentrées d’argent. Rares sont les entrepreneurs qui peuvent se permettre de toucher un salaire dès le début de leur activité, mais dans le cadre d’une reprise, cela est parfois possible à condition d’avoir choisi la bonne structure. En effet, reprendre une franchise ne doit pas se faire au coup de cœur mais doit représenter l’aboutissement d’une étude de marché sérieuse et d’un examen attentif de la structure choisie.

Choisir sa future franchise, quels sont les paramètres à étudier ?

Avant de se lancer dans les négociations avec un vendeur, mieux vaut mener son enquête avec soin. Il faut répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi la franchise est-elle en vente ? Les motivations du cédant sont souvent révélatrices. Il peut être contraint d’abandonner son activité pour des raisons personnelles (un départ en retraite, déménagement dans une autre région), auquel cas, pas de danger. Si par contre, il change d’activité ou souhaite repartir à zéro ailleurs, mieux vaut faire attention aux éventuels problèmes de gestion ou de rentabilité. Sans vous inviter dans la vie privée du cédant, essayez de comprendre ses motivations et d’identifier un éventuel problème sous-jacent.
  • Quelle est la rentabilité réelle du franchisé ? Le cédant doit transmettre un certain nombre de documents financiers. S’ils sont obligatoirement fidèles, ces bilans d’exploitation tendent bien sûr à présenter l’entreprise sous son meilleur jour. Ce sont des outils très utiles pour convaincre votre banquier lorsque vous cherchez un financement mais ils méritent d’être analysés en profondeur. Entourez-vous d’experts comptables et d’analystes pour être certain de la rentabilité réelle de l’activité. Vous ne devez pas prendre les chiffres passés comme gage de la performance future. De nombreux paramètres peuvent expliquer une bonne performance. A vous de décrypter ces données.
  • Quelle est la relation avec le franchiseur ? Autre point important, vous n’achetez pas seulement une entreprise, vous achetez une franchise étroitement liée à son réseau. Les caractéristiques de celui-ci doivent vous convenir d’une part, et d’autre part, l’ancien franchisé doit être à jour dans ses obligations. Si ce n’est pas le cas, vous risquez de devoir gérer la mise en conformité et vous êtes donc en droit de demander une diminution du prix de vente. Assurez-vous que les relations au sein du réseau et avec l’ensemble des parties prenantes sont bonnes.

Du choix à l’acquisition : les étapes à respecter pour reprendre une franchise

Devenir propriétaire d’un magasin franchisé demande de respecter certaines étapes. Dans un premier temps, il faut réaliser une étude de l’acquisition. Cela comprend :

  • L’étude de marché. Le secteur est-il porteur ? Est-il en croissance ? Quelle est la clientèle cible ? Ce sont autant de questions auxquelles vous devez répondre si vous voulez vérifier la valeur de votre investissement.
  • La qualité du réseau. S’engager dans une franchise, cela veut dire s’engager avec son réseau. Celui-ci conditionnera votre future réussite autant que votre propre gestion. Vous devez vous reposer sur ses méthodes, sur ses formations et sur ses principes. Mieux vaut donc s’assurer qu’ils correspondent à vos propres attentes.
  • La qualité de l’entreprise. La structure elle-même doit être saine. Un bon réseau et un bon environnement ne suffisent pas à garantir votre rentabilité si la franchise souffre d’une mauvaise gestion prolongée, de salariés mal encadrés ou d’une mauvaise réputation auprès de la clientèle. Ces points sont à vérifier à la fois dans les bilans et par des audits sur le terrain.

Une fois que vous êtes sûr de votre investissement, vous pouvez vous porter officiellement acquéreur. En lançant ce processus, vous allez entraîner une nouvelle série de démarches toutes aussi importantes :

  • La conclusion d’un nouveau contrat de franchise. Les contrats sont signés par les dirigeants eux-mêmes et non par leur société. Pour une reprise comme pour une création, vous devez donc être approuvé par le franchiseur et signer un nouveau contrat.
  • La négociation du prix de vente. Achetez-vous le fonds de commerce ou l’entreprise elle-même ? Cela entraîne des coûts et démarches différentes.
  • L’obtention des fonds. Vous avez trouvé la franchise qui vous intéresse, le franchiseur a donné son accord et le cédant a validé votre offre. Il ne reste plus qu’à obtenir le financement nécessaire et à finaliser la vente.

Ces démarches accomplies, vous devenez officiellement franchisé et propriétaire de l’entreprise. Il vous appartient à présent d’appliquer le concept dont vous êtes le garant et de tirer profit de votre réseau. Vous êtes le « petit nouveau » mais il vous faudra rapidement prendre vos marques dans le réseau pour ne pas faire chavirer le point de vente (ou concept) fraichement repris. Ce n’est que le début de l’aventure.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top