logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Comment ouvrir un garage automobile en franchise ?

Midas, Point S, Norauto, Feu Vert...

Publié le

Le marché de l'entretien et de la réparation automobile est largement développé en franchise. Comment se lance-t-on dans ces activités ? Quels sont les réseaux à suivre ? Quelques réponses ici.

Ouvrir un garage automobileLe marché de l'entretien et de la réparation auto est de plus en plus porteur. Pourquoi ? Plusieurs raisons à cela. Tout d'abord le parc roulant en France est en constante augmentation (31 millions de voitures particulières ; 1,9 million de véhicules flottes société ; 6 millions de véhicules utilitaires légers). Le parc est également vieillissant : près de 40% du parc français dépassent les 10 ans. Et la crise a encore accentué ce phénomène. Bon nombre de particuliers qui auraient pu changer de voitures ont mis en délais cet achat important financièrement en raison de l'incertitude ambiante, et de la baisse du pouvoir d'achat. La troisième raison tient à l'augmentation de la fréquence des contrôles techniques et du nombre de points de contrôle. Et plus le véhicule est ancien plus il nécessite des réparations pour rester à niveau. L'exigence de sécurité et de confort des utilisateurs toujours plus affirmée marginalise également de plus en plus par ricochet le «do it yourself». En effet, face à la technicité grandissante des véhicules, l'ajout toujours plus important d'électronique, les particuliers mécaniciens amateurs ne peuvent plus suivre. Ils se contentent de l’entretien courant de leur véhicule (vidanges...), tandis que les interventions plus compliquées deviennent de moins en moins accessibles aux non-professionnels. Tous ces éléments font que le marché de l'entretien courant et de la réparation gagne chaque année des points. En chiffres selon l'Insee, l'automobile constitue le deuxième poste de dépenses des ménages après le logement. Chaque automobiliste consacre en moyenne un budget annuel de 737 € à l'entretien de sa voiture.

Une concurrence atomisée

Ceci étant, les budgets ne sont pas extensibles et la concurrence de plus en plus féroce n'a de cesse de tirer les prix vers le bas. Ce phénomène de baisse des prix (et des marges) est encore monté d'un cran depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation européenne sur la distribution automobile (règlement CE 1400/2002 puis CE 461/2010). Cette nouvelle réglementation ouvrant les entretiens hors concession sans perdre le bénéfice de la garantie constructeur a eu pour effet direct une mutation structurelle du secteur. Les enseignes de la réparation rapide se sont engouffrées sur le créneau. Chacune s'est empressée d'obtenir un agrément pour assurer le service après-vente jusque-là réservé exclusivement aux concessionnaires. Par ricochet, les enseignes ont été incitées à intensifier leur maillage, ce qui a encore intensifié la concurrence et la concentration du secteur au dépend des indépendants. Aujourd’hui, le marché de l'entretien et de la réparation auto mobilise une nébuleuse d'acteurs aux profils très disparates. En parts de marché entrées ateliers, les services des constructeurs arrivent en tête avec 37%, suivent les mécaniciens réparateurs automobiles à 30%, les centres auto à 16%, les pneumaticiens à 7%, les réparateurs rapides à 6%.

Il est à noter également la forte montée en puissance ces dernières années d'acteurs pure players online sur le marché notamment de la vente de pneumatiques. Ces acteurs multiplient les partenariats avec des garagistes indépendants localement afin de proposer la monte des pneus au plus près des acheteurs.

Ouvrir un garage ou un centre-auto en franchise

Selon les chiffres de la Fédération Française de la Franchise, il existait en France en 2015 80 réseaux actifs sur le secteur des services auto, représentant 7651 franchisés pour un CA de 2,52 milliards d'euros. Parmi ces services auto, nombreux sont ceux spécialisés dans la réparation et l'entretien de véhicules, mais ce grand secteur englobe aussi les réseaux spécialistes du lavage auto ou encore ceux spécialisés dans l'achat/vente de véhicules d'occasion et/ou l'intermédiation entre les particuliers dans le même cadre.

