logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Un réseau qui marche est forcément innovant

Vrai et faux, on parlera plus de capacité d'évolution

Publié le

Un réseau qui marche se doit de veiller à rester attractif et réactif. Un concept qui n'évolue pas dans le temps est voué à péricliter. L'innovation doit être partout : dans les produits/services, dans les modalités de commercialisation, dans les formats, dans la communication...

Capacité à évoluer et innoverUn réseau qui marche développe un concept original et différenciant qui se doit de le rester malgré les années qui passent. Cette originalité peut être liée à un produit innovant, un savoir-faire particulier, des modalités de mise à disposition inédites, etc. Dès la création, le réseau doit se distinguer de ses concurrents pour faire la différence face à une clientèle en attente de solutions nouvelles.

L'innovation à la création est assez facile. C'est après généralement que les choses se compliquent puisqu'en effet, la nouveauté par nature ne dure pas, elle se périme. Du coup, après plusieurs années d'exploitation, le concept perd forcément de son originalité : il rentre dans le rang autrement dit ! Sans un minimum de nouveautés, au bout de quelques années, les concurrents vont rattraper et même dépasser le réseau pionnier. Pour limiter ce phénomène, et garder son avance, le réseau doit régulièrement impulser de nouvelles idées. Ces nouveautés peuvent être de nouveaux produits ou services développés en interne, mais aussi de nouveaux partenariats, ou encore de nouveaux formats. Comme on le voit, il ne s'agit pas seulement d'un relookage de logo et de charte graphique ! Les évolutions doivent coller à la demande localement. Elles sont idéalement remontées et relayées par les franchisés sur le terrain.

Dans tous les cas les nouveautés ne doivent pas dénaturer le concept d'origine, et c'est là où justement les choses se compliquent. En effet, il arrive souvent que des nouveaux concepts révolutionnent le marché avec de nouvelles façons de faire, de nouvelles technologies, ou encore une autre approche. Dans ce cadre, l'exemple de la vague des réseaux de mandataires dans le secteur de l'immobilier est éloquent. En l'espace de quelques mois, une concurrence massive est venue bouleverser les habitudes. Les agences immobilières classiques ont été forcées de s'adapter à cette nouvelle donne. Une évolution législative peut aussi mettre à mal le marché d'un réseau.

Comme on le voit, lorsque le concept n'évolue pas, il se fragilise et il fonctionne moins bien. Il passe aussi à côté d'opportunités et s'expose à l’obsolescence. Or, le rôle du réseau est de veiller à ce que son concept reste dans la course. Facile à dire mais pas toujours à faire ! Et dans notre société en mouvement, les plus grandes innovations arrivent généralement du net. Après la montée en charge du e-commerce, des plateformes de ventes de type Amazon ou Cdiscount, l'heure est aujourd'hui à l'économie de partage, à l'intermédiation et à l'ubérisation. Ces nouvelles pratiques qui ont eu tôt fait de conquérir un large public changent la donne dans de nombreux secteurs d'activité comme notamment la location de voitures, la distribution de produits de loisirs, l'hôtellerie, les écoles de langues, etc. Face à ces nouvelles pratiques, les réseaux doivent réagir rapidement. Ils doivent proposer des alternatives qui collent à la réalité d'aujourd'hui et anticipent sur la réalité de demain.

Selon les chiffres de la Fédération Française de la Franchise CSA/Banque Populaire, 81% des franchiseurs ont fait évoluer leur concept en 2015, ce qui est largement confirmé par les franchisés qui sont également 81% à le déclarer.

Parmi les franchiseurs ayant fait évolué leur concept au cours des 5 dernières années (rénovation du concept architecture, nouveau process de vente, nouveaux services …), 82% déclarent que l’impact sur leur chiffre d’affaires a été positif, dont 46% en ont fait le constat dès la première année et même 22% dès les premiers mois !

Les attentes en matière d'innovation des franchisés concernent :

  • les produits et services mis à disposition du client final : développement du click & collect, mise à disposition de tablettes dans les points de vente pour présenter la gamme, donner la possibilité aux clients de commencer un panier en ligne et de finaliser en point de vente
  • les process et les outils internes au réseau : plus de communication hors internet, amélioration ou développement du site web, nouveaux outils marketing internet, etc.

Du côté des franchisés, l'innovation ou plutôt l'évolution d'un concept est un impératif pour éviter de se faire distancer. Si l'appropriation des nouvelles technologies est pour le moment le cheval de bataille de la plupart des réseaux, certains sont en retard. A l'heure du choix, le candidat devra veiller à ce que le réseau choisi soit dans l'air du temps face à sa concurrence.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top