logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

85% des e-commerçants français sont optimistes sur l’avenir de leur entreprise

Dans le petit monde du commerce en ligne, on a la sourire !

Publié le

L'avenir des e-commerçants en 2016Dans le petit monde du commerce en ligne, on a la sourire ! A en croire l’enquête sur le moral des e-commerçants français en 2016 réalisée par la Fevad, l’optimisme est de rigueur. Un vrai climat de confiance est noté chez les dirigeants des grands sites e-commerce français. Voyons en détails ce qui leur donne cet entrain, et les impacts possibles sur l’économie !

2016, une année encore meilleure que 2015 !

L’année 2015 était déjà une année record pour le commerce en ligne. Les Français avaient dépensé 64,9 milliards d’euros sur internet en une année, un chiffre en hausse de 14,3%. Le nombre de transactions enregistrées bondissait lui aussi dans le même temps de 19%, passant de 700 millions en 2014 à 835 millions en 2015. La stabilité est-elle de mise en 2016 ? Le si performant secteur de la vente en ligne va y-il s’essoufler ? Selon les dirigeants interrogés, ce n’est pas au programme. « 72% d’entre eux se déclarent autant ou plus optimistes qu’en 2015. Et lorsqu’il s’agit de l’avenir de leur propre entreprise, 85% se disent optimistes » peut-on lire dans l’étude de la Fevad.

La vente en ligne résiste plutôt bien aux aléas de l’économie. « Seuls 3 e-acheteurs sur 10 (30%) estiment que le contexte économique difficile affectera leur consommation sur Internet » expliquait une étude menée conjointement par la Fevad et CSA Research début 2016, au sujet des perspectives d’achats sur Internet en 2016. Le e-commerce passe à travers les difficultés, et ses dirigeants sont armés d’une confiance solide. Seulement 7% d’entre eux envisagent une baisse de leurs ventes au cours de l'année.

Un optimisme du e-commerce qui se répercute sur l’emploi

Qui dit climat de confiance, et donc performance financière, dit emploi ! La relation n’est pas si simple, et dépend de nombreux facteurs (taux de marge, volume de commandes), mais un lien bien visible est noté entre l’optimisme du secteur et les projections de recrutement. « 52% des entreprises prévoient une augmentation de leurs effectifs au cours de l’année (75% parmi celles qui ont embauché en 2015). Seuls 11% des sites anticipent une baisse de leurs effectifs cette année » commente la Fevad. Alors que la prévision nette d’emploi en France, tous secteurs confondus, est négative (-2%), le e-commerce affiche lui une projection insolente, à +41% (baromètre Manpower des perspectives d’emploi pour le 1er trimestre 2016).


Pour rappel, 23.000 emplois ont été créés en 2015 dans le domaine du e-commerce (étude réalisée par Oxatis). Pour 2016, le chiffre de 37.450 emplois créés est avancé. Ces emplois pourraient contribuer à accompagner les investissements jugés « prioritaires » par les décideurs dans le e-commerce. L’amélioration de la relation client, notamment, est souvent mise en avant. La mise en place de nouveaux modes de livraison, tout comme le développement international sont aussi des axes forts, qui nécessitent des compétences, et donc des créations d’emplois.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top