Plus spécifiquement en ce qui concerne la création d'un garage ou d'un centre-auto en franchise, quel que soit le réseau, plusieurs traits communs sont à souligner.

Tout d'abord, le profil du franchisé dans ce secteur d'activité est souvent celui d'un ancien cadre ou d'un manager passionné de l'auto. Dans la plupart des réseaux, les compétences techniques préalables sont appréciées mais pas obligatoires : Il n’y a d'ailleurs pas de diplôme requis pour l’ouverture d’un garage, ceci étant, un garagiste a une obligation de résultat, et il est responsable de ses réparations en termes de sécurité ! Pour se lancer, mieux vaut donc soit justifier d'une vraie expérience dans le domaine, soit s'entourer de compétences avérées (embauche d'une équipe de mécaniciens chevronnés). Sinon, le sens du commerce est évidemment nécessaire, ainsi qu'une bonne aptitude au management d'équipes et une expérience en gestion financière.

Le deuxième trait commun à la plupart des réseaux est un ticket d'entrée assez élevé. En effet, pour créer un garage ou un centre-auto, l'investissement global nécessaire est conséquent : de 100.000€ à plus de 400.000€. Pourquoi un tel niveau d'investissement ? Comme nous le disions plus haut, de plus en plus la réparation et l'entretien courant de véhicules deviennent complexes. Les équipements techniques pour prendre en charge ces réparations complexes sont aussi bien souvent spécifiques à chaque marque. Et c'est sans compter l'investissement d'aménagement du local (ponts élévateurs, baies coulissantes, etc.). Tous ces équipements coûtent chers au démarrage et le créateur doit également prévoir un fonds de roulement suffisant pour faire face aux coûts des renouvellements de matériels.

Le troisième et dernier point commun à la plupart des réseaux tient à la visibilité de l'emplacement. Bien souvent, le local souhaité est supérieur à 300m². Il doit également être situé sur un axe passant, soit en sortie d'agglomération, soit dans une zone d'activité de périphérie, à proximité d'un centre commercial, etc. Ce type d'emplacement est obligatoirement doté d'un parking.

A noter : Dans tous les réseaux matures, de nombreuses opportunités de reprise d'un garage existant s'ouvrent aux candidats à la franchise. Pour en savoir plus sur ces opportunités, le plus simple est de prendre contact directement avec les enseignes. Certains réseaux proposent également sur leur site internet une liste des affaires à reprendre, ce qui permet d'avoir un premier aperçu des opportunités sans multiplier les contacts.

Les réseaux de garages et centres auto en franchise

En franchise deux types de réseaux se développent : les réseaux de réparation rapide tels que Speedy, Midas, etc., spécialisés dans la réparation automobile, et les réseaux de centres auto comme Feu Vert, Norauto… spécialisés dans la vente d’accessoires et de pièces détachées et qui assurent aussi quelques activités de maintenance. A ces réseaux classiques s'ajoutent depuis peu des concepts développant des activités connexes comme le décalaminage de moteur (Carbone Zéro) ou encore la vente de pièces détachées avec des enseignes comme Api, ou Piecesetpneus.com.

Parmi les enseignes de garages et centres-auto à connaître, on peut citer :

Norauto : Le réseau de centre auto bien connu se développe en franchise depuis 2003 (ex Maxauto de 2003 à 2011). Ce concept se distingue des centres auto classiques par un service de réparation automobile en atelier et non plus simplement d'entretien comme la plupart de ses concurrents couplé à un magasin libre-service de pièces et accessoires. Fort d'une centaine de points de vente, Norauto jouit d'une forte notoriété et d'une force de frappe achat et logistique importante. L'enseigne recherche des candidats justifiant d'une expérience avérée en management et en gestion, et d'un vrai sens du commerce. Le goût pour l'automobile est indispensable, les connaissances en mécanique sont un plus mais ne sont pas obligatoires. Pour rejoindre cette enseigne, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 100.000€ (droit d'entrée 20.000€, investissement global de 350 à 450.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 1,2M€.

