logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Tendance 2016 : La multi-franchise devient un modèle porteur

Deux, trois points de vente, voire plus

Publié le

Encouragée par les réseaux et recherchée par les candidats à la franchise, la multi-franchise gagne de plus en plus de terrain en France pour une raison simple : elle permet de démultiplier les réseaux en limitant les risques !

Multi franchiseEn 2015, selon les chiffres de l'enquête CSA/Banque Populaire/FFF, 28% des franchisés exploitent plus d’un point de vente et 32% chez les franchisés d’une ancienneté supérieure ou égale à 10 ans. Si cette proportion est stable ces 4 dernières années, le phénomène est sensiblement plus encouragé par les réseaux qui y voient un bon moyen de multiplier les points de contact avec les clients sans avoir à multiplier les risques liés au recrutement.

Quels sont les réseaux multi-franchisés ?

Selon les chiffres d'une étude entièrement dédiée au sujet éditée en 2011 par l’Essca Ecole de Management pour le compte de la Fédération Française de la Franchise, les réseaux qui ont recours le plus souvent à la multi-franchise sont plutôt de grande taille et souvent multi-enseignes. Dans le détail, certains secteurs d'activités sont notablement plus ouverts à la multi-franchise. Il s'agit notamment de la restauration rapide (à près de 41%), mais aussi les secteurs de l'automobile, l'équipement de la personne, la coiffure et l'esthétique, l'hôtellerie, et les voyages. A l'inverse, certains secteurs cultivent peu la multi-franchise (le BTP, la restauration à thème, l'alimentaire, l'équipement de la maison, les services aux entreprises, la formation, ou encore l'immobilier). Selon les constatations de l'étude Essca, plus la taille globale du réseau est grande, plus les franchisés multi-unités représentent une part importante des adhérents au réseau. Logiquement, plus le réseau est ancien, plus il compte également de multi-franchisés (entre 10,90% pour les jeunes réseaux ayant 1 à 5 ans d’expérience et 22,22% pour les réseaux les plus expérimentés). Autre constat : les taux de multi-franchise sont plus élevés dans les réseaux multimarques que dans les réseaux monomarques. Comment expliquer cela ? Très simplement en fait, et un exemple vaut mieux qu'un long discours : en 2014, quand FL Finance créateur d'Esthétic Center et de La Boite à Pizza, propulse sa nouvelle enseigne Mythic Burger, elle décide de s’appuyer sur ses franchisés de la Boite à Pizza pour aller plus vite dans son déploiement. Pizza et burger étant complémentaires, le concept s'adapte parfaitement au principe du store-in-store, autrement appelé corner. Et ça marche ! En juin 2016, Mythic Burger compte 18 unités dont 3 restaurants Mythic Burger « solo ».

Quels avantages pour les réseaux et les franchisés ?

Les avantages de la multi-franchise côté réseau sont de plusieurs natures. En premier lieu, moins de franchisés pour plus de points de vente, cela revient à dire pour le réseau moins de gestion. La communication entre la tête de réseau et les multi-franchisés est plus rapide et efficace. Les formations sont moins nombreuses, l'animateur potentialise ses visites, etc. Généralement, selon les constats de l'étude Escca, les multi-franchisés sont beaucoup plus respectueux que les autres des consignes. Attention toutefois, quand le franchisé se lance dans une activité sous une autre enseigne du même groupe, ce nouveau métier peut impliquer un apprentissage.

En termes de recrutement aussi, les choses sont simplifiées. Le franchisé est connu et déjà approuvé. Le réseau sait ce qu'il vaut. Il connaît sa capacité financière et a déjà pu jauger ses compétences en matière de gestion. Avec un candidat déjà connu, l'effort de recrutement est quasi nul.

Et côté franchisé ? Généralement, quand un franchisé souhaite se lancer dans la multi-franchise, son financement est souvent beaucoup plus facile à trouver. En effet, la banque prêteuse peut déjà prendre appui sur du concret (en termes de rentabilité du concept et de capacité de gestion). Au quotidien, le fait de gérer plusieurs points de vente sous la même enseigne permet normalement de faire des économies d'échelle. Certaines fonctions comme la DRH, la comptabilité, ou les achats par exemple, peuvent être mutualisées. La gestion des stocks sur plusieurs sites peut aussi permettre de limiter le poids des immobilisations.

Quels inconvénients pour les réseaux et les franchisés ?

La multi-franchise a un inconvénient majeur : tous les œufs sont dans le même panier sur une région donnée. S'il arrive quelque chose au multi-franchisé, le réseau perd du même coup plusieurs points de vente. De trop gros multi-franchisés peuvent aussi avoir la tentation de vouloir prendre le pouvoir quand ils sont face à un jeune réseau. En d'autres termes, un puissant multi-franchisé peut devenir un pivot trop encombrant ! Du côté des franchisés, le fait de gérer plusieurs points de vente sous la même enseigne constitue un nouveau métier. De simple indépendant « les mains dans le cambouis », le multi-franchisé devient un gérant multi-sites.

Pour en savoir plus sur le sujet, relisez notre dossier dédié à cette tendance publié en 2012 sous le titre « La multi-franchise, un modèle gagnant pour les réseaux ».

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top