Etape Auto : Créé et lancé en franchise en 1989, ce réseau de centres auto se distingue par son positionnement de proximité. Le concept Etape Auto (enseigne de Groupauto, acteur majeur de la distribution de pièces et services) est en effet dédié aux villes de 5000 à 15.000 habitants. Chaque centre propose l'entretien, la réparation et l'équipement de véhicules toutes marques, ainsi qu'un espace libre-service de vente de plus de 2500 références (huile, autoradio, accessoires). Forte d'une cinquantaine de points de vente de 350m² en moyenne, cette enseigne recherche des créateurs d'entreprise indépendants justifiant d'une expérience en management et gestion. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 60.000€ (droit d'entrée 15.000€, investissement global 110.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à hauteur de 600.000€.

Feu Vert : Avec plus de 300 points de vente, Feu Vert s'impose comme l'un des leaders français de la franchise de centres auto. Développée en réseau depuis 1979, l'enseigne propose dans ses centres de plus de 850m² deux parties très distinctes : l'atelier et le magasin. Dans l'atelier, chaque expert propose plus de 130 interventions aux automobilistes allant de la prestation d'entretien (vidange, freinage, pneumatiques, courroies de distribution,…) jusqu’à la pose de produits technologiques (GPS, électronique embarquée…). Du côté du magasin, les clients trouvent en libre-service toutes les pièces d’entretien liées à l’usure du véhicule et à sa sécurité, pneumatiques, freinage, amortisseurs, échappement, cardans… ainsi que des produits d'équipement du véhicule. Le candidat recherché est un entrepreneur avec un réel sens du commerce et de vraies qualités managériales. L’expérience dans le secteur automobile n’est pas un critère de sélection mais un attrait pour ce métier est indispensable. Pour rejoindre ce réseau à forte notoriété, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 120.000€ (droit d'entrée 25.000€, investissement global 650.000€. Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 1,45M€.

Midas : Numéro un de l'entretien et des services automobiles en franchise dans le monde, Midas est présent en France depuis 1976. Avec 340 centres auto sur le territoire français, ce réseau jouit d'une très forte notoriété. L'enseigne poursuit son développement dynamique en France (100 implantations à pourvoir et de nombreuses opportunités de reprise). Les centres auto Midas s'implantent dans les zones de 10.000 habitants environ (axe de 15.000 véhicules jour). Les candidats attendus sont des managers de proximité, commerçants dans l'âme, dotés de bonnes notions de gestion. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 60.000€ (droit d'entrée 25.000€, investissement global entre 200 et 250.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 655.000€.

Point S : Avec 450 implantations en France (plus de 3300 dans 30 pays), Point S se développe en franchise depuis 1971. Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien automobile, Point S apporte à chacun de ses adhérents une structure solide à la notoriété puissante. Chaque centre d'une moyenne de 400m² propose un côté atelier et un côté boutique libre-service où les automobilistes trouvent une large gamme de produits Point S (nettoyants, liquide de frein, huile, essuie-glace, et bien sûr pneus). Point S recherche des créateurs d'entreprise indépendants justifiant d'une expérience en management et gestion. Depuis le début 2016, l'enseigne propose aussi aux adhérents un tout nouveau concept : Point S City. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 60.000€ (droit d'entrée 8750€, investissement global entre 150 et 180.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 300.000 et 1M€ selon la typologie et l'emplacement du centre.

Speedy : Fort de 460 implantations en France (40% de franchises et 60% en propre), le réseau Speedy n'a de cesse depuis 1991, date de son lancement en franchise, de se développer. Spécialiste de l'entretien complet automobile (pneumatiques, révisions et vidanges, mécanique et électronique, climatisation, vitrage, accessoires), l'enseigne cultive un esprit d'excellence dans le service apporté (élu meilleur service client en 2015 et 2016). Actuellement en plein milieu du redéploiement de son nouveau concept (espaces plus clairs, plus propres, plus ergonomiques, nouveau logo et charte graphique), Speedy poursuit ses recrutements de franchisés pour être toujours plus proche de ses clients (83% des automobilistes français vivent à moins de 15 minutes d’un centre Speedy). Pour rejoindre ce réseau le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 40.000€ (droit d'entrée 20.000€, investissement global entre 150 et 250.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 560.000€.

Relaxauto : Nouveau venu en franchise, le réseau Relaxauto se développe en concession depuis 2015. Son originalité ? Relaxauto est LE spécialiste de l’entretien et de la réparation automobile à domicile. En pratique, un technicien qualifié se déplace avec son camion-atelier au domicile du client ou sur le lieu privé de son choix pour effectuer 80% des opérations courantes (révision, freinage, amortisseurs, distribution, etc.). En raison de sa spécificité, le profil du candidat partenaire recherché est obligatoirement celui d'un mécanicien diplômé et passionné d'automobile. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 5000€ (droit d'entrée 15.000€, investissement global 65.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 110 et 130.000€.

Auto 3000 : Développé en licence de marque depuis 2012, Auto 3000 est un jeune réseau breton qui propose toutes les prestations de services rapides : freins, échappements, pneumatiques, amortisseurs, vidanges et aussi remplacement de kits de distribution, d'embrayages, d'amortisseurs à tarifs forfaitaires. A la fois centre-auto et garage, Auto 3000 recherche deux types de profils : des créateurs porteurs de projet et des garagistes déjà installés. Pour les premiers, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 25.000€ (droit d'entrée 15.000€, investissement global 100.000€), pour les seconds, le candidat s'appuie sur son entreprise existante (droit d'entrée 7500€).

Et parmi les enseignes connexes aux activités de garages et centres-auto, l'on peut citer :

Carbone Zéro : Lancé en licence de marque depuis 2014, Carbone Zéro est le premier réseau national spécialisé dans le décalaminage mobile par hydrogène, solution écologique pour tous types de moteurs essence ou diesel qui rajeunit les moteurs et prolonge la durée de vie des organes onéreux tels que vanne EGR, FAP, turbo, catalyseur. Déjà fort d'une quarantaine d'implantations, Carbone Zéro poursuit son expansion et recherche des candidats ayant une bonne connaissance du secteur automobile et une expérience commerciale terrain. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 4000€. La CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 6500€/mois.

Piecesetpneus.com : Développé en partenariat depuis 2016, ce jeune réseau spécialiste de la pièce auto, des accessoires, de l'outillage et du pneumatique propose un concept original : les prix du net (avec des remises allant jusqu'à -65%) en boutique conseil de proximité ! Les candidats recherchés par PiècetePneus.com sont des passionnés de l'auto, justifiant d'une bonne connaissance du secteur (magasinier auto, commercial auto, mécanicien auto, garagiste). Pour rejoindre ce réseau, le candidat n'a pas besoin d'apport personnel (droit d'entrée 20.000€, investissement global 35.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 200 et 500.000€.

Api : Lancé en franchise en 2009, Api (Groupe Doyen Auto) développe un concept également original de distribution. Sur une surface moyenne de 500m², le franchisé propose à la vente des pièces détachées auto et du matériel de garage. Le réseau API s’implique financièrement dans la réussite de ses franchisés en intervenant si nécessaire dans le capital à hauteur d’un maximum de 35%. Fort d'une soixantaine d'implantations, la franchise API poursuit son développement et recherche des candidats motivés pour la création de nouveaux points de distribution. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 50.000€ (droit d'entrée 15.000€, investissement global 380.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 1,4M€.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
1 commentaire
13/10/2016 15:21:30
-
Thameur Bouraoui
bouraoui.thameur@gmail.com
Bonjour , Je voudrais savoir quelle est la procédure à suivre pour l'implantation en Tunisie d'une franchise de maintenance des moteurs des véhicules essence et Diesel. La maintenance se fera par machine de rinçage des moteurs de l'intérieur. Merci !

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top